Page d'accueil

pms-Desmopressin

(desmopressine (comprimé))

    Fiche d'information :
  • Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?
  • Comment doit-on employer ce médicament ?
  • Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?
  • Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?
  • Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?
  • Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?
  • D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?
  • Idées recues sur le "pipi au lit"
    Que savez-vous vraiment de l'énurésie nocturne?

     1   2   3   4   5   6  



    VRAI      FAUX

    Résultats

    Votre score: /6


    Décernez le vrai du faux en lisant l'article

    Mouiller son lit : test vrai-faux


    Et aussi:

    La raison des nuits trempées

    Le poids de l'énurésie nocturne sur votre enfant


    Apprenez-en plus sur l'énurésie en parcourant notre canal santé sur l'énurésie nocturne.


    < Recommencer

    Rendu possible par   GoodNites - Sous-vêtements pour énurésie

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La desmopressine en comprimé appartient à la classe des médicaments appelés antidiurétiques. Il s'agit d'une hormone qui se prend par la bouche pour gérer une émission de l'urine immodérée durant la nuit. Elle s'utilise aussi pour soigner un trouble appelé diabète insipide central, caractérisé par l'absence de l'hormone antidiurétique (ADH) qui joue un rôle dans la conservation de l'eau par les reins. Ce trouble cause des émissions de l'urine fréquentes et de la soif. On utilise également la desmopressine pour traiter certaines affections temporaires provoquant un soif et des mictions urinaires fréquentes après un traumatisme crânien touchant l'hypophyse.

Ce médicament agit en réduisant la quantité d'urine produite par les reins. Habituellement, la desmopressine commence à agir dans l'heure suivant sa prise et ses effets durent de 7 à 9 heures.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Les personnes ayant lu cet article ont aussi regardé :





Comment doit-on employer ce médicament ?

Pour le contrôle de la production excessive d'urine la nuit, la dose usuelle de départ de comprimés oraux (placés dans la bouche et avalés) est 0,2 mg pris une heure avant le coucher. Selon la réponse au médicament, le médecin peut augmenter graduellement la dose jusqu'à 0,6 mg au coucher. Vous devriez limiter votre apport en liquide durant les quelques heures qui précèdent la prise de ce médicament. Vous devriez en outre surveiller la quantité d'alcool et de caféine que vous consommez durant la soirée.

Pour le diabète insipide central, la dose usuelle de départ de comprimés oraux est 0,1 mg pris 3 fois par jour. Votre médecin ajustera alors la dose en fonction de votre réponse à ce médicament. La dose maximale de comprimés oraux est de 0,4 mg pris 3 fois par jour.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin.

Si vous prenez ce médicament pour prendre en charge une émission immodérée de l'urine durant la nuit, et si vous oubliez une dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Si vous prenez ce médicament pour prendre en charge un diabète insipide central, et si vous oubliez une dose, prenez la dose omise au plus tôt et reprenez la suite du traitement. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

0,1 mg
Chaque comprimé blanc, ovale, portant l'inscription « 0.1 » tracée en creux sur un côté et une ligne sécable sur l'autre, contient 0,1 mg d'acétate de desmopressine trihydratée. Ingrédients non médicinaux : cellulose microcristalline, glycolate d'amidon sodique, lactose et stéarate de magnésium.

0,2 mg
Chaque comprimé blanc, rond, portant l'inscription « 0.2 » tracée en creux sur un côté et une ligne sécable sur l'autre, contient 0,2 mg d'acétate de desmopressine trihydratée. Ingrédients non médicinaux : cellulose microcristalline, glycolate d'amidon sodique, lactose et stéarate de magnésium.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Les comprimés de desmopressine ne devraient pas s'employer dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la desmopressine ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • la présence de faibles taux de sodium sanguin, d'une maladie hépatique importante, d'une réduction de la fonction rénale ou de problèmes surrénaliens;
  • la présence d'affections réduisant le taux de sodium sanguin (par ex. la boulimie, l'anorexie nerveuse, les vomissements chroniques, la diarrhée et l'insuffisance surrénalienne);
  • la présence de la maladie de von Willebrand de type IIB ou plaquettaire (pseudo).


  • Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens