Page d'accueil

Décalage horaire



Description

Un décalage horaire survient lorsque votre horloge biologique et les demandes de votre environnement sont en complet désaccord suite à un déplacement rapide entre des fuseaux horaires éloignés.

Le voyageur en décalage horaire se sentira fatigué alors qu'il voudrait être pleinement éveillé, ou il aura de la difficulté à obtenir une bonne nuit de sommeil, selon qu'il est allé vers l'est (heure « en avance ») ou vers l'ouest (heure « en retard »).

Causes

On ne risque pas de connaître un décalage horaire en voyageant vers le nord ou vers le sud. Vers l'est ou vers l'ouest, il ne survient que lors de voyages en avion sur de longues distances (au moins deux fuseaux horaires). Une fatigue peut se faire sentir à la sortie de l'avion après un voyage de Toronto à Miami, mais il ne s'agit pas de décalage horaire, uniquement d'une fatigue normale qui survient après un voyage.

Nous possédons tous un système qui maintient un rythme interne (l'horloge circadienne) dont le siège se trouve dans l'hypothalamus, une partie du cerveau inférieur. Les yeux envoient des signaux à l'hypothalamus pour lui dire s'il fait jour ou s'il fait nuit. En fonction de cette information, il ordonne à l'épiphyse, ou glande pinéale, toute proche, de débuter ou d'interrompre la sécrétion de l'hormone qui régule l'état de veille ou de sommeil. Cette hormone est appelée mélatonine. La mélatonine est secrétée lorsque l'environnement est obscur. Plus l'organisme contient de mélatonine, plus le sujet sera somnolent. Des recherches ont montré que le fait d'allumer les lumières la nuit peut stopper immédiatement la production de mélatonine.

Lors d'un voyage en avion à travers plusieurs fuseaux horaires, nous entrons dans un monde où tout se passe au mauvais moment. L'hypothalamus enregistrera, certes, les nouvelles indications de lumière et ajustera l'horloge, mais cet ajustement prend en général un ou deux jours. Cet intervalle est connu sous le nom de décalage horaire.

Le décalage horaire est plus important lors de voyages vers l'est que vers l'ouest. Des recherches réalisées avec des aveugles et des sujets isolés de la lumière du jour ont montré que le jour naturel selon notre horloge biologique est en fait légèrement plus long que le jour selon nos pendules (environ 25 heures en moyenne). C'est pourquoi il est plus facile pour bon nombre de gens de se coucher plus tard que de se coucher tôt. C'est également la raison pour laquelle le voyage vers l'est est plus difficile.

L'organisme peut composer avec un retard de 90 minutes par jour : c'est-à-dire que l'on peut très facilement se coucher 90 minutes plus tard chaque nuit pendant quelques jours. En revanche, l'organisme ne peut s'adapter qu'à environ 60 minutes d'avance par jour. Par conséquent, il faut près de 2 jours pour s'adapter à 3 heures de déplacement vers l'ouest, mais 3 jours pour s'adapter à 3 heures de déplacement vers l'est.





Symptômes et Complications

Le principal symptôme du décalage horaire est l'impression que tout se passe au mauvais moment. Les heures des repas et du coucher arrivent trop tôt ou trop tard, selon que le voyage a été effectué vers l'est ou vers l'ouest. Dans le cas de déplacements de deux heures ou moins, aucun effet ne se fait généralement sentir. Les voyageurs commencent à s'ajuster dès leur atterrissage, mais un jour ou deux d'adaptation est nécessaire à leur rétablissement, parfois davantage, selon la distance parcourue et le nombre de fuseaux horaires franchis.

Parmi les effets physiques du décalage horaire les plus courants, il faut noter les suivants :

  • de l'apathie;
  • une somnolence pendant la journée;
  • de la difficulté à se concentrer;
  • de la fatigue;
  • un jugement amoindri;
  • de l'insomnie;
  • de l'irritabilité;
  • un sommeil peu reposant (avec parfois des réveils fréquents);
  • un dérangement d'estomac;
  • de la diarrhée, ou de la constipation.

D'autres symptômes tels que le nez bouché, des muscles endoloris, les chevilles enflées, un mal de tête, un état nauséeux, sont en réalité dus au voyage en avion, non au décalage horaire. Ces problèmes disparaissent habituellement peu de temps après l'atterrissage, c'est-à-dire au moment où les problèmes du décalage horaire commencent.

Normalement, le décalage horaire est une nuisance bénigne, mais il est associé à certains risques. Les femmes qui voyagent beaucoup, particulièrement les hôtesses de l'air, présentent souvent un cycle menstruel irrégulier. Les symptômes d'ulcère gastro-duodénal peuvent être exacerbés par le décalage horaire, car l'estomac libère de l'acide lorsque le cerveau pense que c'est l'heure du repas. Si l'estomac est vide, l'acide sera plus corrosif.

Les personnes atteintes de diabète qui prennent de l'insuline doivent demander à leur médecin de modifier petit à petit l'horaire de la prise d'insuline avant un voyage à travers plusieurs fuseaux horaires. Il est important qu'ils prennent avec eux leur lecteur de glycémie et mesurent souvent leur taux de glucose sanguin.



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens