Page d'accueil

Oxytrol

(oxybutynine)

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

L'oxybutynine appartient à la famille des médicaments appelés anticholinergiques. C'est également un médicament aux propriétés antispasmodiques. On utilise l'oxybutynine pour soulager les symptômes associés à l'hyperactivité de la vessie, comme l'urgence mictionnelle (le besoin d'uriner sans pouvoir attendre), la fréquence des mictions, les fuites urinaires ou l'urgence par impériosité (perte d'urine provoquée par un besoin d'uriner impossible à contenir).

Ce médicament agit en détendant les muscles de la vessie. Cela aide à réduire les spasmes de la vessie, l'urgence mictionnelle et la fréquence des mictions.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Les personnes ayant lu cet article ont aussi regardé :





Comment doit-on employer ce médicament ?

Le timbre cutané à l'oxybutynine libère le médicament lentement et constamment à travers la peau et dans la circulation sanguine pendant une période de 3 à 4 jours. U nouveau timbre transdermique est appliqué tous les 3 ou 4 jours (2 fois par semaine).

Le timbre transdermique devrait être apposé sur la peau propre, sèche et lisse de l'abdomen (dans la région de l'estomac), des hanches ou des fesses. N'appliquez pas le timbre au niveau de la taille, là où le frottement des vêtements pourrait le faire décoller. La zone cutanée où le timbre est appliqué ne devrait pas être huileuse, irritée, blessée, égratignée ou présenter aucun autre problème. Lorsque vous utilisez un nouveau timbre transdermique, ne le mettez pas sur la même zone cutanée que le précédent. Laissez cette zone se reposer pendant au moins 1 semaine. Une fois que vous sortez le timbre transdermique de sa pochette protectrice, posez-le sur la peau sans délai.

Application du timbre transdermique :

  1. Retirez la première moitié de la bande protectrice.
  2. Placez le côté adhésif du timbre transdermique sur la peau en appuyant fermement.
  3. Repliez le timbre transdermique sur lui-même et lissez doucement du bout des doigts la partie du dessous sur la peau. Au fur et à mesures que le timbre transdermique est étendu en place, la bande protectrice qui recouvre la partie du dessus devrait se détacher.
  4. Pressez fermement la surface du timbre transdermique sur la peau pour qu'il reste en place.

La façon dont le timbre transdermique agit ne se trouvera pas modifiée s'il est mouillé dans le bain ou sous la douche, ou au cours d'activités comme la nage ou les exercices physiques.

Si le timbre transdermique se décolle partiellement ou complètement, appuyez dessus pour qu'il se recolle au même endroit. Si le timbre transdermique ne colle plus, jetez-le. Vous devriez alors appliquer un nouveau timbre transdermique sur une autre région, mais ne le garder que jusqu'au initialement prévu. Si vous oubliez de changer votre timbre transdermique après 3 ou 4 jours, enlevez-le quand vous vous en apercevez, mettez-en un nouveau sur une région différente et poursuivez votre horaire d'applications initial.

Étant donné que le timbre transdermique que vous enlèverez contiendra encore une certaine quantité d'oxybutynine, jetez-le de façon à ce qu'il ne soit ni porté ni avalé accidentellement par une autre personne (particulièrement un enfant), ou un animal de compagnie.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Entreposez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque timbre transdermique, portant l'inscription « OXYTROL 3.9 », contient 36 mg d'oxybutynine. Le timbre transdermique comporte 3 couches. La première couche (pellicule protectrice) est un mince film souple de polyester/acétate d'éthylène vinyle qui renforce le timbre et protège la couche adhésive médicamenteuse. La deuxième couche (couche adhésive médicamenteuse) est une pellicule coulée d'adhésif acrylique contenant de l'oxybutynine et du triacétylglycérol. La troisième couche (membrane de libération) se compose de deux bandes de polyester siliconé superposées qui sont décollées et jetées juste avant l'application du timbre transdermique.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer l'oxybutynine dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'oxybutynine ou à l'un des ingrédients du médicament, y compris les composants de l'adhésif;
  • un saignement important qui altère la fonction cardiaque ou la circulation sanguine;
  • une atonie intestinale (paresse intestinale) due au vieillissement ou à une extrême faiblesse;
  • une obstruction de l'intestin;
  • la présence d'un mégacôlon (dilatation du gros intestin) ou d'un mégacôlon toxique compliquant une colite ulcéreuse;
  • une colite importante (inflammation du tractus gastro-intestinal);
  • une myasthénie grave;
  • une uropathie obstructive (un blocage du flux de l'urine);
  • une occlusion partielle ou totale du tractus gastro-intestinal ou une prédisposition à ce trouble;
  • un glaucome à angle fermé ou une prédisposition à ce trouble;
  • une rétention ou une obstruction urinaire, ou une prédisposition à ce trouble.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens