Page d'accueil

Fraxiparine

(nadroparine)

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La nadroparine appartient à la classe de médicaments appelés anticoagulants ou agents antithrombotiques. Ces médicaments diminuent la capacité de coagulation du sang et préviennent la formation de dangereux caillots dans les vaisseaux sanguins.

On utilise la nadroparine pour prévenir et traiter les thromboses veineuses profondes (TVP). Cette affection mène à la formation de caillots sanguins dans les vaisseaux sanguins de la jambe. Ces caillots de sang peuvent quelquefois se déplacer vers les poumons dont ils bloquent les vaisseaux sanguins; cette obstruction provoque un trouble grave dénommé embolie pulmonaire.

La nadroparine sert à prévenir la TVP et les embolies pulmonaires chez les personnes qui subissent une intervention de chirurgie générale ou orthopédique (par ex. un remplacement de hanche ou de genou). On l'utilise également pour prévenir la formation de caillots sanguins chez les personnes qui se soumettent à de l'hémodialyse. De plus, elle sert à traiter l'angine instable et les personnes qui ont survécu à une crise cardiaque.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Les personnes ayant lu cet article ont aussi regardé :





Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose recommandée varie selon la personne traitée et le trouble dont elle est atteinte. La nadroparine est injectée sous la peau (de façon sous-cutanée). Votre médecin recommandera la dose la plus susceptible de prévenir la formation de caillots sanguins sans provoquer facilement des saignements. Votre médecin ou un autre professionnel de la santé vous enseignera comment vous administrer l'injection vous-même. Si vous hésitez sur la façon d'employer le médicament, communiquez avec votre médecin.

Pour utiliser le médicament:

  1. Avant de vous injecter la nadroparine, lavez-vous les mains et la région de la peau où vous vous administrerez le médicament. N'utilisez l'injection que si la solution vous semble transparente et qu'aucune particule n'est présente.
  2. Couchez-vous et pincez délicatement un repli de peau (habituellement dans la partie inférieure de l'abdomen) entre le pouce et l'index. Choisissez des emplacements différents de l'abdomen inférieur pour chaque injection (par ex. un jour, le côté droit et l'autre, le côté gauche).
  3. Poussez toute l'aiguille verticalement à l'intérieur de la peau, puis appuyez sur le piston de la seringue pour injecter le médicament. Veillez à maintenir la peau entre votre index et le pouce pendant que vous enfoncez l'aiguille et que vous appuyez sur le piston de la seringue.
  4. Retirez l'aiguille de la peau après l'injection. Utilisez le capuchon de sécurité pour empêcher l'aiguille de blesser d'autres personnes.
  5. Pressez légèrement pendant quelques secondes sur le point d'injection avec un tampon d'alcool. Ne frictionnez pas ensuite le point d'injection.
  6. Jetez la seringue et l'aiguille en toute sécurité (en ayant recours à un contenant pour objets pointus et tranchants). Chaque seringue est destinée à un usage unique.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière d'utiliser le médicament sans le consulter au préalable.

Il est très important que ce médicament soit employé conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, communiquez avec votre médecin. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose.

Conservez ce médicament à la température ambiante et hors de la portée des enfants. Ce médicament ne doit pas être réfrigéré ni congelé.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Fraxiparine® Seringues préremplies

Chaque mL de solution aqueuse contient 9 500 UI anti-Xa de nadroparine calcique. Les seringues de verre jetables et préremplies à dosage unique de 0,3 mL (seringues vertes non graduées contiennent 2 850 UI anti-Xa; celles de 0,4 mL (seringues oranges non graduées), 3 800 UI anti-Xa; celles de 0,6 mL (seringues brunes graduées), 5,700 UI anti-Xa; celles de 0,8 mL (seringues vert sarcelle graduées), 7 600 UI anti-Xa; et celles de 1 mL (seringues violettes graduées), 9,500 UI anti-Xa.

Fraxiparine Forte® Seringues préremplies

Chaque mL de solution aqueuse contient 19 000 UI anti-Xa de nadroparine calcique. Les seringues de verre jetables et préremplies à dosage unique de 0,6 mL (les seringues bleu process graduées contiennent 11 400 UI anti-Xa; celles de 0,8 mL (seringues magenta graduées), 15 200 UI anti-Xa et celles de 1 mL (seringue bleu réflexe graduée), 19 000 UI anti-Xa.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la nadroparine ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • une allergie aux héparines de faible poids moléculaire ou à l'héparine;
  • un épisode actif ou un antécédent de thrombocytopénie (réduction du nombre de plaquettes) provoqué par la prise d'héparine, ou de réponse positive au test d'agrégation plaquettaire pendant la prise de nadroparine;
  • un antécédent de saignement intracérébral;
  • un grave trouble de la coagulation du sang;
  • la présence de saignements actifs ou de tendances aux saignements ou d'autres affections qui pourraient augmenter le risque de saignement;
  • la présence d'une endocardite infectieuse aiguë (infection bactérienne du cœur)
  • la présence de saignements causés par des ulcères (par ex. des ulcères actifs de l'estomac ou du duodénum);
  • des problèmes oculaires imputables au diabète ou à un saignement;
  • des antécédents de traumatismes ou d'opérations au cerveau, à la moelle épinière, aux yeux ou aux oreilles;
  • la présence d'importants problèmes rénaux (à moins que vous utilisiez la nadroparine pour prévenir la formation de caillots sanguins pendant la dialyse);
  • une pression artérielle élevée non maîtrisée;
  • si vous avez reçu une anesthésie rachidienne et que vous devez continuer à recevoir un traitement quotidien.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens