Page d'accueil

Capsules de gel liquide Maxidol

(naproxène sodique (en vente libre))

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le naproxène sodique appartient à la classe des médicaments appelés anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Ce médicament est employé pour faire baisser la fièvre et soulager la douleur causée par l'inflammation, y compris la douleur d'origine musculaire ainsi que la douleur associée à l'arthrite, à une entorse, à une foulure, à un mal de dos, à un mal de tête, à une migraine, à des troubles douloureux mineurs, à des crampes menstruelles, à une opération chirurgicale mineure, à un mal de dent, à une extraction dentaire et à un rhume banal. Il sert aussi à faire diminuer la fièvre.

Le naproxène sodique agit au siège de la douleur et dans le système nerveux central. On croit qu'il exerce son effet en interrompant la production des prostaglandines, des substances qui causent de l'inflammation.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.





Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose habituellement recommandée de ce médicament pour les adultes et les enfants âgés de 12 à 65 ans est de 1 capsule ou comprimé toutes les 8 à 12 heures.

Pour les adultes de plus de 65 ans, la dose habituelle est de 1 capsule ou comprimé toutes les 12 heures.

Prenez ce médicament avec un grand verre d'eau. Ne prenez pas plus de 2 capsules ou comprimés au cours d’une période de 24 heures. Le naproxène sodique ne doit être utilisé que pendant de courtes périodes de temps – jusqu’à 5 jours pour la douleur et 3 jours pour la fièvre. Si vos symptômes perdurent ou changent, communiquez avec votre médecin.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin ou un pharmacien a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière d'employer le médicament sans le consulter au préalable.

Il importe d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin ou d'un pharmacien. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l’omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque caplet contient 220 mg de naproxène sodique, dont 20 mg de sodium. Ingrédients non médicinaux : AD et C bleu nº 2, gélatine, glycérine, hypromellose, acide lactique, mannitol, polyéthylèneglycol, povidone, propylèneglycol, sorbitane,  sorbitol, dioxyde de titane et eau.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au naproxène sodique ou à l’un des ingrédients du médicament;
  • le 3e trimestre (les 3 derniers mois) d'une grossesse;
  • un ulcère avec saignement dans l’estomac ou les intestins;
  • un antécédent d’asthme, de réaction allergique ou pseudo-allergique (par ex. la formation de polypes nasaux, la présence d’écoulements nasaux, de congestion des sinus, de difficultés respiratoires, de sifflements respiratoires, l’apparition d’une éruption cutanée prurigineuse, d’une enflure du visage, de la gorge ou de la langue) après avoir pris de l’AAS ou tout autre médicament anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS, par ex. l’ibuprofène, le kétorolac, l’indométhacine);
  • une maladie inflammatoire de l’intestin (par ex. la colite ulcéreuse, la maladie de Crohn);
  • une fonction rénale gravement réduite;
  • une fonction hépatique grandement réduite ou une évolutif maladie du foie;


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens