Page d'accueil

Endométriose



Description

L'endomètre est le tissu qui tapisse la paroi interne de l'utérus. C'est ce tissu qui est expulsé chaque mois au cours des menstruations. Chaque mois, il s'épaissit rapidement en prévision d'une grossesse, et si la grossesse ne survient pas, le tissu excédentaire de l'endomètre est alors évacué pendant les menstruations.

En cas d'endométriose, certaines de ces cellules endométriales se propagent à l'extérieur de l'utérus, habituellement dans d'autres parties de l'abdomen. Ces cellules réagissent aux hormones féminines de la même manière que celles de l'endomètre. Chaque mois, le tissu épaissit, se décompose et est expulsé. À la différence des cellules qui tapissent la paroi de l'utérus, le sang et les tissus qui se répandent dans l'abdomen ne trouvent pas d'issue pour quitter l'organisme. Elles adhèrent alors à d'autres tissus et commencent parfois à se diviser et à se multiplier. Il arrive qu'elles envahissent d'autres tissus ou qu'elles forment des filaments qui relient ensemble certains organes. Elles peuvent fabriquer un tissu cicatriciel qui provoque parfois des douleurs. Quelques fois, les cellules endométriales forment un kyste qui peut éclater et saigner.

Ce processus ressemble à un cancer, mais l'endométriose n'est pas une affection cancéreuse. Elle peut toutefois augmenter, mais de manière très faible, le risque de développer certains cancers. L'endométriose n'est pas une maladie mortelle, mais elle est très répandue. Parmi les femmes de 25 à 44 ans qui sont régulièrement menstruées, environ 10 % à 15 % souffre d'endométriose. Environ le quart à la moitié des femmes stériles en sont atteintes.

Apprêtez-vous à discuter avec votre médecin de votre tentative de grossesse.

Remplissez ce bref Guide de discussion avec le médecin pour pouvoir cerner la méthode qui vous conviendrait le mieux et planifier les étapes subséquentes.


Guide de discussion avec le médecin de fertilité

 1  2  3  4  5  6  7  8  9 



OUI      NON
PAS DU TOUT PAS DU TOUT

MODÉRÉMENT MODÉRÉMENT

BEAUCOUP BEAUCOUP

Vous êtes maintenant prête à vous entretenir avec votre médecin de votre tentative de grossesse. Il vous suffit d'imprimer ce feuillet et de l'apporter à votre prochain rendez-vous médical. Consignez également par écrit toutes les questions qui se rapportent spécifiquement à votre cas.

N'oubliez pas que pour obtenir une grossesse vous avez le choix entre plusieurs options, et que vous n'entreprenez pas votre parcours vers la fécondité en solitaire. Pour en savoir davantage sur la fécondité, consultez le canal Fertilité.


Causes

Diverses théories ont été élaborées afin d'expliquer l'endométriose. La plupart font appel à la notion de flux rétrograde. Pendant les menstruations, les couches supérieures de l'endomètre se détachent et sont normalement excrétées de l'organisme. Le tissu et le sang sont expulsés par des contractions musculaires. Dans certains cas, par contre, le flux s'inverse et va des trompes de Fallope vers les ovaires. C'est de cette façon que des cellules endométriales pourraient atteindre les ovaires et la cavité pelvienne, des régions à l'extérieur de l'utérus.

Le flux rétrograde n'explique cependant pas tout, étant donné qu'il apparaît souvent chez des femmes qui ne souffrent pas d'endométriose. Une autre théorie reposerait sur des troubles du système immunitaire. Selon cette thèse, le corps ne parviendrait pas à localiser ni à détruire le tissu endométrial qui se trouverait hors de l'utérus. Il existe des différences notables dans le système immunitaire des femmes qui présentent une endométriose, mais leur signification reste encore inconnue.

L'endométriose a possiblement une composante génétique. Les filles et les sœurs des femmes qui souffrent d'endométriose courent un risque légèrement accru de développer cette affection.

D'autres théories incluent la propagation par le sang ou par les vaisseaux lymphatiques et aussi la possibilité que le tissu sain qui tapisse la cavité abdominale se transforme en tissu endométrial.





Symptômes et Complications

Les symptômes de l'endométriose incluent :

  • des douleurs pelviennes,
  • des douleurs au cours des relations sexuelles,
  • des changements dans les menstruations,
  • de la douleur et des crampes pendant les menstruations,
  • une émission de l'urine ou des défécations douloureuses durant les règles,
  • l'infertilité.

Bon nombre de ces symptômes sont aussi associés à d'autres troubles médicaux. La gravité du symptôme n'est pas forcément liée à la quantité de tissu présent à l'extérieur de l'utérus. Certaines femmes qui souffrent d'endométriose dans l'ensemble du bassin n'éprouvent aucune sensation particulière, alors que d'autres chez qui le trouble est très circonscrit éprouvent des douleurs atroces.

Les douleurs menstruelles qui ont été supportables pendant des années, mais dont l'intensité augmente, peuvent être un signe d'endométriose.

Il arrive que des kystes et du tissu cicatriciel se forment autour du vagin et dans l'abdomen, rendant ainsi les rapports sexuels douloureux. Ces douleurs indiquent parfois un cas d'endométriose, mais ce symptôme peut également être provoqué par d'autres affections. Chez les femmes atteintes d'endométriose, le tissu endométrial finit souvent par atteindre l'un des ovaires ou même les deux. Il risque alors de former des kystes appelés endométriomes.



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens