Page d'accueil

Cancer

Traitement

Le cancer du poumon peut être traité au moyen d'une chirurgie, d'une radiothérapie et d'une chimiothérapie, employée seule ou en association, selon le stade où en est la tumeur. Le ou les traitements convenant le mieux dépendent du type de cancer du poumon, du stade de la maladie (cancer plus ou moins avancé), de votre état de santé général, des effets secondaires et du potentiel de guérison, de soulagement des symptômes ou de prolongation de la vie. Demandez à votre médecin de vous parler des traitements possibles.

Chirurgie

Une intervention chirurgicale peut être pratiquée seulement si la tumeur est de petite taille et confinée à un seul poumon, et si l'autre poumon est assez vigoureux pour fonctionner seul. Ce type d'intervention s'appelle une pneumonectomie si tout le poumon est excisé (enlevé) et une lobectomie si seulement une partie du poumon est enlevée. Le médecin détermine quelle quantité de tissu pulmonaire doit être excisée pendant l'intervention.

Si 10 % à 35 % des cancers du poumon peuvent être excisés par voie chirurgicale, la chirurgie ne permet pas toujours de guérir la maladie. Elle est recommandée uniquement chez les patients qui sont en assez bonne santé et ne présentent pas de signe de propagation de la tumeur. Si la personne a un problème cardiaque grave ou souffre d'une autre maladie pulmonaire, il se peut qu'on doive exclure l'intervention chirurgicale.

Radiothérapie

On a recours à la radiothérapie dans le cas d'un cancer du poumon qui s'est propagé ou qui se rapproche dangereusement de la trachée. Chez les personnes atteintes d'un cancer plus avancé, on utilise la radiothérapie pour empêcher la maladie de s'étendre, et non pour l'éliminer complètement. La radiothérapie peut atténuer les douleurs osseuses et limiter d'autres complications (comme la pression exercée par la tumeur sur la moelle épinière) dues à la croissance des cellules cancéreuses.

Chimiothérapie

La chimiothérapie (traitement au moyen de médicaments contre le cancer) agit uniquement sur les cancers du poumon à petites cellules. Lorsqu'on détecte ce type de cancer, la maladie s'est habituellement déjà propagée à d'autres parties de l'organisme. On utilise la chimiothérapie ou la radiothérapie pour stopper la propagation du cancer ou pour tuer les cellules cancéreuses.

Les personnes chez qui le cancer du poumon est diagnostiqué et enlevé par voie chirurgicale ou traité à un stade peu avancé présentent les meilleures perspectives de guérison. Par contre, si le cancer s'est propagé en dehors de la cage thoracique, on ne peut généralement pas le guérir.

Les personnes qui ont déjà eu un cancer du poumon doivent se faire examiner régulièrement. Chez 6 % à 12 % des personnes ayant subi l'ablation chirurgicale d'un cancer du poumon, la maladie va réapparaître. Ce pourcentage est encore plus élevé chez les personnes qui continuent de fumer après la chirurgie.

Demandez à votre médecin de vous parler des traitements qui pourraient vous convenir. Les traitements peuvent avoir des effets secondaires ; discutez avec votre médecin des risques et des bienfaits du traitement.




Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens