Page d'accueil

Douleur cancéreuse

(Douleurs provoquées par le cancer)

Description

Les personnes atteintes d'un cancer éprouvent souvent des douleurs sévères ou constantes. Ces douleurs dépendent du type de cancer dont elles souffrent, du stade de la maladie et du traitement qu'elles reçoivent. Environ 25 % à 50 % des personnes atteintes de cancer présentent de la douleur au moment du diagnostic et jusqu'à 75 % des personnes atteintes d'un cancer présentent de la douleur au cours de l'évolution de leur maladie.

La douleur cancéreuse peut être définie comme une sensation complexe qui reflète à la fois les lésions corporelles et la réponse de l'organisme à ces lésions. Même si les médecins s'entendent pour dire que le soulagement des douleurs provoquées par le cancer est une priorité importante, les douleurs ne sont pas toujours comprises ou traitées correctement. Ce phénomène s'explique souvent par des craintes non fondées à propos de l'accoutumance aux médicaments contre la douleur.

Environ 85 % des personnes souffrant de douleurs cancéreuses sont soulagées grâce aux traitements médicamenteux.  Le soulagement des douleurs est très important, non seulement pour les personnes qui souffrent d'un cancer avancé, mais également pour celles dont l'état peut rester stable pendant un certain nombre d'années.

Causes

La douleur physique a deux sources.

  • La douleur nociceptive désigne la douleur transmise par les nerfs et dont l'objectif est de renseigner sur les dommages subis par une partie du corps. Cette douleur est généralement ressentie comme un endolorissement ou une pression. Les douleurs provoquées par le cancer sont généralement de cet ordre.
  • La douleur neuropathique (d'origine nerveuse) est une douleur causée par une lésion à l'intérieur du système nerveux. Cette douleur prend généralement la forme d'une sensation douloureuse aiguë en éclair ou en coup de poignard; près de la moitié des syndromes douloureux d'origine cancéreuse, un groupe spécifique de douleurs associées au cancer, sont de cette nature.

La douleur ressentie est souvent une association de divers types de douleur. La douleur peut également être accrue par la crainte d'une aggravation de la maladie ou de la douleur elle-même.

Le cancer peut provoquer des douleurs aiguës de courte durée, ou des douleurs chroniques à long terme. La douleur peut aussi faire partie d'un syndrome de douleur cancéreuse. Certains syndromes de douleurs cancéreuses peuvent être provoqués par :

  • l'invasion de tissus mous ou des os (provoquant parfois des fractures);
  • la compression ou l'infiltration des nerfs ou des vaisseaux sanguins;
  • l'obstruction d'un organe creux comme l'intestin;
  • l'hémorragie à l'intérieur d'une tumeur.

Ils peuvent aussi être imputables au fait qu'un grand nombre de formes de cancer produisent des substances (hormones, protéines) qui modifient la fonction d'autres tissus et organes. Les syndromes de douleurs cancéreuses peuvent également être consécutifs à une intervention chirurgicale, à une radiothérapie ou à une chimiothérapie.

La détermination de la cause des douleurs est essentielle étant donné qu'un traitement particulier peut favoriser le soulagement des douleurs. Les douleurs doivent cependant toujours être traitées de façon appropriée que l'on en connaisse la cause ou non. Si la douleur n'est pas traitée adéquatement à court terme, elle peut s'accentuer et devenir plus difficile à maîtriser.

L'évaluation des douleurs est un processus permanent qui exige de porter constamment attention aux nouvelles douleurs. Les nouvelles douleurs ou les modifications de la forme des douleurs peuvent être indicatrices d'un trouble mineur facile à traiter. L'évolution des douleurs est cependant dans bien des cas un signe que la maladie progresse. Comme le soulagement des douleurs est fondé sur le traitement de la maladie qui les provoque, il importe d'établir les raisons pour lesquelles de nouvelles douleurs sont apparues.





Symptômes et Complications

On peut décrire la douleur cancéreuse comme une douleur sourde et persistante. Elle se présente également sous forme de pression, de brûlure ou de picotements. Le type de douleur ressentie peut donner des indications importantes à propos du cancer. Par exemple, la douleur provoquée par des lésions aux nerfs est habituellement décrite comme une brûlure ou la présence de picotements tandis que la douleur qui touche les organes internes est souvent décrite comme une sensation de pression.

Le type de douleur ressentie par la personne représente également un indice important sur leur cancer. Les douleurs et leur évolution peuvent précéder de plusieurs mois l'apparition d'autres signes de la maladie ou de complications. Le caractère de la douleur peut être le seul signe d'une affection susceptible de menacer la vie. Il est donc important que vous indiquiez les changements de votre état à votre médecin.

Les douleurs provoquées par le cancer mettent en jeu des rapports complexes entre des facteurs qui compliquent la maladie. Elles peuvent également dépendre en partie d'autres troubles qui ont été provoqués ou aggravés indirectement par la dissémination du cancer. Par exemple, le zona, qui est une infection douloureuse de la peau, est beaucoup plus fréquent chez les personnes atteintes d'un cancer, peut-être en raison de l'atteinte de leur système immunitaire. Les troubles du système immunitaire peuvent eux-mêmes être compliqués davantage par les effets secondaires des traitements anticancéreux, qui contribuent également à accroître les douleurs provoquées par le cancer. La radiothérapie et la chimiothérapie peuvent causer des lésions importantes des tissus et des nerfs. La chirurgie peut endommager les nerfs. Les personnes atteintes d'un cancer prennent souvent des médicaments contre la douleur uniquement pour atténuer ces troubles, qui peuvent persister après la fin du traitement du cancer.

Les effets psychologiques des douleurs provoquées par le cancer peuvent être dévastateurs. La douleur aggrave la souffrance en augmentant le sentiment d'impuissance, l'anxiété, la dépression et le désespoir. Peu importe le statut du cancer, une douleur non maîtrisée peut empêcher une personne de travailler de façon productive, de se récréer ou de se détendre agréablement dans le milieu familial.

La douleur cancéreuse modifie la qualité de vie de quatre façons principales :

  • physiquement (les personnes se sentent faibles);
  • psychologiquement (les personnes se sentent incapables de s'adapter);
  • socialement (les relations interpersonnelles sont affectées);
  • spirituellement (la souffrance peut amener la personne à douter de ses croyances).



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens