Page d'accueil

Multaq

(dronédarone)

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La dronédarone appartient à la classe des médicaments appelés antiarythmiques. Elle s'utilise pour aider à prendre en charge une anomalie de la fréquence cardiaque et du rythme cardiaque appelée fibrillation auriculaire et elle peut réduire le risque d'une hospitalisation exigée pour soigner des troubles cardiaques ou éviter des complications qui risqueraient d'entraîner la mort. Elle exerce une action qui influe sur les impulsions électriques transmises au muscle cardiaque.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Les personnes ayant lu cet article ont aussi regardé :





Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose quotidienne habituellement recommandée de ce médicament pour un adulte est 400 mg pris 2 fois par jour, 1 comprimé avec le repas du matin et 1 comprimé avec le repas du soir. Les personnes qui prennent ce médicament devraient éviter de boire du jus de pamplemousse ou de manger des pamplemousses, étant donné que ce fruit augmente la concentration sanguine de ce médicament et que des effets secondaires et autres problèmes pourraient survenir.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est très important que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, dans son emballage d'origine et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque comprimé pour administration par voie orale, blanc, oblong, enrobé, portant l'inscription « 4142 » gravée sur une face, et une double vague sur l'autre, contient du chlorhydrate de dronédarone équivalant à 400 mg de dronédarone. Ingrédients non médicinaux : silice colloïdale anhydre, crospovidone, hypromellose, lactose monohydraté, stéarate de magnésium, amidon de maïs et poloxamère 407 ; ingrédients non médicinaux dans l'enrobage : cire de carnauba, hypromellose, macrogol 6000 et dioxyde de titane.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

La dronédarone ne devrait pas s'employer dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la dronédarone ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • une grossesse ou l'allaitement au sein;
  • la prise de médicaments comme le kétoconazole, l'itraconazole, le voriconazole, la cyclosporine, la télithromycine, la clarithromycine, la néfazodone et le ritonavir;
  • la prise de médicaments pouvant causer des variations du rythme cardiaque désignées torsades de pointe (par ex. des phénothiazines comme la prométhazine et la chlorpromazine; des antidépresseurs tricycliques comme l'amitriptyline, la clomipramine et la désipramine; la flécaïnide, la propafénone, la quinidine, le disopyramide, le sotalol et l'amiodarone);
  • une fréquence cardiaque de moins de 50 battements par minute;
  • la mise en évidence par un électrocardiogramme (ECG) d'un problème lié à l'activité électrique du cœur et appelé allongement de l'espace QT;
  • un bloc cardiaque du 2e ou du 3e degré ou un syndrome de dysfonctionnement sinusal (sauf en cas de traitement par un stimulateur cardiaque);
  • une importante insuffisance cardiaque congestive (ICC) ou d'autres affections liées à une fonction cardiaque instable;
  • un type de fibrillation auriculaire appelé fibrillation auriculaire permanente (lorsqu'une décision a été prise par le médecin de ne pas essayer de rétablir le rythme cardiaque normal);
  • une fonction hépatique grandement réduite.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens