Page d'accueil
Vous pensez avoir attrapé la grippe?
Renseignez votre code postal pour trouver une clinique proche de chez vous:

Santé masculine

Plein pot sur les émissions gazeuses

Les célébrités le font. Les bébés le font, et votre chef aussi. Les rois, les reines, les astronautes, votre mère et votre professeur de première année le font. Vous le faites. Peu importe votre niveau d'éducation ou de raffinement, il n'existe aucun moyen pour éviter de laisser échapper des gaz de temps en temps.

Notre corps produit des gaz lorsque nous digérons la nourriture. Du gaz entre aussi dans le corps lorsque nous avalons de l'air, surtout quand nous mâchons de la gomme, mangeons rapidement ou fumons. Une fois que les gaz pénètrent à l'intérieur du corps, ils circulent dans l'appareil digestif. Votre organisme absorbe la plupart des gaz que vous avalez ou que vous produisez ; les gaz résiduels provoquent des rots, de la flatulence ou un ballonnement.

« Acceptez mes excuses » : l'ABC de l'éructation

Qu'il s'agisse d'une éructation inaudible ressemblant à un hoquet ou d'un rot sonore comme un mugissement prolongé, c'est toujours de l'air avalé qui ressort de notre bouche. Nous avalons de l'air avec notre nourriture quand nous mangeons trop vite. Le volume d'air avalé augmente quand nous ingérons une boisson gazeuse, quand nous buvons avec une paille ou quand nous bavardons en mangeant.

L'air qui pénètre dans notre estomac doit en ressortir. Lorsqu'il remonte jusqu'à la bouche, il provoque des vibrations dans le tube digestif ; c'est ce qui explique les bruits variés, mais cependant distincts, de chaque rot. Parfois, l'air ressort en passant par le sphincter inférieur de l'œsophage lorsque nous mangeons, puisque ce sphincter s'ouvre lorsque nous avalons et libère l'air de l'estomac.

« Pardonnez-moi » : les faits sur la flatulence

Si l'air avalé ne ressort pas par la bouche sous forme de rot, il peut migrer de l'estomac vers le côlon. Il y aura alors non pas un rot, mais un pet. Les gaz présents dans le côlon proviennent aussi de la dégradation naturelle des aliments par les bactéries qui vivent dans cette partie des intestins. Les aliments qui ne sont pas digérés dans l'estomac et l'intestin grêle sont envoyés dans le gros intestin. C'est là où sont digérés les glucides comme ceux contenus dans les fibres des fruits et des légumes ou le lactose des produits laitiers.

Et comme pour l'éructation, la flatulence doit trouver une voie de sortie. Cette fois, l'air passe par un autre sphincter, le sphincter anal, mais le principe est le même : l'air vibre lorsqu'il passe par l'ouverture restreinte du côlon et émet un bruit caractéristique qui a inspiré celui d'un coussin de farces et attrapes.

Et cette odeur qui permet la détection de notre infraction aux conventions ? En fait, elle provient des bactéries qui dégradent la nourriture dans notre côlon. Ces bactéries libèrent de petites quantités de gaz contenant du soufre. Oui, il s'agit bien de l'élément dont l'odeur a permis à la boule puante de fonder sa réputation.

« Permettez-moi de desserrer ma ceinture » : les affres du ballonnement

Même si c'est un phénomène que vous n'entendez pas et que vous ne voyez pas non plus, le ballonnement ne passe pas inaperçu. Il nous donne une sensation caractéristique de trop-plein au niveau du ventre ; elle est causée par une accumulation de gaz dans l'estomac et les intestins. Le ballonnement peut déclencher une petite douleur ou une gêne abdominale, surtout après un repas. Il peut s'accompagner de rots ou de flatulences, ou être causé par un problème médical qui touche l'appareil digestif. Les personnes aux prises avec le syndrome du côlon irritable (SCI) ou une intolérance au lactose ont souvent des ballonnements.

Bien que la sensation de ballonnement soit souvent causée par des gaz, elle peut aussi résulter d'une rétention de liquide. Les femmes peuvent se sentir ballonnées avant les règles, mais la rétention de liquide n'épargne pas les hommes non plus. La consommation d'aliments très salés peut également provoquer une sensation de distension de l'abdomen. En attendant que l'excès de sel soit éliminé par les reins, votre organisme s'efforce de retenir encore plus d'eau pour le diluer et ce faisant déclenche la sensation de ballonnement due à la rétention d'eau.

Comment diminuer les inconvénients liés aux gaz

Vous ne pouvez pas vous débarrasser complètement des gaz. Ils sont utiles à une digestion saine. Vous pouvez cependant diminuer leur accumulation et leurs conséquences.

  • Prenez le temps de savourer ce que vous mangez. Ne cédez pas au rythme effréné de l'alimentation sur le pouce. Asseyez-vous, prenez votre temps, découpez de petites bouchées et mâchez-les bien avant de les avaler. Vos réparties sont probablement d'une grande justesse et brillantes, mais il vaudrait mieux que vous vous absteniez de tenir une grande conversation avec vos compagnons de table, moins vous parlerez, moins vous serez susceptible d'avaler de l'air.
     
  • Connaissez vos aliments déclencheurs. Les légumes verts de la famille des crucifères, comme le brocoli, les choux de Bruxelles, le chou et le chou-fleur sont certainement excellents pour votre santé. Mais s'il faut trop de temps à votre corps pour qu'il digère ces légumes aux fibres ligneuses, alors vous devriez peut-être en manger moins. Étant donné que la quantité de gaz produite à partir de l'alimentation varie d'une personne à l'autre, trouvez quels aliments vous touchent le plus et limitez-en la consommation pour qu'ils vous causent le moins de problèmes de gaz possible. Les fèves, les boissons gazeuses et les fruits juteux comme les pommes et les poires peuvent aussi donner des gaz.
     
  • Familiarisez-vous avec les fibres. Les fibres favorisent la digestion, mais elles peuvent aussi donner des gaz. Elles aident votre organisme à dégrader et à digérer ce que vous mangez, diminuant ainsi le risque de constipation et, donc, de gaz. Toutefois, étant donné la manière dont les fibres solubles (l'avoine, les fèves et les fruits) sont digérées, elles peuvent aussi causer des gaz. De leur côté, les fibres insolubles, que l'on retrouve dans les légumes et le germe de blé, produisent peu de gaz. Quoi qu'il en soit, n'ajoutez que graduellement des fibres à votre alimentation. Si vous en ajoutez une trop grande quantité trop rapidement, vous pourriez avoir des gaz, des ballonnements et de la diarrhée.
     
  • Mangez moins de fromage. Même chose pour le lait et le yogourt. Les produits laitiers renferment du lactose et certaines personnes ont de la difficulté à digérer ce type de sucre. Le lactose non digéré peut fermenter dans les intestins et cette fermentation libère des gaz. Pour favoriser une bonne digestion, efforcez-vous de consommer des produits contenant du lactose qu'en petites quantités et accompagnés d'autres aliments. Votre épicier ou votre pharmacien a des produits qui facilitent la digestion du lactose.
     
  • Éliminez les autres causes possibles. L'excès de gaz peut être le signe d'un trouble plus sérieux comme une diverticulite, une colite ulcéreuse ou la maladie de Crohn. Le ballonnement peut aussi être un signe précoce d'un cancer ovarien. Certains médicaments, notamment ceux employés contre la diarrhée, peuvent également causer des ballonnements. Il est normal de passer des gaz de 10 à 25 fois par jour, mais si vous émettez une quantité anormale de gaz pendant longtemps, et si vous observez d'autres symptômes, ou si le problème de gaz ne disparaît pas après avoir modifié votre régime alimentaire ou d'autres aspects de votre mode de vie, vous devriez consulter votre médecin.

Amy Toffelmire [traduction]




Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2017 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens