Page d'accueil

PMS-Conjugated Estrogens C.S.D.

(œstrogènes conjugués)

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Les œstrogènes conjugués appartiennent à la classe des médicaments constituant une méthode thérapeutique appelée œstrogénothérapie substitutive. L'œstrogène est une hormone féminine qui provient des ovaires. Lorsque la ménopause survient, la sécrétion hormonale diminue et les symptômes de la ménopause sont susceptibles de s'installer. Les œstrogènes conjugués sont des hormones qui remplacent l'œstrogène et s'utilisent pour prendre en charge les symptômes de la ménopause comme les saignements utérins anormaux, les bouffées de chaleur, la transpiration et les frissons. Lorsqu'on le combine à un régime alimentaire approprié, à des suppléments de calcium et à de l'exercice, ce médicament peut aussi aider à traiter et à prévenir l'ostéoporose causée par une déficience en œstrogènes.

Les femmes qui n'éprouvent pas les symptômes de la ménopause ne devraient utiliser ce médicament que si elles courent un risque aggravé d'ostéoporose et ne peuvent pas employer d'autres médicaments normalement donnés pour prévenir l'ostéoporose. Ce médicament peut aussi s'utiliser pour soigner une affection comme une atrophie vaginale ou une vaginite atrophique (caractérisées par une diminution du volume des tissus vaginaux), mais si ces femmes n'ont aucun autre symptôme de ménopause, l'application d'un produit à base d'œstrogènes (comme la crème) sur la peau pourrait constituer un choix plus judicieux. Ce médicament peut parfois remplacer les hormones œstrogènes quand le corps ne peut plus en produire, et servir de traitement pour les hommes atteints d'un cancer de la prostate évolutif quand d'autres traitements ont échoué.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Les personnes ayant lu cet article ont aussi regardé :





Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose recommandée d'œstrogènes conjugués pour adultes varie entre 0,3 mg et 1,25 mg par jour, en fonction du trouble traité. La dose initiale habituellement recommandée pour les adultes est de 0,3 mg par jour et celle-ci peut être graduellement augmentée jusqu'à ce que vous obteniez une atténuation de vos symptômes. Il est préférable que ce médicament soit pris à la plus faible dose efficace et que la durée du traitement soit aussi courte que possible. Il importe que votre médecin effectue régulièrement des examens afin de déterminer si la prise de ce médicament s'impose encore. Les comprimés peuvent être pris tous les jours ou selon un cycle, par exemple 25 jours de traitement par mois et 5 jours d'arrêt.

Les femmes dont l'utérus n'a pas été enlevé devraient aussi prendre un progestatif (un autre type d'hormone féminine qui protège l'utérus des effets potentiellement nocifs produits par l'œstrogène) pendant 10 à 14 jours chaque mois ou tous les jours (selon la concentration du médicament et selon qu'on veut avoir des menstruations ou non). Consultez votre médecin ou votre pharmacien sur les avantages et les désavantages des différents schémas posologiques de l'œstrogène et du progestatif.

Les œstrogènes conjugués peuvent se prendre avec ou sans aliments. Avalez les comprimés entiers, ne les divisez pas, ne les cassez pas et ne les mâchez pas.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

0,3 mg
Chaque comprimé dragéifié ovale vert contient 0,3 mg d'œstrogènes conjugués (46,0 à 70,0 % de sulfate sodique d'estrone, 18,5 à 37,5 % de sulfate sodique d'équiline, et 6,5 à 21,0 % de sulfate sodique de 17α-dihydroéquiline). Ingrédients non médicinaux : acacia, calcium léger, laque pour dragée, cire de carnauba, silice colloïdale, cellulose microcristalline, acide stéarique, talc, sucrose, eau purifiée, dioxyde de titane et Opalux vert AS-3385.

0,625 mg
Chaque comprimé dragéifié ovale rouge contient 0,625 mg d'œstrogènes conjugués (46,0 à 70,0 % de sulfate sodique d'estrone, 18,5 à 37,5 % de sulfate sodique d'équiline, et 6,5 à 21,0 % de sulfate sodique de 17α-dihydroéquiline). Ingrédients non médicinaux: acacia, calcium léger, laque pour dragée, cire de carnauba, silice colloïdale, cellulose microcristalline, acide stéarique, talc, sucrose, eau purifiée et Opalux marron AS-3911.

0,9 mg
Chaque comprimé dragéifié ovale rose contient 0,9 mg d'œstrogènes conjugués (46,0 à 70,0 % de sulfate sodique d'estrone, 18,5 à 37,5 % de sulfate sodique d'équiline, et 6,5 à 21,0 % de sulfate sodique de 17α-dihydroéquiline). Ingrédients non médicinaux: acacia, calcium léger, laque pour dragée, cire de carnauba, silice colloïdale, cellulose microcristalline, acide stéarique, talc, sucrose, eau purifiée, dioxyde de titane et Opalux rose AS-1481.

1,25 mg
Chaque comprimé dragéifié ovale jaune contient 1,25 mg d'œstrogènes conjugués (46,0 à 70,0 % de sulfate sodique d'estrone, 18,5 à 37,5 % de sulfate sodique d'équiline, et 6,5 à 21,0 % de sulfate sodique de 17α-dihydroéquiline). Ingrédients non médicinaux: acacia, calcium léger, laque pour dragée, cire de carnauba, silice colloïdale, cellulose microcristalline, acide stéarique, talc, sucrose, eau purifiée, dioxyde de titane et Opalux jaune AS-2110.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer les œstrogènes conjugués dans les circonstances ci-après :

  • un accident vasculaire cérébral, une crise cardiaque ou une insuffisance coronaire;
  • une allergie aux œstrogènes conjugués ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • des antécédents de tumeurs, confirmées ou soupçonnées dont la croissance est attribuable à l'œstrogène, comme un cancer du sein ou un cancer utérin;
  • une grossesse confirmée ou soupçonnée;
  • une hyperplasie de l'endomètre (un épaississement de la muqueuse qui tapisse la paroi de l'utérus);
  • une maladie du foie ou des troubles hépatiques évolutifs;
  • une perte partielle ou totale de la vision causée par une maladie des yeux d'origine vasculaire;
  • la présence de certains troubles héréditaires de la coagulation (par ex. une déficience en protéine C, protéine S ou en antithrombine);
  • la présence de migraines accompagnées ou non d'une aura;
  • un saignement vaginal anormal de cause inconnue;
  • une thrombophlébite, une thrombose, ou des troubles thromboemboliques (troubles de la coagulation sanguine) évolutifs.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens