Page d'accueil

DDAVP Vaporisateur

(desmopressine solution nasale)

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La desmopressine en solution nasale appartient à 2 classes de médicaments : les antidiurétiques et les antihémorragiques. Elle peut s'utiliser pour soigner le diabète insipide central, trouble caractérisé par l'incapacité des reins à garder l'urine en raison d'un déficit en hormone antidiurétique (ADH). Ce trouble cause des émissions de l'urine fréquentes et de la soif. Ce médicament sert aussi à soigner l'augmentation temporaire de la soif et de l'émission d'urine qui survient après un traumatisme crânien ou certains types d'intervention chirurgicale au niveau du cerveau. Employée à ces fins, la desmopressine en solution nasale aide à diminuer la quantité d'urine produite par les reins.

La desmopressine en solution nasale peut également s'utiliser pour prévenir les saignements dans le cas de personnes atteintes de formes légères d'hémophilie A et de la maladie de von Willebrand. Elle agit en stimulant la croissance de certains éléments jouant un rôle dans la coagulation du sang.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.





Comment doit-on employer ce médicament ?

Pour soigner le diabète insipide : la dose usuelle recommandée pour un adulte varie entre 10 µg et 40 µg par jour. La dose usuelle recommandée pour les enfants de 3 mois à 12 ans se situe entre 5 µg et 30 µg par jour. Cette dose peut être unique ou fractionnée en 2 ou 3 prises. La plus faible dose efficace devrait être employée. Ne buvez aucun liquide au moins 1 heure avant et 8 heures après l'emploi de la desmopressine.

Pour prévenir les saignements : la dose usuelle recommandée est 1 pulvérisation de 150 µg dans chaque narine, ou 1 pulvérisation de 150 µg dans une seule narine pour les personnes qui pèsent moins de 50 kg (110 lbs). Si le médicament est utilisé pour prévenir un saignement associé à une intervention chirurgicale, il est donné 2 heures avant l'opération.

Rapportez-vous aux directives de la notice d'accompagnement du produit sur la façon d'utiliser le médicament qui ne devrait être ni flairé ni inhalé. Il agit après avoir été absorbé par la muqueuse du nez. Placez pour 10 secondes un doigt sur la narine où vous avez effectué une pulvérisation, afin de la fermer et d'assurer une meilleure pénétration. Respirez par l'autre narine ou par la bouche durant cet intervalle de temps. Si vous hésitez sur la façon d'employer le médicament, consultez votre pharmacien.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est très important que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Ce médicament est offert sous 2 formes : en vaporisateur et en solution Rhinyle. Entreposez le vaporisateur en position verticale, à la température ambiante, à l'abri de la lumière et hors de la portée des enfants. Mettez la solution Rhinyle au réfrigérateur réglé entre 2 °C et 8 °C et gardez-la hors de la portée des enfants.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque de ce médicament pourrait ne pas être disponible sous toutes les présentations énumérées ici. Vous trouverez les diverses présentations sous lesquelles cette marque particulière est mise à votre disposition dans la section : « Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ? »

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Solution Rhinyle
Chaque millilitre contient 0,1 mg d'acétate de desmopressine dans une solution aqueuse isotonique renfermant 0,5 % de chlorobutanol sous forme d'agent de conservation. Ingrédients non médicinaux : chlorure de sodium et acide chlorhydrique.

Vaporisateur
Chaque pompe doseuse distribue 0,1 mg par mL d'acétate de desmopressine dans une solution tamponnée aqueuse isotonique. Ingrédients non médicinaux : acide citrique monohydraté, hydrogénophosphate disodique anhydre et chlorure de benzalkonium. Chaque dépression distribue 10 µg d'acétate de desmopressine.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

La desmopressine en solution nasale ne devrait pas être employée dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la desmopressine ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • un taux de sodium sanguin bas confirmé ;
  • une polydipsie psychogène (une consommation de liquide excessive) ;
  • des troubles médicaux exigeant un traitement par des diurétiques (par ex. une insuffisance cardiaque, une pression artérielle élevée) ;
  • une fonction rénale modérément ou gravement diminuée ;
  • une énurésie nocturne primaire (« pipi au lit ») ;
  • la maladie de Willebrand de type II B ou à plaquettes (pseudo).


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens