Page d'accueil

Rhume des foins

(Pollinose, Rhinite allergique saisonnière)

Description

Le rhume des foins est aussi connu sous le nom de pollinose ou rhinite allergique saisonnière. Dans la plupart des cas, un unique allergène déclenche les symptômes chaque année, sensiblement à la même période. Les crises de printemps sont généralement dues au pollen des arbres (pas du foin), alors que les pollens de l'herbe dominent en été et ceux des mauvaises herbes en automne. Cela peut varier légèrement selon les régions au Canada. À l'occasion, le rhume des foins est également causé par des spores fongiques en suspension dans l'air.  Le rhume des foins touche environ 20 % à 25 % des Canadiens, un taux qui ne cesse de croître.

Causes

Comme l'asthme, le rhume des foins est une maladie atopique ou allergique. Cela signifie que le corps réagit excessivement à certaines particules extérieures, notamment en libérant de l'histamine – un produit chimique présent dans de nombreuses cellules. L'histamine est une des causes majeures des symptômes du rhume des foins, notamment les éternuements, le nez qui coule et même la toux.

Comme l'asthme, le rhume des foins peut être héréditaire. Une prédisposition générale à l'allergie est héréditaire, mais pas nécessairement à des allergies spécifiques. Par exemple si une mère a le rhume des foins à cause de l'herbe à poux, son enfant est plus à risque d'avoir aussi le rhume des foins, mais causé par d'autres allergènes. Les enfants ont 30 % de chance d'avoir le rhume des foins si un de leurs parents en est affecté, et 50 % si les deux parents sont affectés.

Parmi les pollens les plus susceptibles de provoquer une réaction allergique, on peut citer :

  • Au printemps – Les pollens d'arbres tels que le chêne, l'orme, l'érable, l'aulne, le bouleau, le genévrier, le saule et le peuplier
  • En été – Les pollens d'herbes, comme le cynodon, la fléole des prés, la flouve odorante, le dactyle pelotonné, le sorgho d'alep et ceux des mauvaises herbes comme le chardon de Russie et le plantain lancéolé
  • En automne – Les pollens des mauvaises herbes, en particulier l'herbe à poux




Symptômes et Complications

La plupart des gens qui souffrent d'un rhume des foins en sont conscients. Les symptômes sont évidents : écoulement nasal, éternuements, démangeaisons et congestion. Parmi les autres symptômes fréquents, on retrouve la rougeur oculaire et le larmoiement, les picotements de la gorge, la toux, les maux de tête, l'irritabilité et la sensation de plénitude dans les oreilles. On peut également noter des difficultés respiratoires, en particulier chez les personnes atteintes d'asthme.

Habituellement, le rhume des foins apparaît régulièrement à la même période de l'année. C'est ce qui le distingue des autres allergies, par exemple aux acariens présents dans la poussière ou aux squames de chat. Une autre différence, c'est que le rhume des foins provoque souvent un rougissement des yeux, tandis que les « allergies domestiques » n'affectent pas les yeux.

Lorsqu'on ne traite pas le rhume des foins, de la difficulté à se concentrer, de la fatigue et des troubles du sommeil peuvent apparaître. Chez les enfants, le fait de toujours respirer par la bouche peut mener à des changements structurels permanents de cette cavité.



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens