Page d'accueil

Apo-Nabumetone

(nabumétone)

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La nabumétone appartient à la classe des médicaments appelés anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). On l'utilise pour réduire la douleur, l'enflure et la raideur provoquées par l'arthrite rhumatoïde et l'arthrose. Ce médicament commence habituellement à agir pour atténuer la douleur en une heure, mais il se peut qu'une période d'une (1) semaine soit nécessaire pour ressentir son effet complet.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Les personnes ayant lu cet article ont aussi regardé :





Comment doit-on employer ce médicament ?

La posologie recommandée pour la nabumétone varie entre 1 000 mg et 2 000 mg par jour en une ou deux prises, avec ou sans aliments. Si la prise de ce médicament vous dérange l'estomac, prenez-le après un repas ou avec de la nourriture ou du lait. Restez debout pendant 15 à 30 minutes après avoir pris ce médicament. Il est préférable de prendre la nabumétone à la même heure tous les jours. Les comprimés doivent être avalés en entier et non mâchés.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est très important que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque comprimé blanc, en forme de capsule, biconvexe, pelliculé, portant l'inscription « APO » gravée sur une face et « 500 » sur l'autre, contient 500 mg de nabumétone. Ingrédients non médicinaux : croscarmellose sodique, hydroxypropylcellulose, stéarate de magnésium, polyéthylèneglycol, laurylsulfate de sodium et dioxyde de titane.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • des affections inflammatoires, actuelles ou passées, de l'estomac ou de l'intestin, comme un ulcère de l'estomac ou de l'intestin ou une colite ulcéreuse ;
  • une allergie à la nabumétone ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • des antécédents de réaction allergique à l'AAS ou à d'autres médicaments anti-inflammatoires (un asthme, des démangeaisons nasales et un écoulement nasal, de l'urticaire ou d'autres réactions allergiques) ;
  • une fonction hépatique grandement réduite ou une maladie du foie ;
  • une fonction rénale réduite de façon importante ou qui se détériore ;
  • la prise actuelle d'autres AINS (par ex. l'ibuprofène, le naproxène, le kétorolac) ;
  • un syndrome partiel ou complet de polypes nasaux.


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens