Page d'accueil

Santé mentale

Mythes et faits sur la dépression

Mythe : La dépression n'est pas un trouble si courant.
La dépression est un trouble courant qui touche une proportion importante de la population. De l'avis des experts, environ 1 personne sur 10 souffrira d'un épisode de dépression au moins une fois au cours de sa vie.

Mythe : La dépression n'est pas un trouble médical.
La cause exacte de la dépression demeure inconnue. Des travaux de recherche ont permis d'établir un lien entre, d'une part, la dépression et, d'autre part, l'hérédité, l'environnement et les substances chimiques présentes dans le cerveau. La dépression a des répercussions majeures sur la santé de la personne touchée. En fait, elle constitue la principale cause mondiale d'incapacité et, de plus, elle a été liée à des maladies chroniques comme les maladies du cœur, le diabète et la migraine, pour n'en nommer que quelques-unes.

Mythe : Les personnes aux prises avec la dépression pourraient réagir pour s'en sortir si elles le désiraient vraiment.
Plus que tout, la majorité des personnes déprimées aimeraient se sentir mieux. Malheureusement, même si elles font de gros efforts, elles ne peuvent pas se sentir mieux comme par magie. L'entourage peut se demander pourquoi une personne est déprimée, étant donné que sa vie semble « parfaite ». Bon nombre de personnes riches et célèbres ont souffert de dépression à un moment ou un autre de leur vie.

Mythe : La dépression se manifeste seulement chez les femmes de 20 à 30 ans.
La dépression peut toucher pratiquement n'importe qui et à n'importe quel âge. Les femmes sont plus souvent concernées, mais la dépression peut aussi survenir chez les enfants et les adolescents, les personnes âgées et les hommes.

Mythe : Il n'existe aucun traitement efficace contre la dépression.
Les personnes aux prises avec la dépression peuvent être soignées à l'aide de la psychothérapie (parler à un thérapeute) ou de médicaments, ou des deux. En règle générale, ces traitements sont très efficaces.

Mythe : Si vous êtes aux prises avec la dépression, cela durera toute votre vie.
La plupart du temps, la dépression se manifeste de manière épisodique. Pour certaines personnes, le médecin commencera un traitement visant à éliminer les symptômes (normalement en 8 à 12 semaines), puis il prescrira un traitement d'entretien pour 6 à 24 mois de plus. La poursuite du traitement après que la personne a commencé à se sentir mieux diminue la probabilité du retour de la dépression.

Mythe : Les médicaments employés pour traiter la dépression risquent fort de créer une dépendance.
Les médicaments employés pour traiter la dépression ne créent pas de dépendance et n'engendrent pas de toxicomanie. Quand le traitement parvient à sa fin, la personne réduit graduellement la prise du médicament, puis cesse complètement de le prendre.

Mythe : Je suis seul avec ma dépression et personne ne peut m'aider.
Bien des personnes sont préoccupées par le stigmate associé aux troubles mentaux. La plupart des professionnels de la santé sont là pour vous aider; vous n'avez qu'à prendre rendez-vous pour demander de l'aide.




Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2017 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens

Sondage sur les troubles de l'alimentation

Votre avis nous intéresse!

Aidez–nous à améliorer ce site pour mieux répondre à vos besoins – répondez à notre court questionnaire sur les troubles de l'alimentation et le trouble de frénésie alimentaire.

Voulez–vous participer à ce sondage?

Oui, après ma visite   Non, merci