Page d'accueil

Frénésie alimentaire



Description

La frénésie alimentaire (FA) est un trouble de l'alimentation caractérisé par des épisodes récurrents de boulimie. Durant ces épisodes, la personne atteinte mange de manière compulsive, ingurgitant rapidement de larges quantités de nourriture tout en se sentant incapable de se contrôler. Les personnes atteintes de frénésie alimentaire n'ont pas de comportements compensatoires (vomissements ou abus de laxatifs) contrairement aux personnes atteintes de boulimie qui s'efforcent de perdre les calories qu'elles ont consommées. Ce trouble peut avoir des conséquences négatives et débilitantes sur la vie professionnelle, sociale et privée d'une personne.

Jusqu'en 2013, tous les troubles de l'alimentation dont les critères ne répondaient pas à ceux de l'anorexie mentale ou de la boulimie étaient regroupés dans les « Troubles des conduites alimentaires non spécifiés (TCANS) » et diagnostiqués comme tels. La FA appartenait donc à cette catégorie, à l'instar d'autres troubles de l'alimentation, mais elle est aujourd'hui reconnue comme étant un trouble bien distinct.

D'après le sondage de l'Organisation mondiale de la santé sur la santé mentale, environ 8 personnes sur 1000 souffrent de FA à l'échelle globale. Ce trouble touche plus fréquemment les femmes que les hommes; en effet, 3,5 % des femmes risquent d'en souffrir au cours de leur vie, contre seulement 2 % d'hommes. La FA apparaît parmi des personnes de tout âge, sans distinction d'origines ethniques ni de statut socioéconomique. Chez les adultes, le trouble apparaît en moyenne autour des 23 ans. Le trouble peut aussi toucher des enfants dès l'âge de 10 ans et on est de plus en plus forcé de reconnaître que les personnes d'âge moyen peuvent aussi en souffrir. Il faut distinguer la FA de l'obésité et de la suralimentation et souligner que ce trouble touche autant les personnes en surpoids que les personnes d'un poids normal.

Causes

Les causes exactes du trouble ne sont pas encore établies, mais son développement semble lié à des facteurs génétiques, biologiques, psychologiques ou environnementaux. Pour certaines personnes, leur FA pourrait signaler des difficultés en matière d'identité et d'estime de soi. De même, une prise de poids, un changement dans les habitudes alimentaires ou encore des épisodes de boulimie pourraient être perçus comme les signes précurseurs du trouble.





Symptômes et Complications

Les symptômes de la FA pourraient consister à :

  • consommer, de façon répétée, une plus grande quantité de nourriture au cours d'une période donnée que la plupart des gens en pareilles circonstances;
  • ressentir le manque de maîtrise en matière de consommation alimentaire durant un épisode;
  • manger plus rapidement que la normale;
  • manger jusqu'à se sentir l'estomac lourd;
  • avaler une grande quantité d'aliments sans faim;
  • manger en solitaire ou en cachette à cause d'un sentiment de gêne concernant la quantité de nourriture consommée;
  • éprouver des sentiments de dépression, de culpabilité ou de dégoût de soi après un épisode;
  • ressentir de l'angoisse à propos de sa frénésie alimentaire;
  • suivre fréquemment des régimes alimentaires sans obtenir une perte de poids.

Vous ne ressentirez pas forcément tous les symptômes énumérés, mais votre comportement doit répondre à certains critères pour que votre médecin puisse poser le diagnostic de trouble de frénésie alimentaire après son examen. La gravité de votre état dépendra de la fréquence des épisodes de boulimie.

Il arrive souvent qu'une FA s'accompagne d'une affection telle qu'une maladie mentale. Les personnes qui en sont atteintes peuvent éventuellement gagner du poids avec le temps, ce qui les expose au risque d'affections liées à l'obésité. Parmi celles-ci, on retrouve une élévation de la pression artérielle et, des taux élevés de cholestérol, des troubles de la vésicule biliaire, un diabète de type 2 et les maladies du cœur. Les conséquences de la FA sur la santé ne sont pas, cependant, uniquement basées sur la prise de poids qui y est associée. La FA reste liée au diabète de type 2 même lorsqu'on compare des personnes de même poids. Cela indique qu'il ne faut pas seulement se baser sur une prise de poids pour expliquer le rapport existant entre la FA et le diabète.



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens