Page d'accueil

Premplus

(œstrogènes conjugués et médroxyprogestérone)

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

L'œstrogène et la progestérone sont des hormones féminines sécrétées par les ovaires. Quand ils sont utilisés ensemble, on les désigne souvent par le nom « hormonothérapie substitutive » ou « THS ». Lorsque la ménopause survient, la sécrétion hormonale diminue et les symptômes de la ménopause sont susceptibles de s'installer. Ce médicament s'utilise pour prendre en charge les symptômes de la ménopause comme les saignements utérins anormaux, les bouffées de chaleur, la transpiration et les frissons.

Ce type d'hormonothérapie substitutive, prescrite conjointement avec une alimentation appropriée, la prise de calcium et l'exercice, peut aussi aider à prévenir l'ostéoporose causée par une carence en œstrogène. Seules les femmes qui courent un grand risque d'ostéoporose et qui ne peuvent pas employer d'autres médicaments normalement donnés pour prévenir l'ostéoporose pourront tirer parti de ce médicament.

Ce médicament est conçu pour les femmes qui n'ont pas subi d'hystérectomie (l'ablation chirurgicale de l'utérus). L'ajout d'un progestatif dans la composition du médicament aide à réduire le risque de cancer de l'endomètre (de l'utérus), associé à la prise d'œstrogène seul, mesure qui ne serait pas nécessaire pour les femmes ayant subi une hystérectomie.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous employez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Les personnes ayant lu cet article ont aussi regardé :





Comment doit-on employer ce médicament ?

Chaque emballage constitue un cycle de traitement de 28 jours. La dose de départ consiste en 1 comprimé marron (œstrogènes conjugués) et 1 comprimé blanc (médroxyprogestérone), pris une fois par jour pendant 28 jours. Une fois l'emballage fini, on en commence un nouveau le jour suivant.

L'usage d'un traitement hormonal substitutif, ou THS, devrait durer le moins longtemps possible, juste le temps nécessaire à la réalisation des objectifs de chaque femme. Il importe que votre médecin effectue régulièrement des examens afin de déterminer si la prise de ce médicament s'impose encore.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose de ce médicament, prenez la dose omise aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'employez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

0,625 mg/2,5 mg
Chaque comprimé ovale, marron, portant l'inscription « 0.625 » à l'encre blanche d'un côté, contient 0,625 mg d'œstrogènes conjugués D.N.C. Chaque comprimé ovale, blanc d'AMP, rainuré d'un côté et gravé de deux « C » se faisant face de l'autre côté, contient 2,5 mg d'acétate de médroxyprogestérone. Ingrédients non médicinaux : comprimé marron : acide stéarique, agent de glaçage pharmaceutique, benzoate de sodium, cellulose microcristalline, cire de carnauba, dioxyde de titane, encre comestible, AD et C bleu nº 2, AD et C jaune nº 6, lactose, méthylcellulose, monooléate de glycérol, pigment laque d'érythrosine sur substrat d'aluminium, polyéthylèneglycol, polyvidone, stéarate de magnésium, sucrose et sulfate de calcium ; comprimé blanc : cellulose microcristalline, lactose, méthylcellulose et stéarate de magnésium.

0,625 mg/5 mg
Chaque comprimé ovale, marron, portant l'inscription « 0.625 » à l'encre blanche d'un côté, contient 0,625 mg d'œstrogènes conjugués D.N.C. Un comprimé ovale, violet d'AMP, rainuré d'un côté et gravé de deux « C » se faisant face de l'autre côté, contient 5 mg d'acétate de médroxyprogestérone. Ingrédients non médicinaux : comprimé marron : acide stéarique, agent de glaçage pharmaceutique, benzoate de sodium, cellulose microcristalline, cire de carnauba, dioxyde de titane, encre comestible, AD et C bleu nº 2, FD et C jaune nº 6, lactose, méthylcellulose, monooléate de glycérol, pigment laque d'érythrosine sur substrat d'aluminium, polyéthylèneglycol, polyvidone, stéarate de magnésium, sucrose et sulfate de calcium ; comprimé violet  : cellulose microcristalline, les pigments laque sur substrat d'aluminium D et C bleu nº 1, D et C rouge nº 30 sur substrat d'aluminium, lactose, méthylcellulose et stéarate de magnésium.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

L'association œstrogènes conjugués - médroxyprogestérone ne devrait pas s'employer dans les circonstances ci-après :

  • une allergie aux œstrogènes conjugués, à la médroxyprogestérone ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • une grossesse en cours ou soupçonnée ;
  • des résultats anormaux aux examens de la fonction hépatique en raison d'une maladie du foie ou de troubles hépatiques ;
  • des affections de la circulation ou de la coagulation du sang (une thrombophlébite, une thrombose ou d'autres troubles thromboemboliques comme un accident vasculaire cérébral) ou des antécédents de ces troubles liés à l'emploi des œstrogènes ;
  • une hyperplasie endométriale ;
  • une perte partielle ou totale de la vision causée par une maladie des yeux d'origine vasculaire ;
  • la présence actuelle ou passée de caillots de sang dans le cœur ;
  • un cancer du sein ou de l'endomètre (la paroi de l'utérus) confirmé ou présumé, ou des antécédents de ces cancers ;
  • un saignement vaginal anormal pour lequel un diagnostic n'a pas été posé.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens