Page d'accueil

Menopur

(ménotropines (Menopur))

    Fiche d'information :
  • Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?
  • Comment doit-on employer ce médicament ?
  • Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?
  • Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?
  • Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?
  • Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?
  • D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?


  • Apprêtez-vous à discuter avec votre médecin de votre tentative de grossesse.

    Remplissez ce bref Guide de discussion avec le médecin pour pouvoir cerner la méthode qui vous conviendrait le mieux et planifier les étapes subséquentes.


    Guide de discussion avec le médecin de fertilité

     1  2  3  4  5  6  7  8  9 



    OUI      NON
    PAS DU TOUT PAS DU TOUT

    MODÉRÉMENT MODÉRÉMENT

    BEAUCOUP BEAUCOUP

    Vous êtes maintenant prête à vous entretenir avec votre médecin de votre tentative de grossesse. Il vous suffit d'imprimer ce feuillet et de l'apporter à votre prochain rendez-vous médical. Consignez également par écrit toutes les questions qui se rapportent spécifiquement à votre cas.

    N'oubliez pas que pour obtenir une grossesse vous avez le choix entre plusieurs options, et que vous n'entreprenez pas votre parcours vers la fécondité en solitaire. Pour en savoir davantage sur la fécondité, consultez le canal Fertilité.


Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Les ménotropines constituent un mélange d'hormones sécrétées naturellement, notamment la folliculostimuline (HFS) et la lutéinostimuline (LH). Les ménotrophines sont utilisées par les femmes atteintes par certains problèmes d'infertilité, mais qui désirent concevoir. Les ménotropines agissent en stimulant les ovaires pour qu'ils produisent des œufs.

Les ménotrophines sont habituellement données en association avec la gonadotrophine chorionique humaine (hCG). Cette hormone est également présente dans ce médicament. L'action de cette hormone est semblable à celle de la LH et aide à assurer la survenue de l'ovulation au moment prévu.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Les personnes ayant lu cet article ont aussi regardé :





Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose de ménotrophines dépendra de vos circonstances personnelles et de vos besoins. La dose initiale recommandée de ménotropines est 225 U.I. injectées sous la peau quotidiennement pendant 20 jours tout au plus. La dose peut être ajustée en fonction de votre réponse, mais elle ne devrait pas dépasser 450 U.I. par jour.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est préférable d'injecter ce médicament sous la peau du bas ventre quelques centimètres au-dessous du nombril. Changez de côté tous les jours (par ex. alternance du bas ventre gauche ou droit) afin de prévenir un endolorissement.

Votre médecin, ou un autre professionnel de la santé, vous montrera comment effectuer le mélange du médicament, l'aspirer dans une seringue et l'injecter. La dose du médicament devrait être injectée immédiatement après avoir été préparée. Jetez toute portion inutilisée du mélange. N'utilisez pas la solution injectable si elle est trouble, renferme des particules ou possède une coloration anormale.

Il est très important que ce médicament soit utilisé conformément aux indications de votre médecin et que vous vous rendiez à tous les rendez-vous qui auront été fixés pour surveiller les progrès. Votre médecin suivra la réponse de vos ovaires au médicament et vous devrez rendre fréquemment visite à votre médecin.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, employez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Entreposez ce médicament (non mélangé) à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité, hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque fiole de poudre stérile lyophilisée, ou de pastilles, d'un blanc à blanc cassé, contient 75 unités internationales (U.I.) de HFS en activité et 75 UI de LH en activité. Ingrédients non médicinaux : lactose monohydraté, polysorbate 20, tampon de phosphate de sodium (phosphate de sodium dibasique, heptahydrate et acide phosphorique), chlorure de sodium pour injection, U.S.P.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie aux ménotropines ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • un dérèglement rebelle de la thyroïde ou des glandes surrénales;
  • une grossesse;
  • un kyste ovarien ou une augmentation de volume qui n'est pas causée par le syndrome des ovaires polykystiques;
  • une lésion à l'intérieur de la tête, comme un adénome pituitaire;
  • la présence d'une tumeur hormonodépendante (dont la croissance dépend de la présence des hormones) des ovaires, des trompes de Fallope, de l'utérus, du vagin, du col de l'utérus ou des seins;
  • un saignement vaginal anormal de cause inconnue;
  • un taux élevé de HFS (indice d'une insuffisance ovarienne primitive - autre cause de stérilité).


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens