Page d'accueil
Vous pensez avoir attrapé la grippe?
Renseignez votre code postal pour trouver une clinique proche de chez vous:

Santé masculine

Comment parer aux maux de tête

Des maux de tête frappent la plupart d'entre nous à un moment donné. Les médicaments sur ordonnance ou en vente libre mis à part, vers quels autres remèdes une personne en proie aux maux de tête pourrait-elle se tourner ?

L'exercice : quand des maux de tête surviennent, votre première impulsion n'est peut-être pas de sauter sur le tapis roulant ni sur la selle de votre vélo. Mais si vous bougez votre corps, vous ne manquerez pas de ressentir les effets des endorphines (les analgésiques produits naturellement par le corps). Les endorphines peuvent apaiser la sensation d'endolorissement ressentie dans la tête en améliorant l'état d'esprit tout en diminuant la sensation de douleur. Les exercices d'aérobie vous aideront à vous adapter au surcroît d'énergie généré par les endorphines tandis que les exercices d'étirement cibleront les muscles tendus ou sensibles à la palpation. La pratique régulière d'exercices physiques est le meilleur moyen de se procurer de l'aide contre les maux de tête.

La relaxation : aaah, ça va déjà mieux. Quelques moments de R et R pour une tête qui fait mal, c'est bon, non ? Oui, surtout s'il s'agit d'une période de repos et de relaxation active. Faites une pause de 20 minutes dans le fauteuil que vous préférez pour son confort, et profitez-en pour pratiquer quelques techniques d'apprivoisement de la tension. Essayez une relaxation progressive des muscles. Cette pratique consiste à tendre un groupe de muscles (par ex. des bras, des jambes, de l'abdomen, etc.) pour 10 secondes à 15 secondes, puis à les relâcher. Vous pourriez aussi avoir recours à des exercices respiratoires. Commencez en respirant à fond, retenez votre respiration pour 10 secondes puis expirez lentement. Mettez une main sur votre ventre et sentez vos muscles se contracter et se détendre au rythme de votre respiration.

Les compresses : l'application d'une compresse chaude ou froide pourrait apaiser des maux de tête déclenchés par la tension musculaire. La compresse engourdira ou atténuera la sensation de douleur et aidera à relâcher les muscles tendus. Appliquez une vessie de glace enveloppée dans un linge, une bouillotte d'eau chaude ou un coussin chauffant sur le cou et les muscles des épaules endoloris.

Le retrait : si vous êtes au travail quand les maux de tête surviennent, il pourrait vous être difficile d'échapper à la douleur et à ses déclencheurs. Cependant, une petite pause ou un rapide retrait pourrait être la solution qui s'impose. Si la fatigue oculaire est due au travail à l'ordinateur, détournez les yeux de votre écran pendant un instant, ou fermez les yeux. Certains types de maux de tête peuvent engendrer une sensibilité à la lumière, alors cherchez un endroit douillet et baignant dans la pénombre pour vous reposer quelque temps. Allez vous asseoir dans votre voiture, réglez le siège inclinable de façon à pouvoir vous allonger et recouvrez vos yeux d'un tricot ou d'un linge.

Les massages : soulagez la douleur musculaire au moyen d'un automassage pratiqué avec une grande douceur. Massez légèrement du bout des doigts vos tempes, votre cuir chevelu, votre cou et vos épaules. Pincez et frottez doucement le bord externe de votre oreille entre le pouce et l'index. Laissez glisser progressivement vos doigts du haut de l'oreille vers le lobe de l'oreille. Tirez plusieurs fois délicatement sur le lobe d'une de vos oreilles. Répétez ces gestes ou changez d'oreille. Il y a aussi raison de penser qu'il y aurait moyen de calmer les maux de tête en exerçant une pression sur un point quelquefois appelé « union de la vallée » situé dans le creux de la main. Vous le trouverez au point de jonction de votre pouce et de votre paume. Servez-vous de l'index et du pouce d'une main pour stimuler le point de l'autre main en pressant légèrement dessus pour 30 secondes. Changez de main et recommencez si vous voulez.

Le desserrement des dents : le bruxisme est caractérisé par des mouvements de friction ou un serrement des dents. La pression qui s'ensuit sur les muscles et les tissus qui entourent la mâchoire peut déclencher des symptômes comme des maux de tête. Efforcez-vous de remarquer dans quelles circonstances vous avez tendance à serrer les dents, et dites-vous que vous devez vous décontracter. Si vous pensez que votre mâchoire joue un rôle dans vos maux de tête, abstenez-vous de manger des aliments durs (par ex. des noix, des bonbons et de la viande coriace) et renoncez à la gomme à mâcher.

L'alimentation : de nombreux maux de tête proviennent de repas sautés, des fluctuations du sucre sanguin et de la consommation de certains déclencheurs alimentaires. Protégez-vous contre la douleur en ne sautant pas de repas et en déterminant avec précision quelles denrées alimentaires provoquent des maux de tête pour vous. Parmi les déclencheurs de maux de tête les plus courants, on retrouve l'alcool, la caféine, le GMS et les édulcorants artificiels.

La boisson : la déshydratation est également reconnue comme une cause de maux de tête, alors buvez beaucoup d'eau. Nous avons déjà mentionné que la consommation de caféine peut entraîner des maux de tête pour quelques personnes, surtout celles qui boivent plus de 2 ou 3 tasses de café par jour. L'arrêt immédiat de la consommation du café peut aussi engendrer des maux de tête. Mais la caféine est une arme à double tranchant étant donné qu'elle peut aussi aider à apaiser les maux de tête. Elle figure sur la liste des ingrédients de certains médicaments antidouleur et ses propriétés stimulent les effets d'autres préparations pharmaceutiques. Notez vos propres réactions à la caféine afin de déterminer si son action soulage ou déclenche vos maux de tête.

De temps à autre, des maux de tête peuvent être des signes qui permettent de conclure à la présence d'un trouble ou d'un enjeu sous-jacent d'une plus grande importance. Consultez votre médecin si des maux de tête se produisent plus de 3 fois par semaine, si vous prenez un analgésique presque tous les jours, si vous avez ressenti la nécessité d'augmenter la dose qui vous procurait du soulagement, si vous avez observé une modification des éléments distinctifs ou de la gravité de vos maux de tête.

Sollicitez des soins médicaux d'urgence si des maux de tête surviennent après un traumatisme crânien, s'ils apparaissent subitement et sont intenses, s'ils s'accompagnement d'une fièvre, d'une faiblesse, de confusion, de la perte de l'expression et de la compréhension du langage, d'étourdissements, d'une perte de coordination, de crises épileptiques, d'anomalies du champ visuel ou si la douleur empire malgré les interventions.




Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2017 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens