Page d'accueil

Coqueluche



Description

Bien que la coqueluche soit considérée comme une affection qui peut être prévenue par un vaccin, elle n'a pas certainement pas été éliminée de la liste des problèmes de santé publique. L'incidence de la coqueluche a diminué de plus de 90 % au cours des 50 dernières années, mais il y en a tout de même des éclosions. Tandis que la majorité des affections contre lesquelles il est possible de se faire vacciner dans l'enfance devient moins fréquente, on observe une recrudescence des cas de coqueluche depuis 1990. La réapparition de cette affection tient probablement à la plus faible efficacité des anciens vaccins (en raison de l'apparition de nouvelles souches de la bactérie qui provoque cette l'affection), à l'épuisement de la protection (l'immunité) qu'ils offrent aux adultes et aux adolescents, et à un plus grand nombre de déclarations de cas de coqueluche par les médecins.

Chaque année, de 1000 à 3000 personnes contractent la coqueluche. Au pays, 1 à 4 personnes meurent de la coqueluche tous les ans. Les enfants de moins de 5 ans, et surtout les nourrissons de moins de 6 mois, représentent la plupart des cas dans les populations non vaccinées. Les adultes sont tout aussi susceptibles à l'affection étant donné que les effets de la vaccination s'estompent avec le temps.

Causes

La coqueluche est causée par la bactérie Bordetella pertussis. La bactérie se transmet d'une personne à l'autre par de minuscules gouttelettes émises par le nez et la bouche d'une personne qui tousse. Une bactérie semblable, appelée Bordetella parapertussis cause une coqueluche moins grave surnommée paracoqueluche.

Tandis que la plupart des diagnostics de coqueluche sont posés pour des enfants de moins de 5 ans, il se pourrait que la majorité des porteurs soit plus âgée. On croit que les adultes représentent une source d'infection d'une importance majeure pour les nourrissons.

Étant donné qu'un grand nombre de personnes atteignent l'âge adulte sans avoir été infectées, il est tout à fait possible que les adultes contractent la coqueluche. Après les nourrissons, les personnes les plus susceptibles de souffrir des graves complications de la coqueluche sont les aînés et les personnes atteintes d'une affection chronique.

L'incubation de l'affection dure 1 ou 2 semaines. Les personnes contaminées peuvent en infecter d'autres dès la fin de la première semaine et, en règle générale, elles restent contagieuses durant les 6 semaines suivantes. L'affection est hautement contagieuse et on vous conseillera d'éviter les contacts avec d'autres personnes pendant toute la période où vous êtes susceptible de contaminer quelqu'un.





Symptômes et Complications

L'affection se déroule selon 3 stades. Le 1er stade commence environ 10 jours après une infection, et cause des symptômes qui ressemblent à ceux d'un rhume banal - des éternuements, des yeux larmoyants, un état de faiblesse générale et une perte de l'appétit. Une toux sèche et quinteuse.

Le 2e stade s'amorce après 10 ou 14 jours, et se signale par la gravité et la fréquence rapidement accrues de la toux. C'est le son de cette toux qui a donné son nom à l'affection. Il s’agit d'un son évoquant le « chant du coq » lors des reprises inspiratoires profondes et rapides qui suivent une demi-douzaine d'accès de toux spasmodiques se succédant rapidement. Ce phénomène peut se produire des centaines de fois au cours d'une même journée. La toux peut produire de grandes quantités de mucus épais. Quelquefois les nourrissons l'avalent, d'autres fois il sort par les narines, souvent en formant des bulles. La fréquence de la toux combinée à l'expulsion du mucus peut causer des vomissements, et les nourrissons risquent de suffoquer. Les tout-petits sont moins susceptibles que les plus grands d'avoir des reprises inspiratoires évoquant le chant du coq, mais ils ont plus fréquemment des accès de suffocation. Les adultes infectés émettent rarement le chant du coq, mais ils toussent fréquemment et de façon spasmodique.

Après un mois, la plupart des personnes atteintes commencent à avoir meilleure apparence et à se sentir mieux alors que leurs quintes de toux s'espacent. C'est le début du 3e stade ou l'entrée en convalescence qui se fait graduellement au cours de quelques semaines ou parfois de quelques mois. La durée totale de l'affection s'étend habituellement sur 6 à 10 semaines.

Le risque de complications est plus élevé pour les nourrissons ayant moins de 1 an. Ce risque vise également les aînés et les personnes qui ont un mauvais état de santé chronique. Parmi les complications susceptibles de survenir, on a observé la pneumonie, l'encéphalite (une inflammation du cerveau), des convulsions, l'apnée (un arrêt passager de la respiration), et une hémorragie (un saignement) de l'œil.



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens