Page d'accueil

Fibrillation auriculaire

Le diagnostic de la fibrillation auriculaire

La fibrillation auriculaire (aussi désignée FA ou FibA) est le type le plus courant d'arythmie (des battements de cœur irréguliers ou un rythme cardiaque anormal). Elle se manifeste le plus souvent par des palpitations (des battements de cœur rapides et irréguliers, évoquant généralement des coups de poing rapides dans la poitrine).

Si vous ressentez des symptômes comme une douleur thoracique et des palpitations, vous devriez consulter votre médecin. Il vous posera des questions sur vos antécédents médicaux et familiaux, vos symptômes, vos troubles de santé et tout autre facteur de risque que vous pourriez présenter. Il cherchera aussi à savoir quels choix vous effectuez dans le cadre de votre hygiène de vie (par ex. la quantité d'alcool que vous consommez).

Pour les personnes qui n'observent pas de symptômes, l'établissement d'un diagnostic n'aura lieu qu'à la suite d'un examen (appelé une électrocardiographie) prescrit dans un autre but ou au lors d'un examen physique effectué par leur médecin.

Pour poser le diagnostic de fibrillation auriculaire, votre médecin peut avoir recours à certains examens et interventions :

l'auscultation : votre médecin emploie un instrument appelé stéthoscope pour écouter les bruits de votre cœur et détecter une anomalie comme un rythme cardiaque rapide et irrégulier.

L'électrocardiographie ou ECG : cet examen s'utilise pour poser le diagnostic de fibrillation auriculaire. De petites électrodes (des tampons conducteurs de l'électricité) sont attachées sur vos bras, vos jambes et votre thorax. Les électrodes sont reliées à une machine qui enregistre l'activité électrique de votre cœur. L'ordinateur fournit un tracé appelé électrocardiogramme auquel votre médecin peut avoir recours pour identifier votre type d'arythmie.

L'enregistrement Holter : ce dispositif est une ECG portable qui s'utilise pour enregistrer l'activité électrique du cœur. Votre médecin pourrait vous demander de porter un enregistreur Holter pour une période de 24 à 48 heures pendant que vous vaquez à vos activités quotidiennes.

L'enregistrement d'événements cardiaques : ce dispositif est semblable à l'enregistreur Holter. Il ne surveille toutefois vos battements de cœur que lorsque vous le mettez sous tension pour enregistrer vos symptômes. Vous devrez peut-être le porter pour 1 à 2 semaines, ou même plus longtemps.

L'échocardiographie : cet examen emploie des ondes sonores pour produire une image de votre cœur. Il permet d'obtenir des renseignements sur les dimensions et la forme de cet organe et il met en évidence les parties du muscle cardiaque qui ne se contractent pas normalement.

Les analyses de sang : votre médecin pourrait vous prescrire des analyses de sang dans le but d'exclure la présence d'autres affections susceptibles de causer vos symptômes.

Votre médecin pourrait aussi effectuer d'autres examens qui ne sont pas décrits ici, mais que vos circonstances particulières demanderaient.

Il importe de discuter de tous vos symptômes et de toutes vos préoccupations avec votre médecin. Pour vous aider à amorcer une discussion avec votre médecin, vous pourriez avoir recours à l'outil Guide pour la discussion avec le médecin sur la FA.




Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens