Page d'accueil

PMS-Fluphenazine

(décanoate de fluphénazine)

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le décanoate de fluphénazine appartient au groupe de médicaments appelés antipsychotiques, précisément au sous-groupe des phénothiazines. Ce médicament s'utilise pour soigner la schizophrénie. On pense qu'il agit en réduisant la quantité de dopamine (un messager chimique) dans certaines zones du cerveau. Les effets de ce médicament sur les symptômes de la schizophrénie commencent à se manifester dans les 48 à 96 heures après l'injection.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Les personnes ayant lu cet article ont aussi regardé :





Comment doit-on employer ce médicament ?

Ce médicament est administré par injection intramusculaire (dans le muscle) au cabinet ou à la clinique de votre médecin à un intervalle régulier (habituellement toutes les 2 ou 3 semaines). La dose est déterminée par le médecin, selon les besoins de la personne à traiter. Les aînés auront peut-être besoin de doses plus faibles.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est très important que ce médicament soit donné conformément aux indications de votre médecin. Si vous manquez un rendez-vous pour recevoir le décanoate de fluphénazine, communiquez avec votre médecin au plus tôt pour prendre un autre rendez-vous.

Toute quantité inutilisée de ce médicament doit être jetée 28 jours après la première perforation du fiole.

Ce médicament craint le gel, conservez-le à la température ambiante. Évitez la congélation et l'extrême chaleur. Gardez-le hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

25 mg par mL
Chaque millilitre (mL) de solution injectable contient 25 mg de décanoate de fluphénazine. Ingrédients non médicinaux : alcool benzylique à 1,2 % (agent de conservation) et huile de sésame.

100 mg par mL
Chaque millilitre (mL) de solution injectable contient 100 mg de décanoate de fluphénazine. Ingrédients non médicinaux : alcool benzylique à 1,5 % (agent de conservation) et huile de sésame.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Le décanoate de fluphénazine ne devrait pas s'employer dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au décanoate de fluphénazine, à d'autres phénothiazines (par ex. la prochlorpérazine, la perphénazine, la chlorpromazine), ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • une atteinte hépatique ;
  • une dépression grave du système nerveux central (SNC) qui peut ralentir la fréquence cardiaque et la respiration ;
  • des désordres sanguins ;
  • une lésion du cerveau soupçonnée ou confirmée, ou un durcissement des artères cérébrales ;
  • une maladie cardiaque grave, une affection cérébrale ou rénale grave ;
  • la prise de fortes doses de substances ou de médicaments dépresseurs du SNC comme l'alcool, des sédatifs (par ex. le lorazépam, le diazépam), ou des narcotiques (par ex. la codéine, l'oxycodone, l'hydromorphone).


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens