Page d'accueil

Lariam

(méfloquine)

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La méfloquine appartient à la classe des médicaments appelés antipaludéens. Elle s'utilise dans le traitement et la prévention du paludisme (malaria) causé par certains types de parasites.

Le paludisme est une infection provoquée par un parasite appelé plasmodie qui pénètre dans le sang suite à une piqûre de moustique infecté. Le parasite pénètre dans les globules rouges et les détruit puis se reproduit dans le foie à partir duquel d'autres parasites sont libérés dans le sang. La méfloquine n'empêche ni les piqûres de moustique ni les parasites de se reproduire dans le foie. Elle détruit les parasites une fois qu'ils quittent le foie pour gagner la circulation sanguine.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations.    Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Les personnes ayant lu cet article ont aussi regardé :





Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose de méfloquine recommandée à des fins de prévention est 250 mg pris 1 fois par semaine. La méfloquine doit être prise le même jour de la semaine pendant la période ci-après :

  • 1 semaine avant l'arrivée dans une zone où sévit le paludisme (pour assurer l'efficacité des taux sanguins) ;
  • 1 fois par semaine durant toute la durée du séjour dans cette zone ;
  • 1 fois par semaine pendant les 4 semaines qui suivent le retour (au cas où, suite à une infection, le parasite serait en train de se reproduire dans le foie).

Pour les personnes pesant moins de 45 kg, la dose de méfloquine sera ajustée en fonction du poids.

La dose de méfloquine recommandée dans un traitement contre le paludisme est établie en fonction du poids corporel (de 20 mg par kg à 25 mg par kg pour les personnes qui n'ont pas été immunisées et 15 mg par kg pour celles qui sont partiellement immunisées). La dose totale s'ingère en 1 seule prise ou en 2 ou 3 prises espacées de 6 ou 8 heures pour réduire l'apparition ou la gravité des effets secondaires. Si une personne vomit moins de 30 minutes après avoir ingéré le médicament, une autre dose du médicament devrait être prise conformément aux directives du médecin. Si des vomissements se produisent 30 à 60 minutes après l'ingestion de la dose, une demi-dose devrait être prise conformément aux directives de votre médecin.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

La méfloquine doit être prise avec des aliments (lors de n'importe quel repas) et avec beaucoup d'eau (au moins 240 mL = 1 tasse = 8 onces). Les comprimés ne doivent pas être croqués, mais peuvent être écrasés et mélangés avec un peu d'eau, de lait ou toute autre boisson.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. En cas d'oubli de dose, lorsque le médicament est utilisé pour prévenir le paludisme, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission, puis reprenez le traitement normalement, en prenant comme référence le jour de réparation de l'oubli. Ne prenez pas plus d'une dose par semaine.

En cas de suspicion de paludisme, prenez immédiatement contact avec un médecin. Le médecin peut vous recommander une automédication si vous ne pouvez pas consulter un médecin dans les 12-24 heures.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Lariam n'est plus fabriqué ni vendu au Canada. Lancez une recherche en tapant le mot « méfloquine » pour trouver des marques qui sont encore offertes. Cet article n'est disponible qu'à des fins de consultation. Si vous utilisez ce médicament, discutez avec votre médecin ou un pharmacien de vos options thérapeutiques.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

La méfloquine ne devrait pas s'employer pour prévenir le paludisme dans les circonstances ci-après :

  • une sensibilité ou une allergie établie à la méfloquine, aux médicaments de la même famille (par ex. la quinine, la quinidine, la chloroquine) ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • des antécédents de crises convulsives;
  • des antécédents de troubles psychiatriques (notamment une dépression, un trouble anxieux généralisé, la schizophrénie ou d'autres troubles psychiques d'une importance majeure);
  • la prise de l'un des médicaments ci-après :
    • la quinine,
    • la quinidine,
    • la chloroquine,
    • le kétoconazole,
    • l'halofantrine.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens