Page d'accueil

Haloperidol de Omega

(halopéridol)

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

L'halopéridol appartient à la classe des médicaments appelés antipsychotiques. L'halopéridol agit en bloquant une substance chimique du cerveau, la dopamine, pour diminuer les symptômes de psychose. Ce médicament s'utilise pour le traitement de la psychose aiguë et chronique et de troubles psychotiques, notamment la schizophrénie et les états maniaques. Il peut également être utilisé dans le traitement du comportement agité de certaines personnes et pour maîtriser les éclats verbaux des personnes atteintes du syndrome de la Tourette.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Les personnes ayant lu cet article ont aussi regardé :





Comment doit-on employer ce médicament ?

Pour les adultes atteints de psychose ou du syndrome de la Tourette, la dose usuelle de départ d'halopéridol par voie orale (pris par la bouche) varie entre 2 mg et 6 mg par jour, en 1 ou 2 prises. Votre médecin pourrait augmenter progressivement la dose pour déterminer celle qui vous convient le mieux. La dose dépend de votre âge et de vos besoins ainsi que de votre tolérance au médicament.

Les aînés pourraient avoir besoin d'une dose de départ plus faible, variant habituellement entre 0,25 mg et 0,5 mg par jour, en 2 ou 3 prises.

Pour les enfants âgés de 3 à 12 ans, la dose de départ d'halopéridol par voie orale varie entre 0,25 mg et 0,5 mg par jour, fractionnés en 2 ou 3 prises. Le médecin pourrait augmenter progressivement la dose pour déterminer celle qui convient le mieux. La posologie dépend de l’efficacité et de la tolérabilité du médicament chez l’enfant. Les comprimés d'halopéridol devraient se prendre avec des aliments ou du lait pour éviter un dérangement d'estomac.

Des injections intramusculaires d'halopéridol peuvent également être données aux personnes atteintes d'une crise de psychose aiguë ou qui sont agitées ou agressives. Les injections intraveineuses s'utilisent parfois pour traiter le délire de certains patients hospitalisés. Les doses dépendent des besoins individuels.

Pour le traitement des troubles psychotiques chroniques, les injections d'halopéridol à longue durée d'action s'utilisent pour permettre de réduire le nombre de comprimés à prendre par certaines personnes. La dose initiale de l'injection dépend de la dose orale que la personne recevait jusqu'alors. L'injection à longue durée d'action est donnée par voie intramusculaire (dans un muscle) habituellement par un médecin ou une infirmière toutes les 4 semaines. Certaines personnes qui commencent un traitement par injection à longue durée d'action pourraient continuer à prendre les formes orales et injectables simultanément.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière d'employer le médicament sans le consulter au préalable.

Il est très important que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. Ne cessez pas d'utiliser le médicament parce que vous vous sentez mieux. Si vous oubliez une dose, employez le médicament dès que vous constatez l’omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'employez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Injection à 5 mg par mL
Chaque flacon ambre de 1 mL contient 5 mg d'halopéridol, de l'acide lactique en quantité suffisante pour ajuster le pH entre 3,0 et 3,8 et de l'eau pour injection USP.

Injection à 50 mg par mL
Chaque mL contient 50 mg d'halopéridol (70,52 mg de décanoate d'halopéridol), de l'alcool benzylique 1,2 % v/v comme agent de conservation et de l'huile de sésame.

Injection à 100 mg par mL
Chaque mL contient 100 mg d'halopéridol (141,04 mg de décanoate d'halopéridol), de l'alcool benzylique 1,2 % v/v comme agent de conservation et de l'huile de sésame.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d’employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'halopéridol ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • un état de conscience amoindrie, notamment une sédation causée par l'alcool ou des médicaments, ou un coma;
  • des antécédents d'affection spasmodique, des lésions des noyaux gris de la base (ganglions de la base) ou la maladie de Parkinson.
  • la présence d’une tumeur de la glande surrénale (phéochromocytome);
  • la présence d’un désordre cardiaque ou vasculaire important;
  • des problèmes rénaux importants;
  • une lésion cérébrale;
  • un trouble du foie;
  • la présence d’un désordre des cellules sanguines (une anémie, une diminution du nombre des globules blancs, un faible taux de plaquettes);
  • la nécessité de recevoir une anesthésie rachidienne (injectée entre les vertèbres) ou une anesthésie pour une région précise de votre corps.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens