Page d'accueil

Seasonale

(lévonorgestrel - éthinylœstradiol (cycle prolongé))

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La pilule anticonceptionnelle (un contraceptif oral) lévonorgestrel - éthinylœstradiol (cycle prolongé) renferme un progestatif (lévonorgestrel) et un œstrogène (éthinylœstradiol). Elle s'utilise pour la prévention de la grossesse. Ce médicament empêche l'ovulation (la libération d'un ovule par l'ovaire) et provoque des modifications du mucus sécrété par le col utérin. La progression des spermatozoïdes vers l'utérus et l'implantation de l'œuf fertilisé deviennent alors difficiles.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Les personnes ayant lu cet article ont aussi regardé :





Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose de cette pilule anticonceptionnelle est 1 comprimé par jour pris à la même heure. Chaque boîtier contient 84 comprimés actifs et 7 comprimés inactifs présentés dans des plaquettes. Prenez 1 comprimé actif par jour pendant 84 jours, puis 1 comprimé inactif par jour pendant 7 jours, puis entamez une nouvelle plaquette pour amorcer un autre cycle de 91 jours.

Demandez à votre médecin quel serait le meilleur moment de commencer à prendre ce médicament. Le premier jour de votre menstruation (l'écoulement sanguin) est désigné le « jour 1 ». Vous pourriez commencer à prendre vos comprimés actifs le dimanche qui suit le début de vos règles. Si vos règles commencent un dimanche, prenez le 1er comprimé actif ce jour-là. Continuez à prendre les comprimés actifs pendant 84 jours, puis prenez les comprimés blancs inactifs pendant 7 jours. Un saignement menstruel devrait se produire durant les 7 jours qui suivent la prise du dernier comprimé actif.

Prenez votre pilule à peu près à la même heure chaque jour. Vous devez utiliser une deuxième méthode de contraception (par ex. des condoms de latex et des spermicides) pendant les 7 premiers jours du premier cycle d'utilisation de la pilule.

Un grand nombre de femmes constatent un saignotement ou un léger saignement durant les premiers mois de mise en route du traitement anticonceptionnel. Ne suspendez pas la prise de la pilule, même si vous observez des saignements de temps à autre. Si un saignement se prolonge au-delà de quelques jours, consultez votre médecin. Un grand nombre de femmes se sentent prises de nausées durant les premières semaines du traitement anticonceptionnel. Si vous vous sentez nauséeuse, ne cessez pas de prendre la pilule. Le problème devrait se résoudre tout seul. Si ce n'est pas le cas, consultez votre médecin ou votre clinique.

L'efficacité de vos pilules pourrait être compromise si des vomissements ou une diarrhée se manifestaient ou si vous prenez certains médicaments (comme des antibiotiques). Si vous commencez à utiliser un nouveau médicament pendant que vous prenez les pilules contraceptives, consultez votre médecin ou votre pharmacien pour vous assurer que l'efficacité de ces dernières ne sera pas diminuée. En attendant de pouvoir consulter votre médecin, utilisez une méthode de contraception supplémentaire, comme des préservatifs en latex et des spermicides.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est très important que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. L'omission de la prise de vos pilules augmente votre risque de grossesse. Si vous oubliez de prendre un comprimé, prenez-le dès que vous y pensez, et prenez le suivant au moment prévu. Dans ce cas, il pourrait vous arriver de prendre 2 pilules le même jour. Vous n'aurez pas besoin d'employer une méthode de contraception supplémentaire.

Si vous oubliez de prendre 2 pilules actives de suite, prenez 2 pilules le jour où vous constatez l'omission et 2 pilules le jour suivant. Prenez ensuite une pilule par jour jusqu'à ce que vous ayez fini la plaquette. Utilisez une deuxième méthode de contraception (par ex. des condoms de latex ou des spermicides) si vous avez des relations sexuelles au cours des 7 jours qui suivent votre omission.

Si vous oubliez de prendre 3 pilules actives de suite, ne prenez pas les pilules oubliées et laissez-les dans le boîtier. Continuez à prendre une pilule chaque jour jusqu'à ce que vous ayez terminé de prendre le reste des pilules du boîtier (sauf les pilules omises). Par exemple, si vous recommencez à prendre la pilule le jeudi, prenez la pilule sous « jeudi » et ne prenez pas les pilules précédemment oubliées. Il se peut que vous subissiez un peu de saignement pendant la semaine qui suit l'omission des pilules. Utilisez une deuxième méthode de contraception (par ex. des condoms de latex ou des spermicides) pendant les 7 premiers jours de la reprise de vos pilules. Si vos menstruations ne se produisent pas pendant que vous prenez les pilules inactives, consultez votre médecin, car vous pourriez être enceinte.

Si vous oubliez de prendre une ou plusieurs pilules blanches « inactives », jetez les pilules omises et continuez à prendre les pilules prévues une fois par jour jusqu'à ce que le boîtier soit terminé. L'emploi d'une méthode de contraception auxiliaire n'est pas nécessaire, sauf en cas d'oubli consécutif de 2, ou plus, pilules roses « actives » au cours des 7 jours qui précèdent l'amorce de la prise des pilules blanches « inactives ».

Si vous hésitez sur la marche à suivre lorsque vous avez omis de prendre des pilules, vous devriez employer une méthode de contraception auxiliaire chaque fois que vous avez des contacts sexuels et continuer à prendre 1 pilule 1 fois par jour jusqu'au moment où vous pourrez consulter votre médecin ou un pharmacien.

Entreposez ce médicament à la température ambiante et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Comprimés actifs

Chaque comprimé actif rose, rond, pelliculé, non sécable, gravé « S » sur une face et « 62 » sur l'autre, contient 0,15 mg de lévonorgestrel et 0,03 mg d'éthinylœstradiol. Ingrédients non médicinaux : lactose anhydre, AD et C bleu nº 1, AD et C rouge nº 40, hydroxypropylméthylcellulose, stéarate de magnésium, cellulose microcristalline, polyéthylèneglycol, polysorbate 80 et dioxyde de titane.

Comprimés inactifs

Un comprimé blanc, rond, biconvexe, non sécable, gravé de « S » d'un côté et de « 197 » de l'autre contient des ingrédients inertes.  Ingrédients non médicinaux : lactose anhydre, hydroxypropylméthylcellulose, cellulose microcristalline, hydroxypropylméthylcellulose et stéarate de magnésium.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Les comprimés de lévonorgestrel - éthinylœstradiol (cycle prolongé) ne devraient pas être employés dans les circonstances ci-après :

  • une affection des valvules cardiaques s'accompagnant de complications;
  • une allergie au lévonorgestrel, à l'éthinylœstradiol, ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • un cancer du sein dans les antécédents, ou un cancer dont la présence a été confirmée ou est soupçonnée;
  • une grossesse en cours ou soupçonnée;
  • une lésion oculaire causée par une affection vasculaire (des vaisseaux sanguins) de l'œil, comme une perte de vision partielle ou complète ou une lacune des champs visuels;
  • la présence ou un antécédent de crise cardiaque ou de maladie cardiaque (par ex. angine);
  • la présence ou un antécédent de désordre vasculaire cérébral (par ex. un accident vasculaire cérébral (AVC) ou mini-AVC [accident ischémique transitoire ou AIT]);
  • la présence d'une affection du foie évolutive;
  • la présence ou un antécédent de jaunisse (jaunissement de la peau ou de la conjonctive) pendant la grossesse ou pendant la prise de médicaments hormonaux (par ex. les pilules contraceptives);
  • la présence ou des antécédents de migraine;
  • la présence ou un antécédent de pancréatite accompagnée d'hypertriglycéridémie;
  • la présence ou des antécédents d'une tumeur du foie bénigne ou maligne;
  • la présence avérée ou possible d'une tumeur de l'endomètre (muqueuse de l'utérus) ou d'une autre tumeur hormono-dépendante;
  • la présence de facteurs de risque pour la formation de caillots sanguins, notamment :
    • un diabète accompagné de complications;
    • un fort tabagisme (plus de 15 cigarettes par jour) et plus de 35 ans;
    • les taux de cholestérol ou de triglycérides élevés;
    • la présence d'anomalies de la coagulation qui augmentent le risque de formation de caillots sanguins;
    • un alitement prolongé;
    • une intervention chirurgicale majeure récente ou prévue;
    • une pression artérielle considérablement élevée;
  • un saignement vaginal anormal pour lequel un diagnostic n'a pas été posé.
  • une thrombophlébite ou un désordre thromboembolique (de la coagulation) actif ou passé.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens