Page d'accueil

Alkeran

(melphalan)

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le melphalan appartient à la classe de médicaments anticancéreux connus sous le nom d'antinéoplasiques, et en particulier au groupe d'antinéoplasiques appelés agents alkylants.

Le melphalan prévient la croissance des cellules cancéreuses en s'attaquant au matériel génétique (ADN) nécessaire pour la reproduction des cellules. On l'utilise pour traiter le myélome multiple (un type de cancer du sang), le mélanome malin (un type de cancer de la peau) et le cancer ovarien.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Les personnes ayant lu cet article ont aussi regardé :





Comment doit-on employer ce médicament ?

Le melphalan est offert sous forme de comprimés et de solution injectable. Il existe plusieurs schémas posologiques différents pour le traitement avec les comprimés de melphalan et la forme injectable de melphalan. Pour les adultes, 6 mg par jour de comprimés de melphalan pendant une période pouvant aller jusqu'à 2 à 3 semaines représente une dose fréquemment utilisée pour le traitement du myélome multiple. Par la suite, on cesse habituellement d'administrer le médicament pendant une période pouvant aller jusqu'à 4 semaines et on effectue des analyses sanguines. Une dose quotidienne de 2 mg est souvent administrée sur une base régulière après la période d'attente.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

L'injection de melphalan sera administrée par votre médecin ou par une personne directement supervisée par votre médecin. La dose est établie en fonction de la taille corporelle. Elle est habituellement injectée dans une veine à partir d'un site d'administration qui a été préparé à cet effet sur la peau. Elle est parfois administrée par une technique appelée perfusion.

Il est très important que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. Pendant que vous prenez ce médicament, il se peut que votre médecin vous demande de boire des quantités supplémentaires de liquides pour prévenir des complications rénales. Ce médicament peut provoquer des nausées, des vomissements et des pertes d'appétit, mais il importe de continuer de le prendre. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Si vous avez vomi peu après avoir pris une dose de melphalan, appelez votre médecin pour savoir si vous devriez prendre la dose de nouveau ou attendre le moment de la dose suivante. Si vous omettez de prendre une dose de melphalan au moment prévu, ne la prenez pas du tout ; prenez la prochaine dose à l'heure prévue et informez votre médecin de l'omission. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose.

Non seulement le melphalan interfère avec le matériel génétique (ADN) des cellules cancéreuses, mais il peut aussi parasiter l'action de vos cellules normales. Son action peut causer un grand nombre d'effets secondaires. Surveillez l'apparition des effets secondaires et signalez-les à votre médecin comme suggéré dans la section ci-après intitulée : « Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ? ».

Conservez ce médicament dans un endroit frais et sec, à l'abri de la lumière directe.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Injection
Chaque flacon de poudre lyophilisée stérile blanche à couleur crème contient du chlorhydrate de melphalan équivalant à 50 mg de melphalan et 20 mg de povidone. Chaque flacon de solvant-diluant contient 10 mL de solution tampon contenant 0,20 g de citrate de sodium, 0,52 mL d'éthanol, 6 mL de propylène glycol et de l'eau pour injection, q.s.

Comprimés
Chaque comprimé de couleur blanche ou blanc cassé, rond, biconvexe, pelliculé, portant les inscriptions « A » d'un côté et « GX EH3 » de l'autre contient 2 mg de melphalan. Ingrédients non médicinaux : cellulose microcristalline, crospovidone, dioxyde de titane, hydroxypropylméthylcellulose, polyéthylèneglycol 400, silice colloïdale et stéarate de magnésium.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au melphalan ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • une allergie au chlorambucil ;
  • une faible numération de neutrophiles (un type de globules blancs) ;
  • une faible numération des plaquettes ;
  • la présence d'un cancer qui s'est avéré résistant au melphalan dans le passé ;
  • un traitement récent avec un agent chimiothérapeutique semblable ou avec de la radiothérapie.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens