Page d'accueil

Vessie hyperactive

Traitements médicamenteux

Pour la majorité des personnes atteintes de vessie hyperactive, la cause principale sont des contractions involontaires des muscles de la paroi de la vessie (appelés détrusors). La plupart des traitements médicamenteux contre la vessie hyperactive visent à ralentir les contractions involontaires. Les médicaments qui font partie de la classe des anticholinergiques sont les plus utilisés dans le traitement de la vessie hyperactive.

Mode d'action

On pense que les anticholinergiques agissent en bloquant la stimulation du détrusor, qui provoque les contractions involontaires. Cependant, des recherches récentes et l'expérience de l'utilisation de ces médicaments contre la vessie hyperactive suggèrent que les anticholinergiques agissent sur la vessie par d'autres façons aussi. Les anticholinergiques aident à réduire les besoins fréquents et pressants d'uriner et le nombre de fuites d'urine.

Parmi les anticholinergiques disponibles au Canada, on compte :

  • la darifénacine;
  • la fésotérodine;
  • le flavoxate;
  • l'oxybutynine;
  • la solifénacine;
  • la toltérodine;
  • le trospium.

La plupart de ces médicaments sont disponibles sous forme de comprimés et certains ne sont à prendre qu'une seule fois par jour. L'oxybutynine est aussi disponible sous forme de timbres transdermiques ou de gel.

Les effets indésirables et leur prise en charge

Étant donné que ces médicaments agissent sensiblement de la même manière, ils partagent aussi certains effets secondaires. Les plus fréquents sont la sécheresse de la bouche et la constipation.

Pour atténuer la sécheresse de la bouche, essayez de mâcher de la gomme sans sucre, de sucer des glaçons ou des bonbons sans sucre, ou d'utiliser de la salive artificielle (en vente dans les pharmacies). Si ces mesures ne suffisent pas, parlez-en à votre médecin.

Pour prévenir et atténuer la constipation, essayez d'augmenter votre consommation de fibres alimentaires et de faire plus d'exercice. Votre médecin ou votre pharmacien peut vous conseiller des médicaments pour prévenir ou soulager la constipation.

Boire beaucoup de liquides peut aussi contribuer à enrayer la sécheresse buccale et la constipation, mais cette mesure peut avoir des répercussions sur votre vessie hyperactive. Parlez-en à votre médecin pour savoir s'il s'agit d'une option à envisager dans votre cas.

Y a-t-il des personnes qui ne doivent pas utiliser ces médicaments?

Ces médicaments ne doivent pas être utilisés par les personnes qui ont du mal à uriner (rétention urinaire) ni par celles qui présentent une affection quelconque qui ralentit le passage des aliments dans l'estomac ou les intestins (rétention gastrique). De plus, ces médicaments ne conviennent pas aux personnes qui souffrent d'un type de glaucome appelé glaucome à angle fermé (si vous souffrez de glaucome, demandez à votre médecin de quel type il s'agit).

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, ou encore si vous souffrez de l'une des affections suivantes, il faut le mentionner à votre médecin : autres troubles de l'estomac ou des intestins, problèmes cardiaques (en particulier si vous ou un membre de votre famille souffrez d'un trouble de la fréquence cardiaque appelé syndrome d'allongement de l'intervalle QT), maladies neurologiques, maladies du foie ou des reins.

Interactions entre les médicaments

Comme c'est le cas de tous les médicaments, les anticholinergiques peuvent interagir avec d'autres produits. Tenez toujours votre médecin et votre pharmacien informés de tous les médicaments que vous prenez (y compris ceux que vous achetez en vente libre et les plantes médicinales).

À quoi vous attendre

Lorsque vous amorcez un nouveau traitement, vous devez savoir à quoi vous attendre, en particulier quant au délai avant l'apparition des premiers résultats, aux symptômes ciblés et à l'ampleur du soulagement que vous pouvez espérer obtenir. Pour en savoir plus sur les effets potentiels de votre traitement, lisez la section Obtenir le plus de bienfaits possibles de son traitement ou parlez-en à votre médecin.

Nouveaux médicaments

Depuis 2012, l'utilisation de la toxine botulinique est approuvée au Canada pour le traitement de la vessie hyperactive causée par la sclérose en plaques ou la lésion de la moelle épinière, lorsque les médicaments anticholinergiques n'ont pas été efficaces ou tolérés. Des études sont en cour pour déterminer les bienfaits et les risques d'un traitement de la vessie hyperactive à l'aide de toxine botulique, lorsqu'elle est causée par d'autres facteurs.

Le mirabégron est un nouveau type de médicament contre la VHA qui a été approuvé en 2013 et qui est disponible présentement au Canada.




Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2018 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens