Page d'accueil

Alrex

(lotéprednol gouttes ophtalmiques à 0,2 %)

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le lotéprednol en gouttes ophtalmiques à 0,2 % appartient à la classe des médicaments appelés corticostéroïdes. Il s'utilise pour le traitement de courte durée des symptômes d'allergie saisonnière, notamment la rougeur et la démangeaison oculaires déclenchées par les pollens (à l'origine de la conjonctivite allergique saisonnière). Leur action diminue l'inflammation oculaire. Si vos symptômes ne s'atténuent pas après 2 jours de traitement par ce médicament, communiquez avec votre médecin.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Les personnes ayant lu cet article ont aussi regardé :





Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose usuelle de lotéprednol en gouttes ophtalmiques à 0,2 % est 1 goutte dans l'œil atteint, 4 fois par jour, pour une durée maximale de 14 jours.

Lavez bien vos mains au savon et à l'eau chaude avant d'employer ces gouttes ophtalmiques, puis agitez vigoureusement le flacon. Veillez à ce que l'embout du flacon ne touche aucune surface, y compris vos yeux et vos doigts.

Si vous mettez d'autres médicaments dans l'œil, attendez au moins 10 minutes avant de procéder. Si vous portez des verres de contact souples, instillez d'abord les gouttes dans l'œil atteint puis attendez 10 à 15 minutes avant de remettre les verres de contact.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, en position verticale hors de la portée des enfants. Il peut se conserver jusqu'à 28 jours après l'ouverture.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque de ce médicament pourrait ne pas être disponible sous toutes les présentations énumérées ici. Vous trouverez les diverses présentations sous lesquelles cette marque particulière est mise à votre disposition dans la section : « Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ? »

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

La suspension ophtalmique d'étabonate de lotéprednol contient 0,2 % de lotéprednol p/v. Ingrédients non médicinaux : chlorure de benzalkonium, édétate disodique, glycérine, povidone, eau purifiée et tyloxapol. De l'acide chlorhydrique ou de l'hydroxyde de sodium, ou les deux, peuvent être ajoutés pour ajuster le pH à 5,4 ou 5,5.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au lotéprednol ou à d'autres corticostéroïdes (par ex. la prednisone, la prednisolone, la dexaméthasone), ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • une infection oculaire bactérienne, fongique ou virale (par ex. due au virus Herpes simplex ou à celui de la varicelle).


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens