Page d'accueil

Cortifoam

(hydrocortisone (mousse rectale))

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

L'hydrocortisone en mousse rectale s'utilise pour soigner des affections causées par une inflammation du côlon et du rectum comme une colite ulcéreuse du côlon sigmoïde, une rectosigmoïdite, une rectite granulaire et une rectite ulcéreuse. Elle est généralement utilisée en association avec d'autres médicaments. Elle agit au niveau du côlon et du rectum pour atténuer l'inflammation. La personne traitée constate habituellement une amélioration dans les 5 à 7 jours qui suivent l'amorce du traitement. Appelez votre médecin si vous ne remarquez aucune amélioration dans les 2 à 3 semaines qui suivent, ou si votre état empire.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Les personnes ayant lu cet article ont aussi regardé :





Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose d'hydrocortisone en mousse rectale habituelle pour un adulte est 1 applicateur entier dans le rectum 1 fois ou 2 fois par jour pour 2 ou 3 semaines, et tous les 2 jours par la suite. Lisez la notice d'accompagnement pour tous les détails sur le mode d'emploi préconisé.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, ne perforez ni n'incinérez le contenant aérosol, et gardez-le hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Ce médicament contient de l'acétate d'hydrocortisone USP à 10 %. Ingrédients non médicinaux : propylèneglycol, alcool stéarylique éthoxylé, polyoxyéthylène-10 stéaryl éther, alcool cétylique, méthylparabène, propylparabène, triéthanolamine, eau et gaz propulseurs inertes, isobutane et propane.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d’employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l’hydrocortisone ou à l’un des ingrédients du médicament;
  • des affections de l'intestin comme une occlusion, un abcès, une perforation, une péritonite, une anastomose intestinale nouvellement effectuée, des fistules importantes et des faisceaux de canaux;
  • une grossesse, à moins que les bienfaits espérés priment les risques;
  • une psychose aiguë;
  • des troubles médicaux comportant un ulcère gastroduodénal, une glomérulonéphrite aiguë, une myasthénie grave, une ostéoporose, une diverticulose, une thrombophlébite, des troubles psychiques, du diabète, une hyperthyroïdie, une affection coronaire aiguë, une pression artérielle élevée ou une réserve de force du cœur limitée, à moins que les bienfaits espérés priment les risques;
  • la tuberculose, une infection de l'œil due à Herpes simplex, la varicelle, la vaccine ou d'autres infections fongiques ou virales.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens