Page d'accueil

Estring

(anneau vaginal d'œstradiol)

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

L'anneau vaginal d'estradiol appartient à la classe de médicaments appelés œstrogénothérapie de replacement locale. On l'utilise pour le traitement de symptômes vaginaux et urinaires associés à la ménopause, notamment la sensation de sécheresse du vagin (accompagnée ou non de démangeaisons), le besoin d'uriner plus fréquemment qu'à la normale ou la présence de douleurs lors des relations sexuelles ou à la miction urinaire.

L'œstrogène est une hormone féminine qui provient des ovaires. Lorsque la ménopause survient, les ovaires produisent moins d'œstrogène et les symptômes associés à la ménopause peuvent apparaître. L'anneau vaginal d'œstradiol libère des œstrogènes qui agissent localement, mais pas en quantité suffisante pour maîtriser d'autres symptômes de la ménopause comme les bouffées de chaleur.

Cet anneau vaginal libère de l'œstradiol dans le vagin à un rythme constant et invariable pendant 90 jours et il fera pleinement effet au bout de 2 à 3 semaines. Si vos symptômes persistent au-delà de ce délai, communiquez avec votre médecin.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Les personnes ayant lu cet article ont aussi regardé :





Comment doit-on employer ce médicament ?

Vous pouvez poser vous-même l'anneau vaginal dans le tiers supérieur du vagin ou demander à votre médecin de le faire. Il se porte continuellement pendant 90 jours consécutifs. Si votre traitement se prolonge, l'anneau sera remplacé.

Pour insérer l'anneau vous-même (comme convenu avec votre médecin) :

  1. Choisissez la position la plus confortable (debout en soulevant une jambe, accroupie ou couchée).
  2. Lavez-vous d'abord les mains, séchez-les bien puis retirez l'anneau de sa pochette en tirant sur la bandelette d'ouverture située sur le côté.
  3. Tenez l'anneau entre le pouce et l'index puis pincez sa circonférence.
  4. Enfoncez doucement l'anneau ainsi comprimé le plus profondément possible dans le vagin. La position exacte de l'anneau n'a pas grande importance du moment qu'il est placé dans le tiers supérieur du vagin. Vous ne devriez rien sentir lorsque l'anneau est en place. Si vous ressentez une gêne, c'est parce que l'anneau n'est probablement pas enfoncé assez profondément.
  5. Poussez doucement l'anneau dans le vagin avec votre doigt. Vous ne risquez pas de l'enfoncer trop profondément ni de le perdre. Vous ne pouvez insérer l'anneau que jusqu'au fond de la cavité vaginale où la saillie du col de l'utérus bloquera sa progression.

Lorsque l'anneau vaginal est en place, la plupart des femmes et leurs partenaires ne ressentent aucun inconfort durant les relations sexuelles, il n'est donc pas nécessaire de retirer l'anneau. Si l'anneau vaginal provoque de l'inconfort, vous pouvez le retirer avant les relations sexuelles. Pour retirer l'anneau vaginal, lavez-vous bien les mains, puis séchez-les. Choisissez la position la plus confortable (debout en soulevant une jambe, accroupie ou couchée). Passez votre doigt autour de l'anneau et tirez doucement dessus. Rincez l'anneau à l'eau tiède et réinsérez-le aussitôt que possible après les rapports sexuels.

Une pression abdominale ou des efforts de défécation dus à la constipation peuvent faire glisser l'anneau vers la partie inférieure du vagin. Quand c'est le cas, replacez délicatement l'anneau avec un doigt. Si l'anneau glisse hors du vagin, lavez-le à l'eau tiède et réinsérez-le. Si l'anneau glisse hors du vagin fréquemment, communiquez avec votre médecin.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin.

Entreposez ce médicament à la température ambiante et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque anneau vaginal légèrement opaque, composé d'une gaine en élastomère de silicone entourant un cylindre en silicone blanchâtre, contient 2 mg d'œstradiol, du sulfate de baryum utilisé comme marqueur, et un liquide siliconique comme agent dispersant. L'anneau libère lentement 7,5 µg d'œstradiol par 24 heures.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'estradiol ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • l'allaitement au sein;
  • une grossesse confirmée ou soupçonnée;
  • des antécédents de tumeurs, confirmées ou soupçonnées dont la croissance est attribuable à l'œstrogène, comme un cancer du sein, un cancer de l'endomètre ou un cancer utérin;
  • une maladie du foie active;
  • une hyperplasie de l'endomètre (l'épaississement du revêtement intérieur de l'utérus);
  • des antécédents ou la présence actuelle de caillots sanguins (comme la thrombose veineuse profonde ou une embolie pulmonaire) ou une thrombophlébite active (inflammation dans les jambes);
  • un accident vasculaire cérébral, une crise cardiaque ou une insuffisance coronaire;
  • des perturbations de la vision dues à une affection des vaisseaux sanguins dans l'œil;
  • une porphyrie;
  • un saignement vaginal inaccoutumé pour lequel un diagnostic n'a pas été posé.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens