Page d'accueil

Fertilité

Fertilité 101

Le processus de reproduction peut s'avérer complexe. Il importe par conséquent de comprendre le rôle des divers phénomènes de ce processus. Approfondissez vos connaissances tant sur le système reproducteur masculin que féminin, sur la raison pour laquelle le choix du bon moment est essentiel et sur la façon dont l'âge peut influer sur votre fécondité.

LES NOTIONS DE BASE SUR LA FERTILITÉ

La fertilité est un phénomène biologique complexe - tant pour l'homme que pour la femme. Pour qu'un couple conçoive, le système reproducteur de chaque partenaire doit fonctionner convenablement.

Votre dernier cours de biologie remonte probablement à quelque temps, il ne sera donc pas superflu de vous rafraîchir la mémoire sur quelques notions de base. Pour vous aider, nous passerons rapidement en revue les éléments de base de la biologie féminine et de la biologie masculine.

La biologie féminine

Une femme nait avec tous les œufs qu'elle produira au cours de sa vie.
Ses ovaires contiennent alors plus de 1 000 000 d'œufs. Au moment de sa puberté, il lui en restera environ 300 000. Parmi ceux-ci, seuls environ 300 parviendront à maturité et seront libérés durant ses années reproductrices.

Tous ses œufs sont conservés dans les ovaires. Les hormones dont elle a besoin pour la menstruation et pour obtenir une grossesse sont produites par son hypothalamus, son hypophyse et ses ovaires.

Anatomie du système reproducteur féminin

Illustration 1 : Anatomie du système reproducteur féminin

Le cycle joue un rôle déterminant.
Le cycle menstruel mensuel de la femme commande sa capacité de concevoir. Le cycle commence le 1er jour de ses menstruations et dure généralement 28 jours. Le 1er jour n'est pas celui du saignotement, mais celui où le saignement est régulier.

L'ovulation divise alors le cycle en 2 phases.

La phase folliculaire : jours 1 à 14
Pendant les 13 premiers jours d'un cycle menstruel féminin typique, l'hypophyse libère une hormone appelée folliculostimuline (FSH) qui stimule le développement d'un sac (un follicule) rempli de liquide et présent dans l'un des ovaires. Ce follicule produit ensuite un œuf mature unique. Pendant ce temps, le follicule sécrète de l'œstrogène qui prépare le mucus cervical qui se tient à l'entrée de l'utérus à recevoir les spermatozoïdes. L'endomètre (la muqueuse de l'utérus) commence également à épaissir pendant cette phase.

Une montée rapide de l'hormone lutéinisante (LH), aussi produite par l'hypophyse, facilite l'étape finale de la maturation de l'œuf et déclenche l'ovulation vers le 14e jour. L'ovule, ou œuf, est alors expulsé de l'un des ovaires et amorce sa descente le long d'une trompe de Fallope. Lorsqu'un couple a des rapports sexuels, les spermatozoïdes tentent de nager au-delà du mucus cervical pour se rendre jusqu'aux trompes de Fallope où il lui est possible de fertiliser l'œuf. Les meilleurs jours pour la conception précèdent et suivent immédiatement l'ovulation, il s'agit en général de la période qui s'étend du jour 11 à 17.

La phase lutéale : jours 15 à 28
Après l'ovulation, il y a une augmentation de la concentration des hormones progestérone et œstrogène qui maintiennent l'endomètre (la muqueuse qui tapisse l'utérus) dans un état lui permettant de recevoir l'œuf fécondé. Si l'œuf est fécondé, l'embryon descend le long de la trompe de Fallope et s'implante dans l'endomètre, vers le 20e jour du cycle. Il se développera alors en un fœtus. Si l'œuf n'est pas fécondé, il continue tout de même sa descente dans l'utérus, mais l'utérus ne reçoit pas le message hormonal lui indiquant que la fécondation s'est produite. Sans ce message hormonal, l'utérus met fin à ses préparatifs pour la grossesse, il se dépouille de sa muqueuse endométriale, de même que des réserves de sang et de nutriments qu'il avait accumulées. Ce phénomène familier est connu sous un certain nombre de noms différents : menstruations, pertes menstruelles, règles, entre autres.

La phase lutéale dure généralement 14 jours. Il importe de comprendre que certaines femmes ne possèdent pas des cycles de 28 jours. Par conséquent, le nombre de jours précis de vos phases folliculaire et lutéale pourrait être différent. Pour plus de renseignements, parlez à votre fournisseur de soins de santé.

Le rôle primordial des hormones
Si cela vous semble complexe, c'est parce qu'il s'agit d'un phénomène compliqué. Chaque étape du cycle est contrôlée par des hormones qui doivent en général être produites en quantités exactes et aux bons moments pour qu'une femme puisse concevoir un enfant. Les hormones clés qui affectent ce cycle sont la folliculostimuline (FSH), l'hormone lutéinisante (LH), la progestérone et l'œstrogène. Toute interruption peut nuire à la capacité de concevoir d'un couple. De nombreux facteurs peuvent jouer un rôle dans la réduction de la fécondité, comme l'âge et certains choix relatifs au mode de vie.

Le cycle menstruel et le rôle des hormones

Illustration 2 : Le cycle menstruel et le rôle des hormones

LH – hormone lutéinisante
FSH - folliculostimuline
Agrandir
Illustration © Dr J. Herrero Garcia

Développement de l'embryon et implantation

Illustration 3 : Développement de l'embryon et implantation

Agrandir
Illustration © Dr J. Herrero Garcia

La biologie masculine

L'importance du spermatozoïde
Pour les hommes, une partie essentielle de la fertilité porte sur la création de spermatozoïdes matures et normaux.

La production des spermatozoïdes est un processus nécessitant plusieurs étapes. Elle commence dans les testicules et se poursuit dans l'épididyme où les spermatozoïdes sont conservés et nourris. Ceux-ci s'acheminent ensuite dans le canal déférent puis sont hébergés dans les vésicules séminales.

Anatomie du système reproducteur masculin

Illustration 4 : Anatomie du système reproducteur masculin

Agrandir
Illustration © Dr J. Herrero Garcia

Lorsqu'un homme éjacule, les spermatozoïdes se mêlent à un liquide pour créer du sperme. Si les spermatozoïdes sont sains et capables de se frayer un passage à travers le col de l'utérus, et l'utérus, pour se rendre jusqu'aux trompes de Fallope, l'un d'eux aura la possibilité de féconder l'œuf.

Un homme continuera à produire des spermatozoïdes à n'importe quel âge. L'avancement en âge peut toutefois nuire à la fertilité masculine. Apprenez-en plus sur l'effet de l'âge sur la fertilité.

Le rôle primordial des hormones
Le système reproducteur d'un homme dépend des hormones qui stimulent et régulent la production des spermatozoïdes. Vous apprendrez peut-être avec surprise qu'un grand nombre des hormones qui contrôlent le cycle reproducteur de la femme contrôlent également le système reproducteur de l'homme, à savoir :

  • la folliculostimuline (FSH) qui stimule la production de spermatozoïdes;
  • l'hormone lutéinisante (LH) qui stimule la production de testostérone.

La testostérone joue un rôle primordial tant pour la santé que le bien-être et le fonctionnement sexuel des hommes et des femmes. Par exemple, la testostérone peut améliorer la libido (le désir sexuel), augmenter le niveau d'énergie et protéger contre l'ostéoporose.

La concordance des temps
L'élaboration des spermatozoïdes est un processus complexe. Pour produire des spermatozoïdes sains, l'organisme doit générer des hormones au bon moment et en quantités suffisantes. Tout écart dans le déroulement de ce processus peut rendre la conception difficile. De plus, l'avancement en âge et certains choix relatifs au mode de vie peuvent également affecter la production de spermatozoïdes. Par exemple, on a constaté que le tabagisme et la consommation excessive d'alcool nuisaient à la fertilité d'un homme.

Et, soit dit en passant...

Dans un couple, l'homme peut tout comme la femme être à l'origine de l'infertilité. Sa cause est attribuable à des facteurs masculins dans approximativement 1/3 des cas, à des facteurs féminins dans 1/3 des cas, et pour le reste, l'infertilité est provoquée par une combinaison de problèmes touchant chaque partenaire ou son origine est inconnue.

Si des problèmes d'infertilité vous préoccupent, vous désirerez peut-être consulter un fournisseur de soins de santé ou prendre rendez-vous avec une clinique de fertilité.

Référence : Ligne-conseil en fertilité

LE CHOIX DU MOMENT PROPICE AUX RAPPORTS FÉCONDANTS

Quand il s'agit de fécondation, presque tout repose sur le choix du moment opportun. Presque tout le monde sait qu'une femme ne peut concevoir que pendant un bref moment par mois. Toute la question est de savoir quand et pour combien de temps?

Le choix du moment propice aux rapports sexuels

Les experts en fertilité recommandent généralement que vous ayez des rapports sexuels au moins tous les 2 jours, juste avant et après l'ovulation.

Pendant l'ovulation, l'œuf qui a atteint sa maturité dans votre ovaire est libéré et s'installe dans l'une de vos trompes de Fallope. Après l'ovulation, cet œuf ne vivra que 24 heures environ. Les spermatozoïdes peuvent toutefois vivre de 48 heures à 72 heures dans les voies reproductrices féminines.  

En supposant que le cycle d'une femme soit de 28 jours et que l'ovulation se produise autour du 14e jour, les jours 11 et 17 de son cycle sont les plus propices à la fécondation. Mais avant d'appliquer ce raisonnement mathématique, n'oubliez pas que toutes les femmes n'ont pas un cycle de 28 jours. Vous détiendrez la clé de la synchronisation de vos rapports sexuels lorsque vous connaîtrez la durée de votre cycle, car vous pourrez alors estimer le moment de l'ovulation. Il importe également de comprendre que cette « fenêtre de fécondité » peut être grandement imprévisible, même si votre cycle menstruel est habituellement régulier.

La façon de prédire l'ovulation

Deviner avec justesse le jour de l'ovulation présente un certain défi.

Le schéma du cycle menstruel

La projection d'un schéma de votre cycle menstruel sur un calendrier est la façon la plus simple, bien que la moins précise, de faire cette prédiction. N'oubliez pas que votre cycle débute le 1er jour de vos règles. C'est le jour où vous observez un écoulement régulier (et non pas simplement un saignotement). Perfectionnez vos connaissances ayant trait au cycle mensuel naturel ou faites appel à notre calculateur de la date de l'ovulation d'un emploi facile.

Pour avoir une meilleure idée de la durée de vos cycles, faites un relevé des intervalles entre vos menstruations. Lorsque vous connaissez la durée habituelle de votre cycle, déterminez le jour de l'ovulation en retranchant 14 jours de la date qui devrait marquer la fin de ce cycle.

La courbe de température basale (TB)

Vous pourriez aussi avoir recours à une méthode qui utilise une courbe de la TB. Pour mesurer la TB, une femme prend tout simplement sa température tous les matins au réveil et l'inscrit sur un calendrier. Votre TB devrait s'élever approximativement de ½ degré 2 jours après une élévation rapide du taux d'hormone lutéinisante (LH), indiquant que l'ovulation s'est produite. La libération physique de l'ovule (œuf) se produit probablement au cours du jour précédant la première élévation de température.

Voici un exemple de courbes de TB normale et anormale :

Graphique de température basale (TB) normale

Schéma d'une courbe de température basale (TB) normale

Graphique de température basale (TB) anormale

Schéma d'une courbe de température basale (TB) anormale

Si vous prenez régulièrement votre TB et constatez que votre schéma ressemble plus à la courbe de BT anormale qu'à la courbe de BT normale, c'est peut-être un signe que vos taux d'hormones sont inhabituels ou que votre cycle ovulatoire présente un problème. Vous voudrez peut-être consulter votre médecin ou un spécialiste de la fertilité. Trouvez une clinique de fertilité près de chez vous.

La trousse de prédiction de l'ovulation

Vous pouvez également acheter une trousse de prédiction de l'ovulation chez votre pharmacien habituel. Elles se vendent sans ordonnance, sont faciles à employer et annoncent habituellement la venue de l'ovulation 24 heures à 36 heures à l'avance. La trousse fonctionne en mesurant les augmentations du taux de LH juste avant l'ovulation.

Ces méthodes ne sont malheureusement pas parfaites. Pour plus de renseignements, discutez avec votre fournisseur de soins de santé ou un spécialiste de la fertilité.

Cherchez-vous les définitions de certains termes du domaine de la fertilité? Consultez notre glossaire de fertilité.

Référence : Ligne-conseil en fertilité

L'ÂGE ET LA FERTILITÉ

C'est un fait naturel. Et incontournable. L'avancement en âge influe sur votre capacité à concevoir un enfant - que vous soyez un homme ou une femme. L'âge est également un facteur déterminant lorsqu'il s'agit de décider si le moment est venu de demander de l'aide (utilisez le localisateur de cliniques pour trouver une clinique de fertilité près de chez vous) en matière de fécondité, notamment si vous appartenez à l'une des catégories ci-après :

  • femmes ayant moins de 35 ans qui n'ont pas réussi à concevoir après 1 an de rapports sexuels réguliers et non protégés;
  • femmes âgées de 35 ans à 37 ans qui n'ont pas réussi à concevoir après 6 mois de rapports sexuels réguliers et non protégés;
  • femmes de plus de 37 ans (les femmes qui ont plus de 37 ans ne doivent pas attendre 6 mois avant de consulter un médecin, car une attente prolongée serait susceptible de nuire à leurs chances de conception).

L'avancement en âge influe vraiment sur la fécondité d'une femme

L'âge n'est pas une barrière absolue à la conception, mais lorsqu'une femme avance en âge, il lui est plus difficile de concevoir. À vrai dire, la fécondité d'une femme commence à décliner naturellement alors qu'elle approche de la trentaine. À l'âge de 35 ans, la fécondité de la femme est réduite approximativement de moitié. La raison de ce déclin est simple. Une femme naît avec tous les œufs qu'elle produira. Et avec le temps, ce nombre diminue. Les œufs qui n'ont pas encore été libérés vieillissent au même rythme que le reste du corps.

Âge maternel et fécondité

Il y a également d'autres facteurs d'âge. Une irrégularité de l'ovulation peut, dans certains cas, être imputable à des variations des taux hormonaux, car ils changent avec l'âge. C'est tout à fait normal. Si vous êtes plus âgée, en particulier si vous avez plus de 40 ans, la conception peut s'avérer difficile.

Enfin, certaines études suggèrent que le taux de fausses couches augmente avec l'âge. Dans ce cas, il semble que tant l'âge de la mère que celui du père joue un rôle.

Vous ne devriez pas laisser l'âge vous empêcher d'essayer de concevoir, mais ce serait probablement une bonne idée de ne pas attendre trop longtemps avant de planifier votre grossesse. Il y aussi des façons de prendre en charge votre capacité de concevoir au fur et à mesure que vous avancez en âge. Vous devriez cependant ne pas oublier de prendre en compte le délai d'attente que demande une simple orientation vers un spécialiste de la fertilité. En outre, les différentes étapes des processus de tests et de diagnostic peuvent prendre beaucoup de temps et les phases du traitement pourraient se dérouler sur plusieurs cycles. Apprenez-en davantage sur les options de traitement pour la fertilité.

Si vous avec des questions ou des inquiétudes au sujet de votre capacité à concevoir, consultez votre médecin ou un spécialiste en médecine de la reproduction. Utilisez le localisateur de cliniques pour trouver une clinique de fertilité près de chez vous.

Vous devriez aussi consulter un médecin si vous avez moins de 35 ans et que vous essayez de concevoir depuis au moins 12 mois, ou si vous avez entre 35 ans et 37 ans et que vous essayez de concevoir depuis au moins 6 mois. Les femmes de plus de 37 ans ne doivent pas attendre 6 mois avant de consulter un médecin, car une attente prolongée serait susceptible de nuire à leurs chances de conception.

Les hommes sont également affectés par l'âge...

L'avancement en âge influe également sur la fertilité masculine. Au fur et à mesure qu'un homme vieillit, son taux de testostérone baisse naturellement, et en retour son activité génitale est susceptible de fléchir. La qualité des spermatozoïdes baisse également avec le passage du temps. Malgré cela, il continue à produire des spermatozoïdes, quel que soit son âge.

Affichage de 1 sur 3 articles


Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2017 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens