Page d'accueil
20 NOVEMBRE

Bulletin Santé

Prenez votre santé en main avec notre bulletin d'information. Demeurez informé et en bonne santé!

Abonnez-vous!

Vous pensez avoir attrapé la grippe?
Renseignez votre code postal pour trouver une clinique proche de chez vous:

Rhume et grippe

Rhume et grippe : quand rester chez vous

S'absenter du travail ou non ? La question se pose régulièrement pendant la saison du rhume et de la grippe. La décision que vous prendrez de rester à la maison aura des conséquences qui ne touchent pas que vous. Disons que c'est mardi matin et que vous vous réveillez avec une toux, le nez qui coule et des éternuements, mais que vous avez une échéance à respecter. Vous devez prendre une décision. Vous pouvez :

  • vous traîner au travail et passer la journée à éternuer et à vous moucher jusqu'à en avoir le nez irrité. Vous essayez de travailler mais vous vous surprenez à regarder fixement l'écran de votre ordinateur. Bien que vous preniez soin de ne pas tousser dans le visage de vos collègues, vous déposez des germes sur tout ce que vous touchez : le clavier, le bureau, les poignées de porte, les cabinets de la cuisine du bureau. Vous finissez tant bien que mal par terminer votre fameux rapport à temps, et envoyez un courriel à votre chef (mais, souffrant comme vous l'êtes, vous oubliez d'y joindre le document), puis quittez le bureau épuisé et encore plus mal en point que lorsque vous êtes arrivé ;

ou :

  • vous appelez au travail pour dire que vous êtes malade, vous vous excusez auprès de votre chef de ne pas pouvoir respecter le délai, lui promettant de lui envoyer votre rapport dès que vous irez mieux. Vous restez chez vous pour vous soigner. Vous dormez un peu, buvez beaucoup et ne déposez des germes que dans votre environnement immédiat. Votre toux semble irriter le chat, qui quitte la pièce. Plus tard dans l'après-midi, vous vous sentez un peu mieux et vous vous dites qu'il n'y en a plus pour longtemps avant la fin de votre rhume.

Si vous optez pour le premier scénario, vous vous rendez coupable d'une infraction nouvelle aux codes de bonne conduite au travail : le présentéisme. Il s'agit du contraire de l'absentéisme. Le terme désigne le fait d'aller au travail quand on est malade, de ne pas être efficace et d'exposer ses collègues à ses germes. Les personnes qui décident d'aller au travail alors qu'elles sont malades ne rendent pas service à leur employeur, étant donné qu'elles sont susceptibles de contaminer d'autres collègues, ce qui risque de diminuer la productivité et d'entraîner des pertes de revenus pour l'employeur.

Vous observerez l'apparition des symptômes du rhume habituellement 2 jours après avoir contracté l'affection, et c'est le moment où vous êtes plus susceptible de transmettre l'affection à d'autres. La personne enrhumée éternue, tousse et son nez coule. Une fois que ces symptômes apparaissent, ils peuvent persister pendant 2 jours à 2 semaines. Le risque de contagion est présent jusqu'à 3 jours après la disparition des symptômes.

Dans le cas de la grippe, la personne touchée peut commencer à transmettre le virus 2 jours avant même l'apparition des symptômes, alors qu'elle ne sait pas encore qu'elle est infectée. Une fois que la grippe s'est déclarée, la contagion reste possible jusqu'à la disparition des symptômes, ce qui peut prendre environ 1 ou 2 semaines.

Si vous éternuez ou toussez un peu de temps à autre, cela ne veut pas nécessairement dire que vous représentez un grand risque de contagion pour les autres, du moment que vous prenez certaines mesures d'hygiène. Au travail, lavez-vous souvent les mains à l'eau et au savon ou utilisez du désinfectant pour les mains. Touchez le moins d'objets possible pour éviter de contaminer votre lieu de travail. Utilisez des mouchoirs en papier lorsque vous vous mouchez ou éternuez, et jetez-les à la poubelle sans attendre.

Pour votre propre bien et dans le meilleur intérêt de vos collègues, suivez ces directives afin de décider si vous devez vous absenter du travail, si vous observez :

  • une fièvre - si vous avez de la fièvre, il est vraiment important que vous restiez chez vous. La fièvre indique que votre corps est en train de lutter contre une infection ;
  • des courbatures - tout comme la fièvre, les courbatures sont un signe que le corps combat une infection virale. On peut avoir de légères courbatures quand on est enrhumé, mais elles sont plus intenses en cas de grippe ;
  • des maux de gorge intenses - un léger mal de gorge peut se produire en cas de rhume ou de grippe. Mais des maux de gorge intenses sont presque toujours un signe d'une infection bactérienne qui nécessite une consultation médicale ;
  • des couleurs - 2 couleurs, le vert et le rouge, vous indiqueront qu'il vaut mieux rester chez vous. Si votre mucus est vert, vous avez probablement une infection bactérienne. Si vous avez les yeux rouges, vous avez peut-être une conjonctivite, une affection contagieuse des yeux communément associée au rhume banal.

Si vos symptômes s'aggravent, vous devez appeler le cabinet de votre médecin. Vous aurez besoins de soins médicaux si :

  • vous avez une fièvre de 39,5 °C (103 °F) ou plus ;
  • votre fièvre s'accompagne de courbatures, de fatigue, de transpiration ou de frissons ;
  • vos symptômes empirent au lieu de s'améliorer, ou s'ils durent plus de 10 jours.



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2017 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens