Page d'accueil

Prolapsus de la valvule mitrale

(PVM, Souffle cardiaque)

Description

Le prolapsus de la valvule mitrale (PVM) est un trouble fréquent qui touche l'une des valvules cardiaques. Il survient chez environ une personne sur cinquante, et il est deux fois plus fréquent chez les femmes que chez les hommes. Ce trouble peut rester non décelé pendant des années et il n'entraîne généralement pas de trouble cardiaque grave. La majorité des personnes qui ont un prolapsus mitral n'ont besoin d'aucun traitement.

Causes

La valvule mitrale est la valvule cardiaque qui se trouve entre la cavité supérieure et la cavité inférieure du côté gauche du cœur. La valvule mitrale, qui comprend deux valves (ou feuillets), contrôle le passage du sang entre la cavité supérieure du côté gauche du cœur (oreillette gauche) et la cavité inférieure du côté gauche du cœur (ventricule gauche).

Chez les personnes qui ont un prolapsus mitral, l'un des feuillets de la valvule mitrale ou même les deux sont trop volumineux. La valvule ne peut se refermer correctement et elle ballonne dans l'oreillette gauche; ce ballonnement est qualifié de prolapsus. À l'aide d'un stéthoscope, le médecin peut parfois entendre le léger « déclic » du prolapsus. Il arrive que le ballonnement de la valvule crée un léger espace entre les feuillets, permettant ainsi au sang de refluer du ventricule gauche vers l'oreillette gauche. Ce reflux du sang peut causer un bruit semblable à un murmure, bruit que le médecin peut également entendre à l'aide du stéthoscope.

Le prolapsus mitral est parfois héréditaire. Certaines personnes présentent également des malformations mineures de la poitrine, du dos et de la colonne vertébrale. Dans de rares cas, des troubles héréditaires, tel le syndrome de Marfan, ont été associés au prolapsus mitral.





Symptômes et Complications

Les symptômes du prolapsus mitral sont habituellement mineurs. Les personnes atteintes peuvent se sentir parfaitement bien et même ignorer leur état. En fait, la plupart des personnes atteintes ne présentent aucun symptôme. Certains symptômes sont souvent déroutants, étant donné qu'ils ne sont pas provoqués directement par un mauvais fonctionnement de la valvule mitrale.

Les symptômes du prolapsus mitral incluent :

  • une irrégularité des battements cardiaques ou des palpitations;
  • une tachycardie, c'est-à-dire une accélération des pulsations cardiaques et des pulsations ressenties dans la poitrine, souvent après un effort physique;
  • des douleurs à la poitrine pouvant durer quelques secondes ou plusieurs heures, souvent au repos;
  • des crises de panique et une sensation soudaine d'anxiété ou de mort imminente;
  • de la fatigue, des étourdissements et une faiblesse (ces symptômes sont parfois attribués à tort au syndrome de fatigue chronique);
  • une chute de la pression artérielle sous la normale au moment où la personne se lève, ce qui provoque des étourdissements.

Très peu de personnes atteintes d'un prolapsus mitral sont sujettes à des complications. Dans les rares cas où des complications surviennent, elles incluent :

  • des irrégularités du rythme cardiaque (arythmie) et une douleur à la poitrine (angine de poitrine); ces deux troubles peuvent être traités à l'aide de médicaments tels que les bêtabloquants;
  • la formation de caillots sanguins directement sur la valvule mitrale, ce qui mène à une augmentation du risque d'accident vasculaire cérébral;
  • une endocardite, le trouble le plus grave associé au prolapsus mitral.

L'endocardite est une infection bactérienne de la valvule mitrale qui peut être traitée par des antibiotiques. Les personnes qui ont un prolapsus mitral sont parfois atteintes d'une endocardite après certaines interventions dentaires ou chirurgicales qui augmentent le risque que des bactéries pénètrent dans la circulation sanguine.



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens