Page d'accueil

Spondylarthrite ankylosante

Les agents biologiques

Biologic response modifiers, or biologics, are a group of medications that work by blocking the actions of chemicals that are part of the immune system, called cytokines. One type of cytokine is tumour necrosis factor alpha (TNF-α). High levels of TNF-? have been found in the affected joints of people with ankylosing spondylitis (AS). TNF-α is believed to send signals leading to joint inflammation and damage. By blocking TNF-α, the biologics listed below can help treat AS.

Les agents modificateurs de la réponse biologique ou agents biologiques sont un groupe de médicaments qui agissent en bloquant l'action de substances chimiques qui font partie du système immunitaire, les cytokines. Le facteur de nécrose tumorale alpha (TNF-α) est l'une d'entre elles. Des taux élevés de TNF-α ont été décelés dans les articulations de personnes atteintes de la spondylarthrite ankylosante. On pense que le TNF-α envoie des signaux qui entraînent l'inflammation et les lésions articulaires. En bloquant le TNF-α, les agents biologiques énumérés ci-dessous peuvent aider à traiter la spondylarthrite ankylosante.

Les agents biologiques utilisés au Canada dans le traitement de la spondylarthrite ankylosante sont les suivants :

  • adalimumab (Humira®)
  • étanercept (Enbrel®)
  • infliximab (Remicade®)

L'adalimumab (Humira®):

  • À quoi sert-il ? L'adalimumab sert à atténuer les signes et les symptômes de la spondylarthrite ankylosante. Il est prescrit aux personnes qui n'ont pas répondu aux autres traitements.
  • Comment l'utiliser ? L'adalimumab s'administre en injection sous-cutanée (sous la peau), toutes les deux semaines. Il est offert dans une seringue ou un stylo prérempli. Si le médecin leur enseigne la technique d'injection adéquate, les patients peuvent s'auto-administrer le médicament à la maison, une fois toutes les deux semaines.

Certolizumab (Cimzia®):

  • À quoi sert-il ? Le certolizumab sert à atténuer les signes et les symptômes de la spondylarthrite ankylosante. Il est prescrit aux personnes qui n'ont pas répondu aux autres traitements.
  • Comment l'utiliser ? Le certolizumab se donne en injections sous-cutanées (sous la peau). Les 3 premières ont lieu toutes les 2 semaines. Selon la dose prescrite ensuite, il sera administré toutes les 2 semaines ou toutes les 4 semaines.  Il est offert dans une seringue prérempli. Si le médecin leur enseigne la technique d'injection adéquate, les patients peuvent s'auto-administrer le médicament à la maison.

Etanercept (Enbrel®):

  • À quoi sert-il ? L'étanercept sert à atténuer les signes et les symptômes de la spondylarthrite ankylosante.
  • Comment l'utiliser ? L'étanercept s'administre en injection sous-cutanée, une ou deux fois par semaine. Il est offert dans une seringue préremplie, mais également dans un flacon à usage multiple. Le médicament doit alors être reconstitué avec de l'eau stérile avant d'être injecté. Le fournisseur de soins de santé peut enseigner la technique d'injection à ses patients pour qu'ils puissent s'auto-administrer le médicament à la maison .

L'infliximab (Remicade®):

  • À quoi sert-il ?L'infliximab sert à atténuer les signes et les symptômes et à améliorer les capacités fonctionnelles physiques chez les personnes atteintes de la spondylarthrite ankylosante. Il est prescrit aux personnes qui n'ont pas répondu aux autres traitements ou qui ne les ont pas tolérés.
  • Comment l'utiliser ? L'infliximab s'administre en une injection de deux heures dans une veine (perfusion intraveineuse ou i.v.). Une dose est administrée deux semaines après la première, une autre six semaines après la première et toutes les six à huit semaines par la suite. La perfusion est pratiquée par un professionnel de la santé, à l'hôpital ou dans une clinique spécialisée. Les patients ne peuvent pas s'auto-administrer le médicament à la maison.

Les effets secondaires dépendent du médicament utilisé. Les effets secondaires le plus souvent associés aux agents biologiques sont les nausées, les maux de ventre, les maux de tête, les réactions au point d'injection (douleur, démangeaisons, enflure), l'infection des voies respiratoires supérieures (par ex. bronchite, rhume, mal de gorge) ou les réactions à la perfusion (éruption cutanée, bouffées vasomotrices ou mal de tête).

Les effets secondaires graves sont les réactions allergiques graves, certaines infections graves comme la tuberculose et la septicémie (une infection bactérienne qui se propage dans l'organisme tout entier), des problèmes sanguins (par ex. une baisse du nombre de cellules sanguines), les tumeurs malignes et des maladies du système nerveux (accompagnées de symptômes tels que l'engourdissement, les picotements et les troubles de la vue).

Avant de vous prescrire ces médicaments, votre médecin vous parlera de tous les autres effets secondaires que vous pourriez présenter. Si vous êtes atteint(e) d'une infection évolutive, il se peut que votre médecin décide de retarder l'instauration du traitement. Si vous contractez une infection pendant que vous prenez des agents biologiques, vous devez également communiquer avec votre médecin sans tarder.

Il se peut que votre médecin vous recommande de subir des analyses de sang et de vous présenter à des visites de contrôle à intervalles réguliers pendant que vous prenez des agents biologiques. Demandez-lui de vous dire quels effets secondaires il convient de surveiller et de lui signaler.

Les agents biologiques sont souvent administrés en même temps que d'autres médicaments également utilisés dans le traitement de la spondylarthrite ankylosante, dont les corticostéroïdes, les AINS et les antidouleurs.

Demandez à votre médecin de vous parler davantage des agents biologiques dans le traitement de la spondylarthrite ankylosante.

Guide pour la discussion avec le médecin Plan de traitement Le saviez-vous ?



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2017 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens