Page d'accueil
21 NOVEMBRE

Bulletin Santé

Prenez votre santé en main avec notre bulletin d'information. Demeurez informé et en bonne santé!

Abonnez-vous!

Cholestérol

Utiliser les médicaments selon les directives

Plus votre taux de cholestérol est bas, mieux c'est. En abaissant votre taux de « mauvais » cholestérol, vous réduisez votre risque de maladie cardiaque et de décès. Pour diminuer suffisamment votre taux de cholestérol, il se peut que vous deviez prendre des médicaments d'ordonnance en plus d'adopter des habitudes de vie saines. Voici les familles de médicaments utilisés pour la maîtrise du cholestérol :

Les médicaments n'ont pas tous les mêmes effets, et personne n'y réagit de la même façon. Demandez à votre médecin quel médicament vous convient le mieux.

Statines

Les statines réduisent le taux de cholestérol LDL et de cholestérol total (réduction pouvant atteindre 60 % et 40 %, respectivement) et augmentent le taux de cholestérol HDL (hausse pouvant atteindre jusqu'à 10 %). Elles peuvent également abaisser le taux de triglycérides (réduction pouvant atteindre jusqu'à 30 %).

Les statines agissent en bloquant la production de cholestérol dans le foie. Veuillez consulter le tableau 1 pour obtenir un résumé de l'efficacité des statines sur différents types de cholestérol.

Tableau 1 : Efficacité des statines sur différents types de cholestérol

Types de cholestérol

Effet moyen

Cholestérol LDL

baisse de 60 %

Cholestérol total (CT)

baisse de 40 %

Cholestérol HDL (C-HDL)

hausse de 10 %

Triglycérides (TG)

baisse de 30 %

Il est important de comprendre que les chiffres figurant au tableau 1 ne sont que des moyennes. Pour abaisser les taux de cholestérol, les médicaments n'ont pas tous les mêmes effets. Ainsi, certains sont plus efficaces pour abaisser certains types de cholestérol tandis que d'autres produisent un plus vaste éventail d'effets hypocholestérolémiants à des doses plus faibles que les autres.

La plupart des gens pourront atteindre leurs valeurs cibles du cholestérol en prenant uniquement une statine. Dans certains cas, votre médecin décidera peut-être d'augmenter la dose, de changer de médicament ou de commencer un traitement d'association (c'est-à-dire un traitement comportant plus d'un médicament). Les statines peuvent être associées à d'autres hypocholestérolémiants de la famille des résines ou de celle des inhibiteurs de l'absorption du cholestérol.

Les statines offertes au Canada incluent l'atorvastatine, la fluvastatine, la lovastatine, la pravastatine, la rosuvastatine et la simvastatine.

Les principaux effets indésirables* des statines sont de légers maux d'estomac, des maux de tête, des courbatures et, rarement, de la douleur musculaire. Les effets indésirables peuvent survenir plus fréquemment chez les personnes prenant des doses élevées de statine, ou encore chez celles qui ont des maladies préexistantes ou qui prennent d'autres médicaments les rendant plus vulnérables aux effets indésirables. La douleur musculaire, la sensibilité au toucher ou la faiblesse musculaire peuvent être le signe d'une lésion musculaire causée par ces médicaments. Une urine brunâtre ou décolorée peut également être observée. Les personnes qui ressentent une douleur musculaire devraient consulter leur médecin sans tarder. Votre médecin vous suggérera peut-être de passer un test sanguin simple pour évaluer plus à fond cette douleur musculaire.

Les femmes enceintes ou qui allaitent ne devraient pas prendre de statines, car ces médicaments peuvent se révéler nocifs pour le bébé. Les personnes souffrant d'une maladie du foie ne devraient pas prendre de statines, car ces médicaments aggravent les atteintes hépatiques. Toutes les personnes qui prennent des statines doivent subir régulièrement des tests afin d'évaluer leur fonction hépatique.

Étant donné que les statines et les fibrates, un autre groupe d'hypocholestérolémiants, peuvent causer des lésions musculaires, ils doivent être utilisés avec prudence lorsqu'ils sont pris en concomitance. Les statines peuvent également augmenter les effets de la warfarine, un anticoagulant. L'atorvastatine, la lovastatine et la simvastatine interagissent aussi avec l'érythromycine, la cyclosporine, le diltiazem, les médicaments prescrits aux personnes séropositives et la niacine. La fluvastatine interagit avec la cimétidine, la ranitidine, l'oméprazole et la rifampine. La rosuvastatine doit être prise 2 heures avant ou 2 heures après l'antiacide et ne doit pas être prise avec la cyclosporine.

Consultez votre pharmacien ou votre médecin si vous craignez une interaction entre la statine et vos autres médicaments, et demandez s'il existe un autre médicament qui n'interagit pas avec la statine.

Inhibiteurs de l'absorption du cholestérol

L'ézétimibe, un inhibiteur de l'absorption du cholestérol, agit en empêchant l'absorption du cholestérol par l'intestin. Il peut être utilisé seul ou conjointement avec une statine pour abaisser le cholestérol total, le C-LDL, l'apo B et les triglycérides, de même que pour augmenter le C-HDL. Il peut également être administré avec le fénofibrate pour abaisser le cholestérol total et le C-LDL, le C-non HDL et l'apo B.

L'ézétimibe est contre-indiqué chez les personnes atteintes d'une grave maladie du foie. Les effets de ce médicament pendant la grossesse ne sont pas bien connus; par conséquent, les femmes enceintes ne devraient pas l'utiliser à moins que leur médecin estime que les bienfaits l'emportent sur les risques. L'ézétimibe est contre-indiqué chez les enfants de moins de 10 ans.

Les principaux effets indésirables* de l'ézétimibe sont les maux de tête, les douleurs abdominales et la diarrhée. Dans de rares cas, l'ézétimibe peut également causer de la douleur musculaire. Elle peut être le signe d'une lésion musculaire causée par ce médicament. Les personnes qui ressentent une douleur musculaire devraient consulter leur médecin sans tarder. Votre médecin vous suggérera peut-être de passer un test sanguin simple pour évaluer plus à fond cette douleur musculaire. Les personnes atteintes d'une maladie du foie devraient être surveillées de très près par leur médecin pendant un traitement par l'ézétimibe, car ce médicament peut causer des lésions hépatiques.

L'ézétimibe ne doit pas être utilisé avec d'autres fibrates que le fénofibrate. Chez les personnes recevant de la cyclosporine (un médicament pris après une greffe d'organe), la concentration de cyclosporine doit être surveillée si elles prennent de l'ézétimibe. Les personnes qui prennent de la warfarine (par ex. CoumadinMD et les formes génériques) devraient subir des analyses de laboratoire plus fréquentes et comparer les résultats obtenus aux valeurs de référence du Rapport International Normalisé (RIN) dès l’amorce d’un traitement par l’ézétimibe. Les personnes qui prennent une résine (voir ci-dessous) doivent prendre ce médicament 2 heures avant ou 4 heures après l'ézétimibe, pour éviter de nuire à l'absorption de l'ézétimibe dans l'organisme.

Résines

Les résines réduisent le taux de cholestérol LDL (jusqu'à 30 %) et augmentent le taux de cholestérol HDL (jusqu'à 10 %). Elles agissent en réduisant l'absorption du cholestérol et en augmentant la dégradation du cholestérol LDL. Les 2 résines offertes au Canada sont la cholestyramine et le colestipol.

Les principaux effets indésirables* sont la constipation, le ballonnement, les flatulences et une sensation de plénitude. Les résines augmentent aussi les triglycérides. Les personnes qui prennent des résines doivent subir régulièrement des tests visant à évaluer leur fonction hépatique. Sur la recommandation d'un médecin, les résines peuvent être utilisées pour réduire le cholestérol chez les femmes enceintes et les enfants âgés de plus de 2 ans.

Les résines peuvent empêcher l'absorption d'autres médicaments et de vitamines liposolubles (vitamines A, D, E et K). Elles doivent être prises de 1 à 2 heures avant, ou 4 heures après les autres médicaments.

Fibrates

Les fibrates réduisent le taux de triglycérides (jusqu'à 50 %) et augmentent le taux de cholestérol HDL (jusqu'à 35 %). Certains fibrates (tels le bezafibrate et le fénofibrate) abaissent également les taux de cholestérol LDL (jusqu'à 10 % en moyenne).

Trois sortes de fibrates sont offertes au Canada : le bezafibrate, le fénofibrate et le gemfibrozil. Tous ces médicaments inhibent la production du cholestérol et favorisent sa dégradation.

Les principaux effets indésirables* sont les nausées, les douleurs abdominales, les flatulences et les douleurs musculaires. Les personnes prenant ces médicaments doivent faire vérifier régulièrement leurs fonctions hépatique et rénale. Chez les personnes atteintes d'insuffisance rénale, il peut être nécessaire de diminuer la dose du médicament. Les fibrates peuvent augmenter les effets des anticoagulants comme la warfarine. Étant donné qu'il augmente les taux sanguins de la plupart des statines, le gemfibrozil peut nettement accroître le risque de lésion musculaire lorsqu'il est pris avec une statine. De plus, puisque les statines et les fibrates peuvent tous deux entraîner des lésions musculaires, le risque de lésions musculaires peut être accru lorsque ces médicaments sont pris ensemble.

Niacine

La niacine est un type de vitamine B qui augmente le taux de cholestérol HDL et abaisse le taux de triglycérides quand elle est prise à forte dose. Des doses allant de 1000 à 2000 mg par jour peuvent hausser le taux de cholestérol HDL de 25 % et réduire le taux de triglycérides de 30 à 40 %. Étant donné que la niacine cause des bouffées vasomotrices (rougeur de la face et du cou), des démangeaisons et des fourmillements chez bien des gens, votre médecin vous recommandera probablement d'entreprendre le traitement à une faible dose, qui sera augmentée graduellement afin que vous puissiez acquérir une tolérance à ses effets.

Bien que la niacine soit vendue sans ordonnance, il est toujours recommandé de consulter votre médecin si vous prévoyez l'utiliser pour prendre en charge votre cholestérol. Faites attention de ne pas prendre de niacinamide pour traiter votre cholestérol; elle fait partie de la même famille que la niacine, mais elle n'a pas le même effet sur le cholestérol.

En plus des bouffées vasomotrices, des démangeaisons et des fourmillements, les effets indésirables* de la niacine comprennent les maux de tête, les nausées, les flatulences, les brûlures d'estomac et les éruptions cutanées. Les personnes diabétiques qui prennent de la niacine devraient porter une attention particulière à leur glycémie au début du traitement et devraient passer régulièrement des tests de la fonction hépatique.

Il existe une forme de niacine à libération prolongée vendue sur ordonnance. La niacine de ce comprimé est libérée pendant une période de 8 à 12 heures. Prise à des doses quotidiennes de 1000 à 2000 mg, elle élève le taux de cholestérol HDL de 15 à 25 % et abaisse le taux de triglycérides de 20 à 30 %.

* Veuillez noter qu'il ne s'agit pas d'une liste exhaustive de tous les effets indésirables possibles. Veuillez consulter votre médecin ou votre pharmacien pour obtenir plus de renseignements sur les effets indésirables.




Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2017 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens