Page d'accueil

Épirubicine (chlorhydrate) injectable d'Hospira

(épirubicine)

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

L'épirubicine appartient au groupe de médicaments qui combattent le cancer et que l'on appelle antinéoplasiques. Elle se classe plus précisément parmi le groupe des antinéoplasiques désignés anthracyclines.

L'épirubicine prévient la croissance des cellules cancéreuses en parasitant l'action du matériel génétique (A.D.N.) qui est nécessaire à leur reproduction. Elle s'utilise seule ou en association avec d'autres antinéoplasiques pour traiter de nombreux types de cancer, notamment les cancers du sein, des poumons, des ovaires, de l'estomac et les lymphomes.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.





Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose recommandée d'épirubicine varie grandement en fonction du trouble qui est traité, de la réponse à la thérapie, de la prise d'autres médicaments et de la masse corporelle.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments.

L'épirubicine est injectée dans une veine à partir d'un site d'administration qui a été préparé à cet effet sur votre peau. Les doses se donnent habituellement à intervalles de 3 à 4 semaines, seules ou en association avec d'autres médicaments contre le cancer. Certains schémas posologiques suggèrent l'administration de doses plus faibles selon un rythme hebdomadaire. Ce médicament doit être manipulé avec les plus grandes précautions. Il est toujours donné sous la surveillance d'un médecin dans un hôpital, ou dans un établissement semblable où il est possible d'avoir accès à un équipement stérile pour préparer la solution.

Non seulement l'épirubicine entrave la croissance et la reproduction des cellules cancéreuses, mais elle peut aussi parasiter l'action de vos cellules normales. Elle peut entraîner de nombreux effets secondaires comme une chute des cheveux, et des lésions dans la bouche. Surveillez l'apparition des effets secondaires et signalez-les à votre médecin comme suggéré dans la section ci-après intitulée « Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ? »

Il importe que ce médicament soit reçu conformément aux indications de votre médecin. Si vous manquez un rendez-vous pour recevoir une injection d'épirubicine, prenez contact avec votre médecin au plutôt pour prendre un autre rendez-vous.

Ce médicament sera conservé à l'hôpital ou à la clinique où vous recevez le traitement.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Poudre pour solution

Chaque flacon de poudre lyophilisée rouge orangé contient 50,3 mg de chlorhydrate d'épirubicine. Ingrédients non médicinaux : lactose monohydraté.

Solution

Chaque mL de solution stérile rouge vif contient 2 mg de chlorhydrate d'épirubicine. Ingrédients non médicinaux : chlorure de sodium et eau pour injection. De l'acide chlorhydrique peut être utilisé pour l'ajustement du pH à une valeur allant de 2,5 à 4,0.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

L'épirubicine ne devrait pas s'employer dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'épirubicine ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • une allergie à un autre médicament de la famille des anthracyclines comme la doxorubicine ;
  • l'allaitement ;
  • une crise cardiaque récente ;
  • une insuffisance cardiaque ;
  • un rythme cardiaque irrégulier ;
  • un faible nombre de cellules sanguines dû à un traitement antérieur par la radiothérapie ou à d'autres médicaments contre le cancer ;
  • un traitement antérieur durant lequel la dose cumulative maximale permise d'anthracycline pour toute la vie (par ex. la doxorubicine, la daunorubicine, l'épirubicine, l'idarubicine ou la mitoxantrone) a été atteinte ;
  • la présence d'une grave maladie cardiaque ;
  • une grave insuffisance hépatique.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens