Page d'accueil

ACH-Mycophenolate

(mofétilmycophénolate)

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le mofétilmycophénolate appartient au groupe de médicaments appelés immunosuppresseurs. On l'utilise en association avec d'autres médicaments pour prévenir le rejet des organes transplantés en supprimant la défense naturelle de l'organisme, le système immunitaire. Il agit en inhibant la production d'un certain type de globules blancs (appelés lymphocytes) qui attaqueraient normalement l'organe transplanté.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.





Comment doit-on employer ce médicament ?

Le traitement par mofétilmycophénolate est habituellement commencé aussitôt que possible après la transplantation d'organe. La dose varie selon les circonstances. La dose pour les enfants qui viennent de recevoir une greffe de rein est basée sur la surface corporelle qui tient compte de leur taille et de leur poids.

Le médicament est habituellement donné deux fois par jour. Les 2 doses devraient être données autant que possible dans un intervalle de 12 heures et à approximativement la même heure chaque jour. Les médicaments oraux devraient être pris à jeun (1 heure avant ou 2 heures après les repas). Si vous vomissez ou si vous avez la diarrhée après la prise du mofétilmycophénolate, ne manquez pas d'appeler votre médecin pour obtenir des directives. N'arrêtez pas de prendre le médicament sans en parler avec votre médecin en premier.

Vous devriez laisser les capsules et les comprimés dans leurs plaquettes thermoformées jusqu'au moment de la prise. Les capsules et les comprimés doivent être avalés en entier et ne doivent pas être broyés ni mâchés.

Si vous utilisez la suspension orale, ne manquez pas de bien agiter le flacon fermé pendant environ 5 secondes avant chaque prise. Ne mélangez la suspension avec aucun liquide. Utilisez une seringue orale pour mesurer chaque dose, car vous obtiendrez une mesure plus juste qu'avec des cuillerées à thé de ménage.

Évitez le contact de la peau avec des capsules endommagées ou des caplets. Si la poudre de l'une des présentations du mofétilmycophénolate venait en contact avec votre peau, hâtez-vous de laver la région touchée à l'eau et au savon. Si le médicament entre en contact avec vos yeux, rincez-les minutieusement avec de l'eau pure. Utilisez un essuie-tout mouillé pour essuyer le produit renversé.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est très important que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, communiquez avec votre médecin pour obtenir des directives. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose.

Entreposez les comprimés, les capsules et la suspension de mofétilmycophénolate à la température ambiante. Conservez les comprimés à l'abri de la lumière. Jetez le mofétilmycophénolate en suspension qui vous resterait encore 60 jours après sa reconstitution.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque capsule de gélatine dure de grosseur « 1 » et de couleur bleu pâle/pêche portant les inscriptions « MMF » sur la coiffe et « 250 » sur le corps renferme une poudre blanche à blanc cassé contenant 250 mg de mofétilmycophénolate. Ingrédients non médicinaux : croscarmellose sodique, hydroxypropylcellulose, stéarate de magnésium, cellulose microcristalline, povidone et talc. La tunique de la capsule contient : oxyde de fer noir, AD et C bleu no 2, gélatine, hydroxyde de potassium, oxyde de fer rouge, oxyde de fer jaune, glaçage pharmaceutique, laurylsulfate de sodium et dioxyde de titane.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à le mofétilmycophénolate; ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • une grossesse;
  • l'allaitement au sein;

S'il vous est possible de tomber enceinte, abstenez-vous de prendre le mofétilmycophénolate et ce, à moins que vous n'utilisiez une méthode de contraception extrêmement efficace et que vous n'ayiez effectué un test de grossesse qui se soit révélé négatif avant de commencer le traitement.



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens