Page d'accueil

Nardil

(phénelzine)

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La phénelzine appartient à la classe des médicaments appelés inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO). Elle s'utilise pour le traitement de dépression. La dépression serait causée par un déséquilibre de certaines substances chimiques dans le cerveau. Ce médicament aide à rétablir l'équilibre.

Une période de 4 semaines peut s'avérer nécessaire avant de pouvoir constater une amélioration des symptômes.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Les personnes ayant lu cet article ont aussi regardé :





Comment doit-on employer ce médicament ?

Pour les adultes, la dose initiale de phénelzine est de 15 mg, pris 3 fois par jour. Votre médecin peut augmenter cette dose jusqu'à un maximum de 30 mg pris 3 fois par jour. Lorsque vous aurez tiré les bienfaits maximaux, il se peut que votre médecin réduise votre dose lentement.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable. S'il devient nécessaire d'arrêter de prendre ce médicament, la dose doit être réduite graduellement pour empêcher l'apparition d'effets de sevrage. Un arrêt trop rapide de la phénelzine peut provoquer l'apparition de cauchemars, d'agitation, de nausée, de vomissements et d'hallucinations (le fait de voir ou d'entendre des choses non réelles).

Il importe que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque comprimé pelliculé orange biconvexe portant l'inscription « PD 270 » contient une quantité de sulfate de phénelzine équivalente à 15 mg de phénelzine base. Ingrédients non médicinaux : croscarmellose sodique, EDTA de disodium, stéarate de magnésium, mannitol, opadry orange, povidone et émulsion de siméthicone. Ce médicament ne contient pas de gluten, de lactose, de parabène, de sodium, de sulfite ni de tartrazine.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer la phénelzine dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la phénelzine ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • des antécédents de maladie du foie ou de tests de la fonction hépatique anormaux;
  • une insuffisance cardiaque congestive;
  • une intervention chirurgicale non urgente nécessitant une anesthésie générale;
  • un phéochromocytome;
  • la prise actuelle ou passée de certains médicaments (référez-vous à la section intitulée : « Interactions médicamenteuses » ou renseignez-vous auprès de votre médecin ou d'un pharmacien).

On ne doit pas prendre le sulfate de phénelzine en combinaison avec des aliments qui possèdent une forte teneur en tyramine. En général, les personnes qui prennent ce médicament doivent éviter les aliments riches en protéines qui ont été soumis à un processus de vieillissement ou de dégradation des protéines pour en augmenter la saveur. En particulier, des aliments comme :

  • les avocats (plus particulièrement s'ils sont très mûrs);
  • les bananes (si on les utilise avec la pelure);
  • la bière et le vin;
  • le Bovril;
  • la caféine (en grande quantité);
  • le caviar;
  • le chocolat;
  • la choucroute;
  • les cosses de fève (gourgane);
  • la crème sure;
  • les extraits de levure comme Marmite;
  • les figues en conserve;
  • le foie;
  • le fromage (exceptions : fromage à la crème et fromage cottage);
  • les harengs marinés;
  • les raisins secs;
  • la sauce soya;
  • les viandes fermentées (par ex. la mortadelle, le pepperoni, le salami);
  • le yogourt.

Ces aliments doivent être évités pendant que vous prenez le médicament et au moins pendant les 2 semaines qui suivent l'arrêt du médicament.

Outil de reconnaissance des symptômes de la dépression

Cet outil de reconnaissance des symptômes de la dépression peut accroître vos connaissances sur la dépression. Utilisez-le pour dresser la liste de vos symptômes et évaluer leurs répercussions sur votre vie au quotidien. Cette liste de vérification est divisée en 6 catégories de symptômes associés à la dépression. Vous pouvez aussi en apprendre davantage sur les symptômes de la dépression en cliquant ici.

Pour chaque énoncé, choisissez un numéro de 0 à 4 décrivant les répercussions de la dépression sur votre vie au quotidien, où 4 représente les répercussions les plus importantes et 0 aucune répercussion :

  • 0 = aucune répercussion sur votre vie au quotidien/aucun symptôme
  • 1 = légères répercussions sur votre vie au quotidien
  • 2 = répercussions modérées sur votre vie au quotidien
  • 3 = graves répercussions sur votre vie au quotidien
  • 4 = répercussions invalidantes sur votre vie au quotidien

Il est important de ne pas perdre de vue qu'il ne s'agit pas d'un « pointage », mais d'un moyen de vous aider à indiquer à quel point, d'après vous, ce symptôme nuit à votre vie au quotidien. Lorsque vous aurez terminé, vous pourrez imprimer vos résultats et les communiquer à votre médecin. Utilisez le guide de discussion avec le médecin pour préparer votre visite chez le médecin.

Cotez les symptômes suivants selon leurs répercussions sur votre vie.

1. Émotions

À noter : La dépression peut toucher n'importe qui à n'importe quel âge, bien qu'elle survienne le plus souvent chez les personnes de 15 à 45 ans.

0
1
2
3
4
Non
Léger
Modéré
Important
Invalidant
0
1
2
3
4
Non
Léger
Modéré
Important
Invalidant
0
1
2
3
4
Non
Léger
Modéré
Important
Invalidant
0
1
2
3
4
Non
Léger
Modéré
Important
Invalidant

Cet outil a été réalisé à partir de et avec l’autorisation de www.ladepressionfaitmal.ca.



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens

Sondage sur les troubles de l'alimentation

Votre avis nous intéresse!

Aidez–nous à améliorer ce site pour mieux répondre à vos besoins – répondez à notre court questionnaire sur les troubles de l'alimentation et le trouble de frénésie alimentaire.

Voulez–vous participer à ce sondage?

Oui, après ma visite   Non, merci