Page d'accueil

Allergie

Médicaments administrés par voie intranasale

Il existe différentes classes de médicaments contre les allergies administrés par voie intranasale (vaporisateurs nasaux).

Les médicaments administrés par voie intranasale suivants sont disponibles au Canada :

  • en vente libre
    • décongestionnants
      • oxymétazoline (Dristan® et autres)
      • phényléphrine (gouttes nasales décongestionnantes Little Noses® et autres)
      • xylométazoline (décongestionnant nasal Balminil®, Otrivin® et autres)
    • stabilisants mastocytaires
      • cromoglycate sodique (Cromolyn® et autres)
  • sur ordonnance

Les décongestionnants nasaux procurent un soulagement temporaire de la congestion. Cependant, vous ne devez pas les utiliser pendant plus de 3 à 7 jours, car la congestion risque de réapparaître ou de s'aggraver une fois que vous cesserez de prendre le médicament. Puisque la rhinite allergique nécessite habituellement un traitement prolongé, il est préférable de demander à votre médecin ou à votre pharmacien de recommander le médicament qui vous convient.

Les stabilisants mastocytaires aident à soulager les démangeaisons nasales, les éternuements et l'écoulement nasal. Ils entravent l'action des mastocytes, que l'on soupçonne de jouer un rôle dans la réaction allergique de l'organisme. Les stabilisants mastocytaires sont particulièrement efficaces lorsqu'on les utilise à titre préventif, avant l'apparition des symptômes d'allergie. Autrement, il peut s'écouler jusqu'à 4 semaines avant qu'on resssente un soulagement. On peut les prendre jusqu'à 4 fois par jour. Les effets secondaires des stabilisants peuvent comprendre une iritation locale, des éternuements, une sensation de piqûre, un mauvais goût dans la bouche et des saignements de nez.

Les antihistaminiques aident à soulager les démangeaisons nasales, les éternuements et l'écoulement nasal. Ils inhibent l'action de l'histamine, une substance produite par votre organisme qui cause une réaction allergique lorsque vous êtes exposé à un allergène. On les prend de 2 à 4 fois par jour. Les effets secondaires des antihistaminiques peuvent comprendre l'irritation nasale, la somnolence, des saignements de nez, la sécheresse de la bouche et des maux de tête.

Les anticholinergiques soulagent l'écoulement nasal associé aux allergies. Ils agissent en bloquant la sécrétion de mucus dans le nez. On les prend de 2 à 3 fois par jour. Les effets secondaires peuvent comprendre des maux de tête, des saignements de nez, l'irritation nasale, la sécheresse du nez et des maux de gorge.

Les corticostéroïdes permettent d'atténuer les symptômes de la rhinite allergique, dont les démangeaisons, la congestion ou l'écoulement nasal et les éternuements. Ils agissent en réduisant localement l'inflammation nasale causée par une réaction allergique. On les prend une ou deux fois par jour, selon le médicament choisi. Les effets secondaires des corticostéroïdes comprennent, entre autres, une sensation de brûlure, une sensation de piqûre, l'irritation nasale, des maux de tête, des saignements de nez, des maux de gorge, un goût altéré et la sécheresse de la bouche.

Chaque personne réagit différemment aux médicaments et tout le monde n'aura pas les mêmes effets secondaire. Si les effets secondaires vous préoccupent, demandez à votre médecin de vous conseiller le vaporisateur nasal qui vous conviendrait le mieux.

Utilisation du vaporisateur nasal :

  1. Premièrement, mouchez-vous doucement.
  2. Lavez-vous les mains avec de l'eau et du savon.
  3. Vous devrez peut-être activer la pompe du vaporisateur nasal en vaporisant plusieurs fois dans l'air jusqu'à ce qu'une fine brume apparaisse.
  4. Gardez la tête droite ou légèrement inclinée vers l'avant.
  5. Utilisez la technique de la main et de la narine opposées. De la main droite, vaporisez le médicament dans la narine gauche, en dirigeant le jet vers l'extérieur du nez. N'oubliez pas d'inspirer profondément par le nez lorsque vous vaporisez.
  6. Répétez les mêmes étapes pour l'autre narine.
  7. Replacez le capuchon sur le vaporisateur nasal.
  8. Pour des directives plus détaillées, lisez la notice d'accompagnement de votre médicament ou parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

Les personnes atteintes de certains troubles médicaux ne devraient pas prendre certains médicaments administrés par voie intranasale. Si vous prenez d'autres médicaments ou si vous êtes atteint d'un trouble médical, mentionnez-le à votre médecin et à votre pharmacien afin d'être sûr de prendre le médicament qui vous convient le mieux.

Vous devez suivre les directives de votre médecin et de votre pharmacien pour tirer le maximum de bienfaits de votre médicament. Si vous prenez un de ces médicaments et que vos symptômes d'allergie ne disparaissent pas complètement, parlez-en à votre médecin.




Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens