Page d'accueil

ReVia

(naltrexone)

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La naltrexone appartient au groupe de médicaments appelés purs antagonistes des opioïdes. Elle s'utilise pour aider les personnes qui ont été en état de dépendance aux produits addictifs (comme l'alcool, ou des médicaments opiacés comme la méthadone et l'héroïne) à se libérer de leur accoutumance.

Les opiacés (également désignés médicaments opioïdes) et les opiacés qui sont naturellement présents dans le corps influent sur certaines parties du cerveau appelées récepteurs opioïdes. La naltrexone agit en se liant à ces récepteurs des opiacés pour bloquer les effets des médicaments opioïdes et des opiacés du corps. Il y a lieu de penser que cette action aide une personne atteinte de toxicomanie à s'abstenir de l'usage de ces substances.

Ce médicament s'utilise en association avec d'autres formes de traitement comme la psychothérapie et le soutien social.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.





Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose de ce médicament est prescrite en fonction du type d'accoutumance à soigner et du type de supervision effectué durant l'administration du médicament.

Pour soigner l'alcoolisme, la dose usuelle recommandée est 50 mg pris 1 fois par jour.

Pour soigner une accoutumance aux opiacés (par ex. une accoutumance à la méthadone ou à l'héroïne), la dose varie, mais la dose usuelle de départ est 25 mg pris 1 fois par jour, et elle est augmentée peu à peu jusqu'à ce que la dose appropriée soit atteinte.

Votre médecin déterminera la dose et le schéma posologique qui conviendront à votre cas. Il importe que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin.

Votre médecin peut demander un échantillon d'urine avant de commencer le traitement par ce médicament pour s'assurer que vous n'avez pas consommé de narcotiques (des médicaments opioïdes) au cours des 7 à 10 derniers jours. Vous ne devriez pas prendre ce médicament si vous avez utilisé un opiacé au cours des 7 à 10 derniers jours. En cas de doute, et avant que vous amorciez un traitement par ce médicament, votre médecin pourrait demander un test au narcan qui confirmerait l'absence d'opiacés dans votre organisme.

Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Entreposez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Comprimés à 50 mg
Chaque comprimé jaune pâle, pelliculé, en forme de capsule, portant l'inscription « REVIA » gravée sur une face et « 177 » avec une rainure bissectrice sur l'autre, contient 50 mg de chlorhydrate de naltrexone. Ingrédients non médicinaux : dioxyde de silice colloïdale, crospovidone, lactose monohydraté, stéarate de magnésium, cellulose microcristalline, et jaune pâle Opadry YS-1-6378-G.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer la naltrexone dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la naltrexone ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • des analyses d'urine positives aux opiacés;
  • une dépendance aux opiacés, y compris aux opiacés antagonistes (par ex. la méthadone);
  • une hépatite aiguë ou une insuffisance hépatique;
  • la prise d'opiacés analgésiques (par ex. les médicaments narcotiques comme l'oxycodone et la codéine);
  • un résultat positif au test au narcan (un examen pour détecter l'usage d'opiacés);
  • des symptômes de sevrage aux opiacés.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens