Page d'accueil

Solution injectable de fondaparinux sodique

(fondaparinux)

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le fondaparinux appartient à la classe de médicaments appelés antithrombotiques synthétiques. Il agit en inhibant l'action de certains enzymes et facteurs de coagulation qui provoquent la coagulation du sang. Les caillots de sang qui se déplacent dans la circulation sanguine sont dangereux, car ils peuvent causer des problèmes médicaux comme une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral et une embolie pulmonaire.

On utilise ce médicament pour contrer la formation de caillots sanguins dans les veines profondes (thrombose veineuse profonde [TVP]) et les poumons (embolie pulmonaire [EP]). On peut également utiliser le fondaparinux pour prévenir la formation de caillots sanguins chez les personnes atteintes d'angine instable, chez celles qui ont récemment subi une crise cardiaque et chez celles qui se soumettent à certains types d'interventions chirurgicales.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez ce médicament à personne, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que vous. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.





Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose recommandée de fondaparinux dépend de la raison pour laquelle on utilise le médicament. La dose est injectée de façon sous-cutanée ou SC (sous la peau), une fois par jour. À l'occasion, dans un milieu hospitalier, le fondaparinux est administrée par voie intraveineuse (à l'intérieur d'une veine).

Pour empêcher la formation de caillots sanguins après une intervention chirurgicale, la dose est de 2,5 mg injectés une fois par jour en commençant au moins 6 heures après l'opération.

Lorsqu'on traite une TVP ou une EP, la dose varie selon le poids corporel (5 à 10 mg injectés SC une fois par jour.

Pour le traitement des crises cardiaques ou des formes graves d'angine, la dose est de 2,5 mg SC une fois par jour.

Dans tous les cas, il importe de continuer à prendre le fondaparinux jusqu'à ce que votre médecin ait établi que le risque de formation de caillots sanguins est disparu. Cela se produira peut-être quand vous pourrez vous mobiliser à nouveau après une intervention chirurgicale ou quand on pourra utiliser un autre médicament pour prévenir la formation de caillots.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Si vous effectuez l'injection de ce médicament vous-même, votre médecin vous montrera comment employer ce médicament de la bonne façon. Si la posologie ou le mode d'administration vous cause de l'embarras, si vous avez des questions à ce propos, communiquez avec votre médecin. Lisez attentivement le feuillet de renseignements à l'intention des patients avant d'employer ce médicament, et si vous avez des questions, posez-les à votre médecin. Si une autre personne doit vous administrer les injections, votre médecin doit leur enseigner comment le faire.

L'utilisation du médicament :

  1. Lavez-vous les mains, puis nettoyez la zone d'injection avec un tampon d'alcool. Ne frottez pas la zone d'injection. N'utilisez pas la seringue si elle fuit ou si le médicament semble trouble ou décoloré.
  2. Retirez le capuchon qui recouvre l'aiguille et évitez de presser le piston de la seringue pour ne pas perdre une partie de son contenu. Tenez la seringue comme un crayon.
  3. Pincez la peau de la partie inférieure (gauche ou droite) de votre abdomen pour former un pli. Choisissez les zones d'injection en alternance afin de prévenir les irritations cutanées.
  4. Pendant que vous tenez le repli de peau, insérez toute l'aiguille dans celui-ci à un angle de 90 degrés par rapport à la peau et appuyez complètement sur le piston.
  5. Retirez l'aiguille et relâchez le piston. (Laissez la seringue rentrer dans le dispositif de sécurité jusqu'à ce qu'elle soit entièrement protégée.)
  6. Placez un tampon d'alcool sur le lieu d'injection et appuyez dessus pendant 5 à 10 secondes. Ne frottez pas la zone d'injection.
  7. Jetez la seringue usagée en toute sécurité dans un récipient approuvé, et gardez-le hors de la portée des enfants.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de prendre votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

La dose recommandée de fondaparinux dépend de la raison pour laquelle on utilise le médicament. La dose est injectée de façon sous-cutanée ou SC (sous la peau), une fois par jour. À l'occasion, dans un milieu hospitalier, le fondaparinux est administrée par voie intraveineuse (à l'intérieur d'une veine).

Pour empêcher la formation de caillots sanguins après une intervention chirurgicale, la dose est de 2,5 mg injectés une fois par jour en commençant au moins 6 heures après l'opération.

Lorsqu'on traite une TVP ou une EP, la dose varie selon le poids corporel (5 à 10 mg injectés SC une fois par jour.

Pour le traitement des crises cardiaques ou des formes graves d'angine, la dose est de 2,5 mg SC une fois par jour.

Dans tous les cas, il importe de continuer à prendre le fondaparinux jusqu'à ce que votre médecin ait établi que le risque de formation de caillots sanguins est disparu. Cela se produira peut-être quand vous pourrez vous mobiliser à nouveau après une intervention chirurgicale ou quand on pourra utiliser un autre médicament pour prévenir la formation de caillots.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Si vous effectuez l'injection de ce médicament vous-même, votre médecin vous montrera comment employer ce médicament de la bonne façon. Si la posologie ou le mode d'administration vous cause de l'embarras, si vous avez des questions à ce propos, communiquez avec votre médecin. Lisez attentivement le feuillet de renseignements à l'intention des patients avant d'employer ce médicament, et si vous avez des questions, posez-les à votre médecin. Si une autre personne doit vous administrer les injections, votre médecin doit leur enseigner comment le faire.

L'utilisation du médicament :

  1. Lavez-vous les mains, puis nettoyez la zone d'injection avec un tampon d'alcool. Ne frottez pas la zone d'injection. N'utilisez pas la seringue si elle fuit ou si le médicament semble trouble ou décoloré.
  2. Retirez le capuchon qui recouvre l'aiguille et évitez de presser le piston de la seringue pour ne pas perdre une partie de son contenu. Tenez la seringue comme un crayon.
  3. Pincez la peau de la partie inférieure (gauche ou droite) de votre abdomen pour former un pli. Choisissez les zones d'injection en alternance afin de prévenir les irritations cutanées.
  4. Pendant que vous tenez le repli de peau, insérez toute l'aiguille dans celui-ci à un angle de 90 degrés par rapport à la peau et appuyez complètement sur le piston.
  5. Retirez l'aiguille et relâchez le piston. (Laissez la seringue rentrer dans le dispositif de sécurité jusqu'à ce qu'elle soit entièrement protégée.)
  6. Placez un tampon d'alcool sur le lieu d'injection et appuyez dessus pendant 5 à 10 secondes. Ne frottez pas la zone d'injection.
  7. Jetez la seringue usagée en toute sécurité dans un récipient approuvé, et gardez-le hors de la portée des enfants.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de prendre votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante et hors de la portée des enfants.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au fondaparinux ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • un saignement excessif;
  • la présence d'une infection bactérienne au cœur ou aux valves cardiaques;
  • une faible numération plaquettaire et la présence d'anticorps antiplaquettaires dans le sang.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens