Page d'accueil

Tasigna

(nilotinib)

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le nilotinib appartient à la classe de médicaments anticancéreux connus sous le nom d'antinéoplasiques, et plus particulièrement au groupe de médicaments appelés inhibiteurs de la protéine tyrosine kinase. On utilise le nilotinib pour traiter les adultes qui sont atteints de la leucémie myéloïde chronique (LMC) en phase chronique (longue durée) ou en phase accélérée (croissance rapide) qui est à chromosome Philadelphie positif. On l'utilise après avoir essayé d'autres traitements, notamment l'imatinib, sans obtenir de réponse ou lorsque d'autres traitements ont produit des niveaux inacceptables de réactions indésirables.

Le nilotinib a également reçu un avis de conformité conditionnel (AC-C) de Santé Canada pour le traitement de la LMC positive pour la présence du chromosome de Philadelphie lorsqu'elle est nouvellement diagnostiquée et en phase chronique. Autrement dit, Santé Canada a approuvé la commercialisation de ce médicament en se fondant sur des preuves d'efficacité prometteuses, mais des études supplémentaires doivent être effectuées pour vérifier son efficacité. Un AC-C est décerné pour permettre l'accès à des produits employés pour le traitement ou la prévention d'affections pouvant mettre la vie en danger ou s'avérer gravement débilitantes.

Le corps des personnes atteintes de LMC produit des globules blancs anormaux. Le nilotinib agit en bloquant le signal qui déclenche la production de ces globules blancs anormaux.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments.  En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.  Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Les personnes ayant lu cet article ont aussi regardé :





Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose habituellement recommandée de nilotinib pour les adultes dans le traitement de la LMC déjà traitée auparavant est de 400 mg pris par la bouche, 2 fois par jour.

La dose recommandée de nilotinib pour les adultes pour le traitement d'une LMC nouvellement diagnostiquée est de 300 mg pris par la bouche, 2 fois par jour.

Les doses devraient être prises autant que possible dans un intervalle de 12 heures et vous devriez avaler chaque gélule avec un verre d'eau, sans la croquer ni la mâcher.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments.  Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Ne prenez pas le nilotinib avec des aliments, mais plutôt au moins 1 heure avant un repas ou 2 heures après. Si vous ne pouvez avaler les capsules, vous pouvez les ouvrir avec précaution et saupoudrer les contenus sur une seule cuillérée à thé de compote de pommes. Vous devez alors avaler le tout immédiatement. Vous ne pouvez utiliser que de la compote de pommes et qu'une seule cuillérée à thé seulement. Les aliments modifient l'absorption et l'utilisation du nilotinib par l'organisme. Une cuillerée à thé de compote de pommes est le seul produit que vous puissiez ingérer avec le nilotinib qui ne changera pas son efficacité pour vous.

Il est très important que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante dans son emballage original qui aide à le protéger de la lumière et de l'humidité. Gardez-le hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

150 mg
Chaque gélule de gélatine opaque de couleur rouge et de taille 1, portant la marque « NVR/BCR » imprimée en noir dans l'axe de la gélule, contient 150 mg de nilotinib. Ingrédients non médicinaux : silice colloïdale anhydre, crospovidone, lactose monohydraté, poloxamère 188, stéarate de magnésium.

La tunique de la g élule contient : gélatine, dioxyde de titane(E 171), oxyde de fer jaune(E172) et oxyde de fer rouge(E172). Encre : oxyde fer noir (E 172), entre autres.

200 mg
Chaque capsule de gélatine dure, jaune pâle, opaque, dimension 0, portant l'inscription « NVR » et « TKI » imprimées à l'encre rouge, contient 200 mg de nilotinib. Ingrédients non médicinaux : silice colloïdale anhydre, crospovidone, lactose monohydraté, poloxamère 188, stéarate de magnésium. La tunique de la gélule contient : gélatine, dioxyde de titane, oxyde de fer jaune et oxyde de fer rouge.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer le nilotinib dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au nilotinib ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • la présence de faibles taux de potassium ou de magnésium sanguins qui ne peuvent être corrigés;
  • la présence du syndrome de QT long (un type de battements de cœur irréguliers).


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens