Page d'accueil

Comment parler à votre médecin

La collaboration avec votre médecin compte pour beaucoup dans la prise en charge de votre risque d’AVC. Prenez vos dispositions et apprenez à mener une discussion avec votre médecin.

Tirez-vous le maximum de vos médicaments préventifs d'un AVC ?

Employez l'outil de suivi du traitement pour le savoir !

Réduction du risque d'AVC

Quelle est la meilleure manière de collaborer avec mon médecin?

Vous voulez diminuer votre risque d'AVC? Votre médecin peut vous aider. Informez-vous pour savoir comment :

Comment votre médecin peut-il vous aider à réduire votre risque d'AVC?

Voici comment votre médecin peut vous aider à lutter contre l'AVC :

Ce que votre médecin peut faire En quoi cela vous aide-t-il
Évaluer votre risque de subir un autre AVC. Le fait de connaître votre risque d'avoir un autre AVC vous permet de guider votre plan de traitement et de maintenir votre motivation.
Déterminer vos autres facteurs de risque d'AVC. Lorsque vous connaissez vos facteurs de risque, vous pouvez vous efforcer de les contrôler.
Vous examiner pour déterminer les états pathologiques qui augmentent votre risque d'AVC et vous donner le plan de traitement qui permettra de les contrôler. Lorsque vous contrôlez ces états pathologiques, votre risque d'AVC diminue.
Suggérer des changements vers un mode de vie sain pour réduire votre risque de faire un autre AVC. Il est plus facile de commencer un mode de vie sain lorsque vous avez un plan.
Vous consulter régulièrement pour un suivi médical. Les consultations de suivi régulier vous montreront si vos états pathologiques et autres facteurs de risque d'AVC sont maîtrisés.
Vous offrir des conseils et du soutien lorsque vous avez des questions ou des préoccupations. En obtenant une réponse à vos questions et à vos préoccupations, vous pouvez rester centré sur votre plan de réduction du risque d'AVC.

Parlez à votre médecin de votre risque d'AVC et de la façon dont vous pouvez le réduire.

Dans quel cas consulter votre médecin à propos de votre risque d'AVC

Si vous avez déjà subi un AVC ou un AIT, il serait bon de parler à votre médecin de votre risque d'AVC, plus particulièrement si :

  • vous ne connaissez pas votre risque de subir un autre AVC;
  • vous n'êtes pas sûr de la façon de réduire votre risque de subir un autre AVC;
  • vous souffrez de fibrillation auriculaire;
  • vous avez des palpitations (un rythme cardiaque irrégulier et rapide, qui se traduit généralement par des battements rapides dans la poitrine);
  • vous souffrez de diabète;
  • vous avez plus de 40 ans et vous n'avez pas fait faire d'analyse de votre taux de glycémie pour le diabète au cours des 3 dernières années;
  • vous souffrez d'hypertension artérielle;
  • vous n'avez pas fait vérifier votre tension artérielle au cours de l'année passée;
  • vous avez un taux élevé de cholestérol;
  • vous êtes un homme de plus de 40 ans ou une femme de plus de 50 ans et vous n'avez pas fait vérifier votre taux de cholestérol au cours des 3 dernières années;
  • vous avez plus de 65 ans;
  • un membre de votre famille proche (comme un parent, un frère ou une sœur ou un enfant) a eu un AVC avant l'âge de 65 ans;
  • vous fumez;
  • vous buvez régulièrement plus de 2 boissons alcoolisées par jour ou plus de 10 par semaine pour les femmes et plus de 3 boissons alcoolisées par jour ou plus de 15 par semaine pour les hommes;
  • vous n'avez pas un mode de vie actif (cela ne s'applique pas aux personnes qui n'ont pas reçu l'approbation de leur médecin pour faire de l'exercice);
  • vous avez toute autre préoccupation à propos de votre risque d'AVC.

Communiquez avec votre médecin pour discuter de votre risque d'AVC.

Comment tirer le maximum de votre consultation avec votre médecin

Il se peut que vous ne restiez qu'une courte période dans le bureau de votre médecin. Voici les 5 meilleures façons d'en tirer le maximum :

  1. Faites vos recherches : écrivez ce que vous espérez retirer de cette visite, ce que vous souhaitez demander à votre médecin et toutes les préoccupations que vous pouvez avoir. Apportez le suivi de vos médicaments, états pathologiques, allergies et antécédents médicaux.
     
  2. Utilisez le guide de discussion avec le médecin pour effectuer le suivi de cette information et vous préparer à parler à votre médecin.
     
  3. Venez avec un ami : vous pouvez demander à un ami ou à un membre de votre famille de vous accompagner à votre rendez-vous pour vous sentir moins intimidé, vous aider à vous rappeler les questions à poser et prendre des notes.
     
  4. Posez les questions les plus importantes en premier, au cas où vous n'auriez pas assez de temps.
     
  5. Prenez des notes de manière à vous souvenir des directives de votre médecin.
     
  6. Prenez la parole si vous ne comprenez pas : n'hésitez pas à poser des questions si vous êtes confus. Il peut aussi être utile de répéter ce que vous avez entendu avec vos propres mots, afin de vous assurer que vous avez bien compris.
Affichage de 4 sur 4 articles


Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2017 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens