Page d'accueil

Suboxone

(buprénorphine - naloxone)

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Cette association médicamenteuse contient 2 ingrédients actifs : la buprénorphine et la naloxone.

La buprénorphine appartient au groupe des médicaments appelés agonistes partiels des opiacés.

La naloxone appartient au groupe des médicaments appelés antagonistes d'opiacés .

Cette association de médicaments s'utilise de façon concomitante avec un programme d'ensemble de traitement contre la toxicomanie qui comprend un soutien médical, social et psychologique, pour soigner les adultes qui ont une dépendance envers les opiacés (narcotiques) comme l'oxycodone ou la morphine. Une personne dépendante aux narcotiques, qui cesse abruptement de prendre le narcotique, est susceptible de ressentir d'importants symptômes de sevrage.

La buprénorphine agit en remplaçant les effets physiques du narcotique dont la personne est dépendante, ce qui peut aider à faciliter le traitement de sa toxicomanie. On ajoute la naloxone au médicament pour prévenir un abus du médicament (c'est-à-dire pour empêcher qu'il soit injecté dans une veine). La naloxone ne possède pas d'effet lorsqu'on l'administre sous la langue de la façon prévue. Mais si on abuse du médicament et qu'on l'injecte dans une veine (ce qu'on appelle familièrement « se shooter »), la naloxone agira en bloquant les effets de la buprénorphine, ce qui mènera à des symptômes de sevrage.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Les personnes ayant lu cet article ont aussi regardé :





Comment doit-on employer ce médicament ?

Ce médicament ne doit être prescrit que par un médecin autorisé à le faire parce qu'il répond à certains critères précis concernant son utilisation. La dose de ce médicament varie selon les circonstances personnelles et votre médecin l'ajustera comme il conviendra.

La dose initiale recommandée est de 4 mg (de buprénorphine) 1 fois par jour. La dose quotidienne maximale est 24 mg. Avec le temps, votre médecin pourra réduire votre dose graduellement jusqu'à l'arrêt du médicament. N'ajuster pas la dose et ne cesser de prendre le médicament de votre propre chef.

La buprénorphine – naloxone est utilisée pendant une période minimum de 2 mois. Ne cesser de prendre le médicament de votre propre chef. Quand il sera temps de cesser le traitement par l'association buprénorphine-naloxone, votre médecin vous conseillera quant à la manière de réduire graduellement la dose afin d'éviter les symptômes de sevrage.

Le médicament se place sous la langue jusqu'à sa dissolution (ce qui prend habituellement entre 2 et 10 minutes). N'avalez pas les comprimés. Si vous devez prendre plus de 1 comprimé à la fois, placez les comprimés sous la langue en même temps.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, communiquez avec votre médecin pour obtenir des directives. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Entreposez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée et de la vue des enfants. La prise accidentelle de ce médicament par un enfant constitue une urgence médicale et peut provoquer la mort.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

2 mg - 0,5 mg
Chaque comprimé blanc à blanc crème, hexagonal, portant une épée gravée sur une face et l'inscription « N2 » sur l'autre, contient 2 mg de buprénorphine (sous forme de chlorhydrate) et 0,5 mg de naloxone (sous forme de chlorhydrate dihydraté). Ingrédients non médicinaux : acésulfame-K, acide citrique anhydre, lactose monohydraté, stéarate de magnésium, amidon de maïs, mannitol, arôme naturel de citron et de lime, povidone K30 et citrate de sodium.

8 mg - 2 mg
Chaque comprimé blanc à blanc crème, hexagonal, portant une épée gravée sur une face et l'inscription « N8 » sur l'autre, contient 8 mg de buprénorphine (sous forme de chlorhydrate) et 2 mg de naloxone (sous forme de chlorhydrate dihydraté). Ingrédients non médicinaux : acésulfame-K, acide citrique anhydre, lactose monohydraté, stéarate de magnésium, amidon de maïs, mannitol, arôme naturel de citron et de lime, povidone K30 et citrate de sodium.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

L'association médicamenteuse buprénorphine - naloxonene devrait pas s'employer dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la buprénorphine, la naloxone, ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • l'allaitement au sein;
  • la présence d'alcoolisme aigu;
  • un delirium tremens;
  • aucune prise régulière d'analgésiques de type opiacé;
  • une fonction hépatique grandement réduite;
  • une fonction pulmonaire (la respiration) gravement réduite.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens

Sondage sur l'hépatite C

Recherchez-vous des informations sur l'hépatite C? Votre avis nous intéresse!

Aidez-nous à vous fournir de l’information adaptée à vos besoins. Répondez à notre enquête et courez la chance de gagner une carte-cadeau de 25 $ utilisable chez Shoppers Drug Mart® / Pharmaprix®.

Voulez-vous répondre à notre questionnaire?

*Le questionnaire sera affiché dans un onglet séparé.

Oui, après ma visite   Non, merci