Page d'accueil

Suprefact

(buséréline, acétate de)

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La buséréline est un médicament qui a été conçu pour simuler les actions de la gonadolibérine  (gn-RH ou LH-RH) naturelle, qui est une hormone libérée de l'hypothalamus, une glande du cerveau.

L'hypothalamus se sert de la gn-RH pour envoyer des messages à l'hypophyse dans le cerveau. Cette petite glande les transmet ensuite aux ovaires des femmes et aux testicules des hommes. C'est ainsi que ces organes sont avisés de produire les hormones sexuelles œstrogène (pour les femmes) et testostérone (pour les hommes).

Normalement, la gn-RH est libérée de l'hypothalamus de façon pulsatile. Si la gn-RH provenait de l'hypothalamus d'une façon continue (plutôt que par « pulsations »), l'effet contraire se produirait, et la production d'hormones serait « coupée ». La buséréline agit en se substituant à la  GnRH et en interrompant la production hormonale. La production d'œstrogène et de testostérone par l'organisme est conséquemment réduite.

On utilise la buséréline pour le traitement des formes avancées du cancer de la prostate. Elle aide au traitement du cancer de la prostate en provoquant une réduction de la quantité de testostérone dans le sang. On l'utilise également pour  traiter l'endométriose  (une affection douloureuse causée par la croissance de tissu excédentaire à l'intérieur ou à l'extérieur de l'utérus). Il aide à traiter l'endométriose en réduisant la quantité d'œstrogène dans le sang.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Les personnes ayant lu cet article ont aussi regardé :





Comment doit-on employer ce médicament ?

La buséréline est disponible en préparations injectables et sous forme de solution nasale.

Pour le cancer de la prostate, la dose habituelle de buséréline au début du traitement est d'une injection sous-cutanée (sous la peau) de 500 µg toutes les 8 heures pendant 7 jours. Ce régime est suivi par un traitement d'entretien au moyen d'une injection de 200 µg de buséréline une fois par jour ou de vaporisations nasales de 400 µg (2 vaporisations dans chaque narine) 3 fois par jour.

Les femmes qui utilisent la buséréline pour le traitement de l'endométriose utilisent habituellement la solution nasale à la dose de 400 µg (2 vaporisations dans chaque narine) 3 fois par jour. Le traitement est habituellement continué pendant 6 mois, mais ne doit pas durer plus longtemps que 9 mois.

Lorsqu'on utilise la préparation injectable, il faut toujours utiliser les seringues fournies dans la trousse et les jeter de façon sécuritaire. Lisez attentivement les instructions destinées au patient au sujet de l'utilisation ; elles sont comprises dans le dépliant inclus dans l'emballage. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser à votre professionnel de la santé. Pour aider à réduire la rougeur, les démangeaisons ou l'enflure au site d'injection du médicament, alternez le site de l'injection.

Si vous utilisez le vaporisateur nasal, utilisez la pompe à pulvériser qui est comprise dans l'emballage. Chaque vaporisation libère 100 µg de buséréline. Lisez attentivement les instructions destinées au patient au sujet de l'utilisation ; elles sont comprises dans le dépliant inclus dans l'emballage. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser à votre professionnel de la santé.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière d'employer le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, employez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Pour les hommes qui utilisent la buséréline pour obtenir un contrôle à long terme du cancer de la prostate, il est possible de se faire installer, par un médecin, un implant de buséréline à action prolongée (appelé un « dépôt ») sous la peau de la paroi abdominale à tous les 2 à 3 mois. Si vous oubliez de vous faire placer votre implant le jour prévu, faites-le installer dès que possible.

Conservez la buséréline à la température ambiante, à l'abri de la chaleur et de la lumière directe et gardez-la hors de la portée des enfants. On peut conserver l'injection à la température ambiante pendant 14 jours après l'ouverture de l'emballage. Le vaporisateur nasal peut être conservé à la température ambiante jusqu'à 5 semaines après l'ouverture de l'emballage.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Injection
Chaque mL de solution stérile aqueuse pour injection contient 1,05 mg d'acétate de buséréline (équivalent à 1 mg de buséréline anhydre pure en base libre). Ingrédients non médicinaux : alcool benzylique, phosphate monobasique de sodium, chlorure de sodium et hydroxyde de sodium.

Nasal Solution
Chaque mL de solution intranasale aqueuse contient 1,06 mg d'acétate de buséréline (équivalent à 1 mg de buséréline anhydre pure en base libre). Ingrédients non médicinaux : chlorure de benzalkonium, acide citrique/ citrate de sodium et chlorure de sodium.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la buséréline ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • femmes enceintes ou qui allaitent;
  • un saignement vaginal anormal pour lequel un diagnostic n'a pas été posé;
  • si vous êtes atteint du cancer de la prostate et que vous avez subi une orchidectomie (ablation des testicules);
  • si vous êtes un homme et que votre cancer n'est pas hormonodépendant.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens