Page d'accueil

Novahistex DH

(hydrocodone - phényléphrine)

    Fiche d'information :
  • Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?
  • Comment doit-on employer ce médicament ?
  • Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?
  • Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?
  • Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?
  • Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?
  • D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?


  • Vous n'êtes pas dans votre assiette ?

    Vos symptômes seraient-ils des signes de grippe ?

    Répondez rapidement par « oui » ou par « non » à quelques questions qui vous permettront d'arriver à un diagnostic et de trouver la voie de la guérison.


    Est-ce que j'ai la grippe ?

    Résultats

     1  2  3 



    • l'apparition brutale d'une fièvre ou
    • l'apparition brutale d'une toux ?


    • une fatigue extrême (un manque de force)
    • des maux de gorge
    • des douleurs dans les membres ou les muscles
    • des frissons
    • des maux de tête
    • un écoulement ou un embarras nasal
    • un appétit médiocre
    • de la nausée, des vomissements, une diarrhée


    • personnes âgées de 65 ans ou plus
    • enfants ayant moins de 5 ans
    • femmes enceintes
    • personnes touchées par l'obésité
    • résidents d'un établissement de soins de longue durée ou d'une maison de soins infirmiers
    • personnes atteintes de l'une des affections médicales ci-après :
      • l'asthme
      • un cancer
      • une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO)
      • un diabète
      • une cardiopathie
      • une affection rénale
      • un affaiblissement du système immunitaire (par ex. VIH ou sida)


    OUI OUI      NON NON

    Il est peu probable que vous ayez la grippe.

    Vous pourriez avoir la grippe.

    Vous avez probablement la grippe.

    Mais vous présentez au moins 1 facteur de risque de complications grippales. Si vous subissez l'un des symptômes de la grippe, consultez votre médecin ou rendez-vous dans une clinique dès que possible.

    Et vous pourriez posséder également au moins 1 facteur de risque de complications grippales.

    Consultez votre médecin ou rendez-vous dans une clinique si vos symptômes vous inquiètent ou s'ils empirent

    Consultez votre médecin ou rendez-vous dans une clinique dès que possible.

    Pour trouver une clinique près de chez vous, veuillez saisir votre code postal :  

    Ne manquez pas de rafraîchir vos connaissances de base sur la grippe et de vérifier les précautions que vous et les membres de votre famille pouvez prendre pour vous en protéger.

    NOTA : si vos symptômes vous inspirent encore de l'inquiétude, consultez votre médecin ou rendez-vous dans une clinique dès que possible.

    Parmi les complications grippales, on retrouve la pneumonie à bactéries, les infections de l'oreille ou une aggravation des affections chroniques préexistantes.

    Si votre médecin prescrit un médicament antiviral, amorcez sa prise dans les 48 heures qui suivent le début des symptômes. Les antiviraux employés dans les 48 heures qui suivent l'apparition des symptômes peuvent aider à soulager les symptômes grippaux et atténuer la gravité de la grippe.

    Les options de remèdes maison contre la grippe comprennent le repos complet, l'ingestion d'une grande quantité de liquides, le traitement des symptômes (comme l'emploi d'un analgésique pour soulager les courbatures et la fièvre), et le maintien d'une distance suffisante avec les personnes alentour.

    Il existe d'autres options de traitements contre la grippe, notamment des remèdes maison comme le repos complet, l'ingestion d'une grande quantité de liquides, le traitement des symptômes (comme l'emploi d'un analgésique pour soulager les courbatures et la fièvre), et le maintien d'une distance suffisante avec les personnes alentour.

    Obtenez des renseignements précis sur les 2 types de médicaments principaux utilisés dans le traitement antigrippal et les remèdes maison que vous pourriez essayer.

    Si vous subissez l'un de ces graves symptômes, obtenez des soins médicaux sur-le-champ :

    • un essoufflement, une accélération de la respiration ou une difficulté respiratoire
    • une douleur thoracique
    • la peau prenant une teinte bleuâtre ou grise
    • des mucosités ou des expectorations sanglantes ou colorées
    • des vomissements violents ou persistants
    • un étourdissement subit ou de la confusion
    • une forte fièvre qui a duré plus de 3 jours
    • une pression artérielle basse
    • une raideur du cou, une sensibilité à la lumière

    Autres ressources sur la grippe :


Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Ce médicament contient deux ingrédients, l'hydrocodone et la phényléphrine. L'hydrocodone appartient à la famille des médicaments antitussifs (qui suppriment la toux) et la phényléphrine appartient à la famille des médicaments décongestionnants (qui soulagent la congestion). L'hydrocodone aide à supprimer la toux en agissant sur le centre de la toux dans le cerveau. L'hydrocodone est un narcotique et peut donc entraîner une dépendance lors d'un usage prolongé. La phényléphrine agit en rétrécissant les vaisseaux sanguins au niveau des voies nasales, contribuant ainsi à soulager la congestion nasale.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Les personnes ayant lu cet article ont aussi regardé :





Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose recommandée pour les adultes et les enfants de plus de 12 ans est 5 mL pris toutes les 4 heures selon le besoin. Ce médicament n'est pas recommandé pour les enfants de moins de 12 ans.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque dose de 5 mL de liquide rouge aromatisé à la framboise contient 5 mg de bitartrate d'hydrocodone et 20 mg de chlorhydrate de phényléphrine. Ingrédients non médicinaux : acide citrique, benzoate de sodium, chlorure de sodium, citrate de sodium, couleur amaranth, cyclamate de sodium, eau purifiée, glucose, glycérine, menthol, modificateur artificiel de goût, propylèneglycol, saveur artificielle aux framboises et xylitol.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer l'association hydrocodone - phényléphrine dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'hydrocodone, à la phényléphrine ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • une allergie à tout autre médicament de type « opioïde » étant donné que vous pourriez aussi avoir une allergie à l'hydrocodone ;
  • une lésion à l'intérieur du crâne causant une pression accrue à l'intérieur de la boîte crânienne (pression intracrânienne) ;
  • une difficulté respiratoire ;
  • la prise d'un inhibiteur de la monoamine oxydase ou IMAO (par ex. la tranylcypromine, la phénelzine).


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens