Page d'accueil

Premarin, crème vaginale

(œstrogènes conjugués en crème vaginale)

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Les œstrogènes conjugués en crème vaginale appartiennent à la classe des médicaments constituant une méthode thérapeutique appelée œstrogénothérapie substitutive. Les œstrogènes conjugués en crème vaginale s'utilisent pour prendre en charge les symptômes de la ménopause comme les troubles vaginaux et urinaires entraînant une sensation de démangeaison, de brûlure, de sécheresse dans le vagin ou dans la région vaginale, une émission de l'urine difficile ou provoquant une sensation de brûlure et des rapports sexuels douloureux.

L'œstrogène est une hormone que les ovaires produisent. Lorsque la ménopause survient, la sécrétion hormonale diminue et les symptômes de la ménopause sont susceptibles de s'installer. Les œstrogènes conjugués en crème vaginale agissent en libérant de l'œstrogène qui exerce une action locale.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous employez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Les personnes ayant lu cet article ont aussi regardé :





Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose de ce médicament est personnalisée en fonction des besoins de la personne qui utilise la crème. La plus faible dose qui traite efficacement les symptômes est celle qui devrait être utilisée.

La dose d'œstrogènes conjugués en crème vaginale recommandée pour un adulte varie entre 0,5 g et 2 g par jour. Selon l'intensité des symptômes, la crème est appliquée à l'intérieur ou à l'extérieur de l'orifice vaginal, ou les deux, au moyen de l'applicateur qui l'accompagne. L'emploi de la crème devrait constituer un traitement régulier et cyclique comportant 3 semaines d'application et 1 semaine de repos.

Pour utiliser l'applicateur, retirez le capuchon du tube de crème et vissez à sa place l'extrémité de l'applicateur. Exercez une pression sur le tube jusqu'à ce que la crème expulsée atteigne la marque de la dose prescrite par votre médecin. Dévissez l'applicateur, introduisez-le dans le vagin, puis appuyez doucement sur le piston pour libérer le médicament. Pour nettoyer l'applicateur, retirez le piston du cylindre puis lavez-le au savon doux et à l'eau tiède.

Les besoins des femmes traitées également par des comprimés d'œstrogènes conjugués oraux devront probablement être réévalués lorsque l'emploi de la crème sera amorcé. Les femmes dont l'utérus n'a pas été enlevé devraient aussi prendre un progestatif (comme l'acétate de médroxyprogestérone). Discutez avec votre médecin ou un pharmacien du schéma posologique qui vous conviendrait le mieux si vous employez un progestatif.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose de ce médicament, prenez la dose omise aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'employez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Entreposez ce médicament à la température ambiante et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque gramme (g) de crème vaginale blanche contient 0,625 mg d'œstrogènes conjugués DNC. Ingrédients non médicinaux : alcool cétylique, cire à base d'esters cétyliques, glycérine, monostéarate de glycéryle, stéarate de méthyle, huile minérale, alcool phényléthylique, monostéarate de propylèneglycol, laurylsulfate de sodium, eau purifiée et cire blanche. Sans gluten, parabène, sucre, sulfite ni tartrazine.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Les œstrogènes conjugués en crème vaginale ne devraient pas s'employer dans les circonstances ci-après :

  • une allergie aux œstrogènes conjugués ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • une grossesse en cours ou soupçonnée ;
  • des antécédents avérés ou soupçonnés de tumeurs dont la croissance est attribuable à l'œstrogène comme un cancer mammaire ou utérin ;
  • des résultats anormaux aux examens de la fonction hépatique en raison d'une maladie du foie ou de troubles hépatiques ;
  • une hyperplasie de l'endomètre ;
  • la survenue ou des antécédents de caillots de sang (par ex. dans les jambes ou les poumons), d'une crise cardiaque, d'un accident vasculaire cérébral, d'une maladie cardiaque ou d'une affection vasculaire ophtalmique ;
  • un saignement vaginal anormal pour lequel un diagnostic n'a pas été posé.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens