Page d'accueil

Stribild

(cobicistat - emtricitrabine - elvitégravir - ténofovir)

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Ce médicament est un produit combiné contenant quatre médicaments dans le même comprimé : le cobicistat, l'emtricitabine, l'elvitégravir et le ténofovir. On utilise ces 4 médicaments en combinaison pour traiter les infections causées par le virus du syndrome immunodéficitaire acquis (VIH/SIDA). Ensemble, ces médicaments sont des médicaments antirétroviraux. On utilise ce produit combiné pour traiter les infections à VIH-1 auprès des adultes qui n'ont jamais pris de médicament contre le VIH. Le VIH est le virus responsable du syndrome d'immunodéficience acquise (SIDA). Ce produit n'est pas destiné à être utilisé en combinaison avec un quelconque autre produit.

L'emtricitabine et le ténofovir appartiennent à la classe de médicaments appelés inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase inverse (INTI). La transcriptase inverse est une enzyme dont le VIH a besoin pour se multiplier et infecter les autres cellules. Ces deux médicaments empêchent le fonctionnement efficace de la transcriptase inverse.

L'elvitégravir appartient à la classe de médicaments appelés inhibiteurs du transfert de brin de l'intégrase (ITBI). L'intégrase est une enzyme nécessaire au virus du VIH pour sa reproduction. L'ITBI stoppe l'action de cette enzyme, inhibant ainsi la reproduction du virus.

Le cobicistat ralentit la vitesse de l'élimination de ces médicaments par l'organisme. Il est inclus dans cette combinaison de produits pour augmenter la durée d'exposition du corps aux médicaments après chaque dose.

Ce médicament ne guérit pas le sida ni ne prévient sa transmission à une personne saine. Il s'utilise en association avec d'autres médicaments anti-VIH pour ralentir davantage l'évolution ou la reproduction du virus et il semble également ralentir la destruction du système immunitaire. Son action aide à retarder la survenue de problèmes comme des infections apparentées au sida ou à une affection par le VIH.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.





Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose recommandée de ce médicament pour les adultes est d'un comprimé (contenant 150 mg d'elvitégravir, 150 mg de cobicistat, 200 mg d'emtricitabine et 300 mg de fumarate de ténofovir disoproxil) pris par la bouche, 1 fois par jour.

Ce médicament doit être pris avec alimentation.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose et qu'il reste plus de 12 heures avant la dose suivante, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission, et reprenez la suite du traitement. S'il est presque temps de prendre votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament dans son contenant original à la température ambiante. Protégez-le de la lumière et de l'humidité et gardez-le hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque comprimé en forme de capsule, recouvert d'une pellicule de couleur verte et portant les inscriptions « GSI » sur une face et « 1 » sur l'autre face entourée d'un carré contient 150 mg d'elvitégravir, 150 mg de cobicistat, 200 mg d'emtricitabine et 300 mg de fumarate de ténofovir disoproxil (soit l'équivalent de 245 mg de ténofovir disoproxil). Ingrédients non médicinaux : cellulose d'hydroxypropyle, cellulose microcristalline, croscarmellose sodique, dioxyde de silicium, lactose monohydraté, laurylsulfate de sodium et stéarate de magnésium; pelliculage : carmin indigo (AD et C bleu n° 2) sur substrat d'aluminium, polyéthylène glycol, alcool polyvinylique, talc, dioxyde de titane et oxyde de fer jaune.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au cobicistat, à l'emtricitabine, à l'elvitégravir, au ténofovir ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • la prise de l'un des médicaments ci-après :
    • l'alfuzosine;
    • le cisapride;
    • les dérivés de l'ergot de seigle pour migraines (par ex. la dihydroergotamine, l'ergonovine, l'ergotamine, la méthylergonovine);
    • les médicaments contre les convulsions (par ex. la carbamazépine, le phénobarbital ou la phénytoïne);
    • les médicaments de type « statines » qui réduisent les taux de cholestérol (par ex. l'atorvastatine, la lovastatine, la simvastatine);
    • le midazolam;
    • le millepertuis;
    • le pimozide;
    • la rifampine;
    • le salmeterol;
    • le sildénafil pour l'hypertension artérielle pulmonaire;
    • le triazolam.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens

Sondage sur l'hépatite C

Recherchez-vous des informations sur l'hépatite C? Votre avis nous intéresse!

Aidez-nous à vous fournir de l’information adaptée à vos besoins. Répondez à notre enquête et courez la chance de gagner une carte-cadeau de 25 $ utilisable chez Shoppers Drug Mart® / Pharmaprix®.

Voulez-vous répondre à notre questionnaire?

*Le questionnaire sera affiché dans un onglet séparé.

Oui, après ma visite   Non, merci