Page d'accueil

Yaz Plus

(drospirénone - éthinylestradiol - lévoméfolate)

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Ce produit contient 3 médicaments en combinaison : la drospirénone, l'éthinyl estradiol et le lévoméfolate. La drospirénone est un progestatif et l'éthinyl estradiol est un œstrogène. Ces deux médicaments sont des hormones féminines qui, lorsqu'on les combine, sont utilisés comme contraceptif oral pour éviter les grossesses. Le lévoméfolate est la forme active de l'acide folique. Ce dernier médicament est nécessaire à la production de cellules sanguines par l'organisme. Le corps des femmes qui utilisent des contraceptifs oraux ne peut transformer l'acide folique en lévoméfolate aussi facilement que lorsqu'elles ne prenaient pas cette forme de contraception. Le lévoméfolate remplace l'acide folique que le corps ne produit pas.

L'action de ce médicament empêche l'ovulation (la libération d'un œuf par l'ovaire), elle modifie la composition du mucus produit par les cellules du col utérin (rendant l'accès à l'utérus plus malaisé pour les spermatozoïdes) et elle altère la muqueuse utérine (rendant la pénétration de l'œuf dans la muqueuse plus difficile).

On peut utiliser la combinaison drospirénone - éthinyl estradiol - lévoméfolate pour traiter les formes modérément actives de l'acné chez les femmes de plus de 14 ans qui ont commencé à avoir des menstruations et qui désirent également obtenir une forme de contraception. Ce médicament peut également servir à augmenter les taux de folate des femmes qui choisissent d'utiliser des contraceptifs oraux.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Les personnes ayant lu cet article ont aussi regardé :





Comment doit-on employer ce médicament ?

Prenez un comprimé rose contenant les hormones chaque jour au même moment (par ex. avec un repas ou au coucher) pendant 24 jours consécutifs, puis prenez le comprimé orange pâle ne contenant pas d'hormones chaque jour pendant 4 jours. Lorsque vous avez fini de prendre les comprimés orange pâle commencez à utiliser une nouvelle plaquette. Vous commencerez toujours à prendre les pilules d'une nouvelle plaquette le même jour de la semaine. Il se peut que vos menstruations ne soient pas terminées lorsque vous commencerez à utiliser le nouveau contenant.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Demandez à votre médecin quel serait le meilleur moment de commencer à prendre vos pilules. Le premier jour de votre menstruation (l'écoulement sanguin) est désigné le « jour 1 ». Votre médecin peut vous indiquer de prendre vos pilules le dimanche qui suit le début de votre menstruation désigné le jour 1 de votre menstruation.

Ce serait une bonne idée d'utiliser une 2e méthode de contraception (par ex. des préservatifs en latex et des mousses ou des gels spermicides) durant les 7 premiers jours du premier cycle d'emploi de la pilule afin de prévenir une grossesse.

Un grand nombre de femmes ont un saignotement (un léger saignement) ou peuvent se sentir nauséeuses au cours des 3 premiers mois de la prise de la pilule. Si vous vous sentez nauséeuse, ne cessez pas de prendre la pilule. Le problème devrait se résoudre tout seul. Si ce n'est pas le cas, consultez votre médecin ou votre clinique.

L'efficacité de vos pilules pourrait être compromise si des vomissements ou une diarrhée se manifestaient ou si vous prenez certains médicaments (comme des antibiotiques). Si vous commencez à utiliser un nouveau médicament pendant que vous prenez les pilules contraceptives, consultez votre médecin ou votre pharmacien pour vous assurer que l'efficacité de ces dernières ne sera pas diminuée. En attendant de pouvoir consulter votre médecin, utilisez une méthode de contraception supplémentaire, comme des préservatifs en latex et de la mousse ou du gel spermicide.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. L'omission de la prise de vos pilules augmente votre risque de grossesse.

Si vous omettez de prendre 1 pilule, prenez-la dès que vous constatez l'omission et prenez la pilule suivante à l'heure habituelle. Autrement dit, il se pourrait que vous preniez 2 pilules dans la même journée.

Si vous omettez de prendre 2 pilules consécutives au cours des 2 premières semaines de votre cycle, prenez 2 pilules le jour où vous vous en apercevez et 2 pilules le jour suivant. Prenez ensuite une pilule par jour jusqu'à ce que vous ayez fini la plaquette. Utilisez une 2e méthode de contraception si vous avez des rapports sexuels au cours des 7 jours qui suivent l'omission des pilules.

Si vous commencez à prendre vos pilules le dimanche, et si vous omettez de prendre 2 pilules de suite au cours de la 3e semaine de votre cycle, ou 3 pilules consécutives ou davantage à n'importe quel moment de votre cycle, continuez à prendre 1 pilule par jour jusqu'au dimanche. Le dimanche, jetez le reste de la plaquette en prenant les précautions qui s'imposent, et entamez une nouvelle plaquette le même jour. Si vous avez des relations sexuelles au cours des 7 jours qui suivent l'omission des pilules, utilisez une autre méthode de contraception. Vous pourriez ne pas avoir de menstruation ce mois-là. Si vous n'avez pas de menstruations pendant 2 mois consécutifs, appelez votre médecin ou votre clinique.

Si vous commencez à utiliser vos pilules un autre jour que le dimanche, et si vous omettez de prendre 2 pilules de suite au cours de la 3e semaine de votre cycle, ou 3 pilules consécutives ou davantage, à n'importe quel moment de votre cycle, jetez le reste de la plaquette de pilules avec les précautions qui s'imposent et entamez une nouvelle plaquette le même jour. Vous pourriez ne pas avoir de menstruation ce mois-là. Si vous n'avez pas de menstruations pendant 2 mois consécutifs, appelez votre médecin ou votre clinique. Si vous avez des relations sexuelles au cours des 7 jours qui suivent l'omission des pilules, utilisez une autre méthode de contraception. Vous pourriez ne pas avoir de menstruation ce mois-là. Si vous n'avez pas de menstruations pendant 2 mois consécutifs, appelez votre médecin ou votre clinique.

Si vous omettez l'une des pilules orange pâle de « rappel » au cours de la 4e semaine, jetez, selon les précautions d'usage, la pilule que vous n'avez pas prise et continuez à prendre 1 pilule par jour jusqu'à la fin de la plaquette. Entamez une nouvelle plaquette comme d'habitude.

Consultez la notice d'accompagnement du produit pour obtenir des renseignements supplémentaires sur ce que vous devez faire lorsque vous commencez à prendre la pilule et lorsque vous oubliez d'en prendre une.

Conservez ce médicament dans son emballage d'origine à la température ambiante, protégez-le de la lumière et de l'humidité, et gardez-le hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque comprimé pelliculé, rose, rond, convexe portant l'inscription « Z+ » dans un hexagone régulier contient 3 mg de drospirénone, 0,020 mg d'éthinylestradiol et 0,451 mg de lévoméfolate calcique. Ingrédients non médicinaux : cellulose microcristalline, croscarmellose sodique, oxyde de fer rouge, hydroxypropylcellulose 5 cP, hypromellose 5 cP,lactose monohydraté, macrogol 6000, stéarate de magnésium, talc, dioxyde de titane et bêta-cyclodextrine.

Chaque comprimé pelliculé, orange pâle, rond, convexe portant l'inscription « M+ » dans un hexagone régulier contient 0,451 mg de lévoméfolate calcique. Ingrédients non médicinaux : cellulose microcristalline, croscarmellose sodique, oxyde de fer rouge, oxyde de fer jaune, hydroxypropylcellulose 5 cP, hypromellose 5 cP, lactose monohydraté, macrogol 6000,stéarate de magnésium, talc et dioxyde de titane.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer l'association médicamenteuse drospirénone - éthinylestradiol - lévoméfolate dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la drospirénone, à l'éthinylœstradiol, au lévoméfolate ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • une grossesse confirmée ou soupçonnée;
  • une maladie du foie active;
  • une lésion oculaire causée par une affection vasculaire (des vaisseaux sanguins) de l'œil, comme une perte de vision partielle ou complète ou une lacune des champs visuels;
  • des antécédents de crise cardiaque;
  • une jaunisse (le jaunissement de la peau) durant une grossesse ou une prise antérieure de la pilule;
  • un cancer de l'endomètre (un cancer de la paroi de l'utérus) ou un autre type de tumeur qui a besoin d'œstrogène pour croître;
  • un cancer du sein dans les antécédents, ou un cancer dont la présence a été confirmée ou est soupçonnée;
  • une affection des valvules cardiaques qui s'accompagne de complications;
  • une tumeur du foie bénigne ou maligne, confirmée ou passée;
  • des désordres cérébrovasculaires (par ex. un accident vasculaire cérébral) ou une affection qui pourrait être un signe avant-coureur d'un accident vasculaire cérébral (comme un accident ischémique transitoire ou un petit accident vasculaire cérébral régressif);
  • une insuffisance coronaire (par ex. une angine de poitrine);
  • des migraines accompagnées d'aura;
  • une pancréatite associée à un taux de triglycérides extrêmement élevé;
  • une prédisposition à une thrombophlébite ou à des désordres thromboemboliques (de la coagulation du sang);
  • une réduction de la fonction rénale;
  • une fonction hépatique diminuée;
  • des problèmes touchant les glandes surrénales;
  • de graves ou multiples facteurs de risque de caillots de sang :
    • du diabète causant des complications touchant les vaisseaux sanguins;
    • une consommation abusive de tabac (plus de 15 cigarettes par jour) passé l'âge de 35 ans;
    • des désordres de coagulation du sang héréditaires ou acquis;
    • une opération importante associée à un risque accru de caillots de sang après coup;
    • un alitement prolongé;
    • une pression artérielle considérablement élevée;
    • une hypercholestérolémie importante;
  • un saignement vaginal anormal de cause inconnue.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens