Page d'accueil

Trouble de déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité

(TDAH, trouble déficitaire de l'attention, TDA)

Description

Le trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH) est un désordre caractérisé par un schéma d'inattention (incapacité à se concentrer) parfois combiné à de l'hyperactivité-impulsivité persistante, inappropriée au stade et développement et qui se produit dans au moins 2 milieux différents avant l'âge de 7 ans.

Le TDAH touche environ 5 % à 12 % des enfants d'âge scolaire et est plus prépondérant chez les garçons que chez les filles. Le TDAH peut se poursuivre à l'âge adulte dans de nombreux cas. Les personnes qui ont des antécédents de TDAH ont de la difficulté à s'adapter aux circonstances d'ordre social et académique ou à s'intégrer dans le milieu du travail. Une personne atteinte de TDAH a parfois des problèmes d'apprentissage durant son enfance, étant donné que le trouble est susceptible d'avoir des répercussions sur sa capacité de concentration et d'attention aux tâches qu'elle devrait accomplir. Les enfants atteints d'un TDAH sont portés à distraire leurs compagnons de classe parce qu'ils ne sont pas en mesure d'organiser leur travail ni de prêter attention à leurs études.

Les personnes atteintes de TDAH sont particulièrement sensibles aux stimuli sensoriels comme le bruit, le toucher et les signaux visuels. Elles atteignent facilement un état d'exaltation extrême pouvant avoir un retentissement sur leur comportement qui pourrait manifester l'agressivité.

Un grand nombre de personnes croient que le TDAH et le TDA (trouble déficitaire de l'attention) sont deux affections différentes, mais en fait, ce sont deux façons de nommer le même trouble. D'autres appellations, notamment dysfonctionnement cérébral minime et hyperactivité, sont tombées en désuétude.

Causes

Des facteurs biologiques sont à l'origine du TDAH. On a lieu de penser que les symptômes d'une personne atteinte de TDAH seraient d'origine neurologique et imputables à des déséquilibres des constituants chimiques du cerveau.

Il existe dans le cerveau des substances chimiques appelées neurotransmetteurs qui permettent aux cellules nerveuses d'envoyer des messages partout dans le corps. Selon des études scientifiques, les personnes atteintes de TDAH auraient un plus petit nombre de certains neurotransmetteurs, ou en manqueraient.

Bien que des déséquilibres neurologiques aient été observés chez les personnes atteintes de TDAH, la cause exacte du TDAH n'a pas été cernée avec précision. Dans bien des cas, le TDAH semble principalement d'origine génétique étant donné qu'il est 4 fois plus probable que les enfants atteints de TDAH aient des proches touchés par le même trouble médical, et qu'il est beaucoup plus courant parmi les vrais jumeaux que parmi les autres jumeaux ou les autres frères et sœurs. Les spécialistes de la recherche n'ont pas encore découvert les chromosomes responsables de ce trouble.

Certains facteurs sont susceptibles de causer un dommage au cerveau et d'altérer sa fonction durant la période de gestation ou après la naissance. Ce trouble peut être engendré durant le déroulement de la grossesse par l'exposition à des radiations et l'alcool ou à d'autres facteurs qui influent également sur le développement du cerveau. Un faible poids de naissance peut aussi augmenter le risque de TDAH. Après la naissance, certaines affections infectieuses, comme une méningite ou une encéphalite, touchent les tissus cérébraux et peuvent avoir un retentissement sur la façon dont le cerveau transmet des signaux, et contribuer à l'apparition des symptômes liés au TDAH.

Les additifs alimentaires et le sucre raffiné sont quelquefois accusés d'être à l'origine d'un TDAH ou de l'exacerbation de ses symptômes. Aucun témoignage concluant n'a permis de vérifier l'hypothèse que le sucre raffiné aggravait les symptômes d'un TDAH. Des chercheurs suggèrent que les colorants alimentaires artificiels sont susceptibles d'intensifier les symptômes des enfants au comportement hyperactif et de faire apparaître ces symptômes parmi les enfants de la population générale.





Symptômes et Complications

Un problème lié à l'attention déficitaire est officiellement décrit comme un trouble quand il génère un comportement anormal par rapport à l'étape de croissance, et que l'apparition des symptômes débute avant l'âge de 12 ans et qu'ils produisent des perturbations comportementales notables dans au moins deux contextes, qu'ils soient liés à l'école, au travail, à la famille ou à la vie sociale.

Les symptômes d'un enfant atteint de TDAH se classent dans 3 grandes catégories : l'inattention, l'hyperactivité et l'impulsivité.

Les 9 symptômes de l'inattention sont :

  • ne pas faire attention aux détails,
  • accorder difficilement une attention soutenue,
  • écouter rarement ce qui est dit,
  • fréquemment ne pas finir ses devoirs ou éprouver de la difficulté à suivre les directives;
  • avoir de la difficulté à organiser son travail,
  • éviter souvent les tâches qui nécessitent un effort mental supplémentaire;
  • perdre fréquemment ses affaires,
  • être facilement distrait,
  • une tendance à l'oubli,

Les 9 symptômes de l'hyperactivé-impulsivité sont :

  • s'agiter ou à se tortiller, parfois à l'excès,
  • avoir de la difficulté à rester assis,
  • courir et grimper souvent quant c'est inapproprié;
  • jouer tranquillement avec difficulté,
  • être constamment actif ou être « monté sur des ressorts »;
  • parler souvent d'une façon immodérée,
  • répondre aux questions sans réflexion,
  • éprouver une grande difficulté à attendre son tour dans les jeux,
  • interrompre souvent les autres ou empiéter sur leur temps.

La liste des symptômes qui touchent les adultes n'a pas été officiellement dressée, mais elle ressemblerait beaucoup à celle qui précède.

Les personnes atteintes de TDAH risquent beaucoup plus que quiconque de ressentir de nombreux autres troubles neurologiques. Parmi ceux-ci on pourrait observer:

  • des troubles d'apprentissage pour 25 % à 30 % des enfants atteintes de TDAH, bien qu'elles soient pourvues d'une intelligence normale;
  • les tics moteurs (comme le syndrome de Gilles de la Tourette (SGT)) présents chez 20 % des enfants atteints du TDAH – plus de 50 % des enfants atteints du SGT souffrent également du TDAH;
  • des problèmes liés au langage, surtout à l'expression orale du langage (par ex. le vocabulaire);
  • le trouble oppositionnel avec provocation;
  • des troubles de conduite;
  • l'autisme;
  • des troubles anxieux (25 %);
  • une dépression (20 % à 30 %).



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens